Derniers articles publiés

Santé : L'UE affiche son objectif de lutte contre l'obésité

Actualité 10.11.2006

Le commissaire européen en charge de la  Santé et la protection des consommateurs, a présenté, jeudi 9 novembre 2006, l'Eurobaromètre sur la santé et l'alimentation.  M. Kyprianou s'est également félicité des actions entreprises dans le cadre de la plate-forme européenne d'action pour la nutrition, l'activité physique et la santé.

Contexte

La hausse de la prévalence de l'obésité observée partout dans l'UE constitue un problème majeur de santé publique. L'obésité provoque une série de maladies chroniques, dont le diabète, des cancers et des maladies cardiaques. Les déséquilibres alimentaires et la sédentarité figurent parmi les principales causes de maladies évitables et de morts prématurées en Europe.

Les chiffres relatifs à la surcharge pondérale et à l'obésité augmentent à une vitesse alarmante  : 27% des hommes et 38% des femmes sont aujourd'hui considérés comme obèses en Europe. Le nombre des enfants en surpoids progresse quant à lui de 400 000 unités par an. D'après les estimations, les maladies liées à l'obésité ne représentent pas moins de 7% du coût total des soins de santé dans l'UE.

Présentation de l'Eurobaromètre sur la santé et l'alimentation

D'après les résultats de la dernière enquête Eurobaromètre sur la santé et l'alimentation, présentée le 9 novembre 2006 par la Commission européenne, la plupart des Européens se considèrent en bonne santé. Cependant, 38% d'entre eux se jugent en surcharge pondérale.

Cette enquête, qui révèle que 95% des citoyens de l'UE voient dans l'obésité un facteur préjudiciable à la santé, s'intéresse à :
la santé et au physique des Européens ;

  • à leur alimentation et, de manière générale, à leurs habitudes alimentaires ;
  • aux problèmes posés par une surcharge pondérale ;
  • aux activités physiques qu'ils pratiquent. 


Interrogés sur leurs habitudes alimentaires, les Européens disent consommer davantage de légumes et moins de graisse. Néanmoins, la majorité des personnes affirment se sentir prisonnières d'un mode de vie sédentaire limitant leurs efforts pour mener une vie saine. Quasiment 90% des citoyens de l'UE interrogés ont déclaré avoir eu une activité physique en plein air au cours des sept jours précédents mais seulement 27% ont décrit cette activité comme "intensive". Enfin, une grande majorité (85%) pense que les pouvoirs publics devraient lutter plus activement contre l'obésité.

Pour Markos Kyprianou, le commissaire européen en charge de la  Santé et la protection des consommateurs : "les citoyens européens sont conscients qu'il existe un problème de surcharge pondérale et d'obésité en Europe et que la solution dépend en grande partie de leur volonté d'agir et de modifier leur façon de vivre".

La plateforme européenne d'action pour la nutrition, l'activité physique et la santé


Lancée le 15 mars 2005, la plate-forme européenne d'action pour la nutrition, l'activité physique et la santé rassemble des acteurs importants – industriels, ONG, associations de médecins et groupes de défense des consommateurs – amenés à contracter des engagements contraignants mais volontaires qui participent d'un effort visant à enrayer et à inverser les tendances observées en matière d'obésité.

Depuis son lancement, la plate-forme dénombre un total de 146 engagements à de nouvelles actions de lutte contre l'obésité,  qui vont de la promotion de styles de vie sains à la diffusion plus large d'informations nutritionnelles, en passant par la limitation de la publicité aux jeunes enfants.

Markos Kyprianou a publiquement fait l'éloge de plusieurs grandes entreprises du secteur alimentaire qui se sont engagées à lutter contre l'obésité dans le cadre de la plate-forme européenne d'action pour la nutrition, l'activité physique et la santé. 

Ont ainsi été inscrites au tableau d'honneur neuf sociétés de boissons rafraîchissantes membres de l’UNESDA, qui vont bannir la publicité pour ces boissons destinées  aux enfants.

Le commissaire a déclaré que "ces engagements sont des exemples à suivre de mesures concrètes et vérifiables prises par des industriels pour lutter contre l'obésité et la surcharge pondérale". "Ce n'est qu’en agissant ensemble que nous pouvons espérer enrayer et commencer à faire reculer l'épidémie d'obésité qui progresse en Europe", a-t-il ajouté.

Perspectives


M. Kyprianou a également exposé ses vues sur les travaux en cours en matière de nutrition et d'équilibre alimentaire pour préparer la conférence UE-OMS qui se tiendra à Istanbul du 15 au 17 novembre 2006.  L'un des principaux résultats attendus de cette conférence est l'adoption d'une charte européenne pour lutter contre l'obésité.

La prochaine étape de l'action de la Commission européenne sera l'adoption d'une communication en 2007 sur la nutrition et l'alimentation équilibrée.

Sources

Health and food - Eurobaromètre spécial 246 (Novembre 2006)
Communiqué de presse sur l'Eurobaromètre sur la santé et l'alimentation- Europa- Commission européenne
Communiqué de presse sur la lutte contre l'obésité- Europa- Commission européenne

En savoir plus

Questions et réponses concernant la plateforme de l’Union européenne relative à l’alimentation, l’activité physique et la santé, et ses engagements - Commission européenne, 09/11/2006