Derniers articles publiés

Santé et alimentation

Actualité 13.11.2006
© Communauté européenne, 2006

La recrudescence de maladies liées directement ou indirectement à "l'accroissement généralisé du poids corporel" à incité la DG Santé et protection du consommateur à commanditer ce nouveau sondage qui mesure l'évolution du poids des Européens ainsi que leurs habitudes alimentaires et sportives.

Une grande majorité d'Européens estime être en bonne santé, mais plus d'un tiers se trouvent trop gros

76 % des sondés déclarent être en bonne santé. On constate dans les nouveaux pays membres de l'UE un pessimisme plus important des citoyens sur leur état de santé (6 à 12 % estiment être en mauvaise santé contre 4 à 5 % dans l'UE 15)

Le poids moyen déclaré par les Européens sondés est de 72,2 kg. Le poids le plus élevé  est celui des Hongrois avec 76,3 kg et le plus bas celui des Italiens avec 68,7 kg. En France le poids moyen déclaré est de 69,7 kg. Par rapport à 2002, le poids des personnes interrogées a augmenté dans 11 Etats sur 15.

38 % des citoyens européens estiment leur poids trop élevé (44 % en France) et 55 % le trouvent "comme il faut".

Un mode d'alimentation sain

83 % des citoyens européens estiment que ce qu'ils mangent est bon pour la santé, contre 16 % qui pensent le contraire. Pour une majorité d'Européens, "manger sainement" signifie manger plus équilibré (59 %), éviter de manger trop d'aliments gras (45 %) et manger plus de fruit et légumes (58 %). Ce sont les personnes ayant fait les plus longues études et celles au statut professionnel le plus élevé qui ont la meilleure connaissance des bienfaits d'une alimentation variée.

Pour 31 % des personnes interrogées, le principal obstacle à une alimentation saine est le manque de temps pour choisir et préparer cette alimentation.

Une perception accrue de l'obésité et de ses dangers

83 % des Européens (94 % des Français) pensent qu'il y a plus d'enfants obèses qu'il y a 5 ans. 82 % des Européens (85 % des français) pensent qu'il y a plus d'adultes obèses. Plus de 95 % des citoyens européens sont d'accord avec l'affirmation selon laquelle l'obésité est dangereuse pour la santé.

21 % des citoyens européens déclarent avoir suivi un régime au cours des 12 derniers mois. Parmi ceux-là on trouve une grande proportion de femmes et de personnes au foyer. La perte de poids et le maintien en bonne santé sont les principales motivations.
 

Une activité physique peu importante

54 % des citoyens européens déclarent n'avoir fait aucun "effort physique intense" (porter des charges lourdes, aérobic…) au cours des 7 derniers jours et 41 % aucun "effort physique modéré". En France cette proportion atteint respectivement 59 et 52 %. 46 % des citoyens européens ( 48 % des Français) affirment marcher au moins 10 minutes chaque jour.

Les Européens passent en moyenne un peu plus de 5 heures assis au cours d'une journée normale. 45 % d'entre eux n'ont eu aucune activité physique dans le cadre de leur travail au cours des 7 derniers jours. A l'inverse, 88 % des Européens affirment avoir eu une activité physique à la maison et à l'extérieur (ménage, jardinage…) au cours des 7 derniers jours.

 

Santé et alimentation (pdf)

Cet Eurobaromètre spécial fait partie de la vague 64.3. L’enquête s’est déroulée entre le 5 novembre et le 7 décembre 2005 sur une population âgée de 15 ans et plus, dans les 25 Etats membres, ainsi que la Roumanie, la Bulgarie et la Croatie et la Turquie. La méthode utilisée est celle de l’échantillonnage.