Derniers articles publiés

Russie : la Commission européenne préoccupée par le déroulement des élections

Actualité 05.03.2012

Après avoir dépouillé 98,47 % des bulletins de vote, la commission centrale électorale russe a annoncé dimanche que Vladimir Poutine avait remporté l'élection présidentielle, avec 63,9 % des suffrages. Vladimir Poutine s'apprête donc à retrouver son siège au Kremlin, qu’il a déjà occupé deux fois depuis 2000. Il devance le communiste Guennadi Ziouganov (17,2 % des voix), le milliardaire Mikhaïl Prokhorov (7,7 %) et le nationaliste Vladimir Jirinovski (6,2 %).

Sitôt les résultats annoncés, ses opposants ont remis en cause la légitimité du scrutin, tandis que des observateurs indépendants signalaient de nombreuses falsifications. Selon des observateurs électoraux de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), "bien que les candidats à l'élection présidentielle russe ont été en mesure de faire campagne sans entrave, les conditions ont été clairement biaisées en faveur d'un candidat, le Premier ministre Vladimir Poutine", avant d'ajouter que "cette élection a montré qu'il y avait un net vainqueur avec une majorité absolue, évitant un second tour." Dans son rapport, l'OSCE explique que "le processus (électoral) s'est détérioré lors du décompte des voix", avec notamment des cas de bourrages d'urnes. Près d'un tiers des bureaux de vote seraient concernés par des irrégularités de procédures.

L'Union européenne de son côté a déclaré aujourd'hui partager les inquiétudes des observateurs internationaux formulées dans le rapport de l'OSCE, quant aux fraudes constatées sur le déroulement de l'élection présidentielle. Pour la porte-parole de l'UE Maja Kocijancic, ces organisations "ont mis en lumière certaines défaillances à la fois dans la préparation et la tenue de cette élection. Nous encourageons la Russie à y répondre." La porte-parole a ajouté que l'UE avait suivi "avec une grande attention" la tenue du scrutin "car la Russie est à la fois un partenaire stratégique et un pays voisin". Avant de féliciter M. Poutine pour avoir remporté l'élection, Bruxelles attend un rapport plus complet sur les résultats du scrutin.

En savoir plus : Relations extérieures – Touteleurope.eu


La France, après avoir étudié le rapport de l'OSCE, et par l'intermédiaire de son ministre des Affaires étrangères Alain Juppé, regrette également le déroulement de l'élection, qui "n'a pas été exemplaire". Mais Vladimir Poutine ayant été réélu à une large majorité, Alain Juppé a expliqué que "la France, comme ses partenaires européens, va poursuivre son partenariat avec la Russie".