Derniers articles publiés

Roms: François Fillon va interpeller la Commission européenne

Actualité 25.08.2010

A l'occasion de la visite de deux représentants du gouvernement roumain chargés du dossier des Roms, se tient à Matignon une réunion sur les questions d'immigration et plus particulièrement de la gestion des Roms en France. Le Premier Ministre français, François Fillon va interpeller José Manuel Barroso et la Commission européenne sur cette question.

Après l’expulsion de près de 200 Roms vers la Roumanie et la Bulgarie au mois d'août, deux secrétaires d’Etat roumains sont en visite en France. Ils vont demander à ce qu'il y ait une plus grande concertation avec Paris sur la situation des Roms.

Sur France Info, Pierre Lellouche, Secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, a demandé la mise en place dès le mois prochain d’un fichier biométrique pour "empêcher que quelqu’un qui touche une aide au départ volontaire puisse revenir demander la même aide". Il prêche également pour le "développement des aides à l’insertion : 3.600 euros pour les familles qui ont un projet d’insertion par exemple, lancer un élevage ou ouvrir une boutique. Mais le problème, c’est l’accompagnement par le gouvernement roumain : ces gens sont largués dans la nature et retournent dans leur village d’origine dans des conditions de grande misère. Il faut que le gouvernement roumain considère que c’est une priorité nationale, qu’il fasse davantage. Et beaucoup d’associations en Roumanie soutiennent ce que je dis", déclara-t-il au micro de France Info mercredi 25 août.

De son côté, le Premier ministre François Fillon a publié un communiqué à l'issue d'une réunion mardi 24 août avec Brice Hortefeux, Éric Besson et Pierre Lellouche. Il y a annoncé qu'il va interpeller la Commission européenne ce mercredi sur la question des Roms afin "d'approfondir la coordination avec Bucarest et Sofia et d'accentuer les initiatives dans le cadre européen".

Pour rappel la polémique sur les Roms en France suscite beaucoup de réactions en Europe. Le Pape Benoît XVI a clairement rappelé, en français, dimanche 22 août, le devoir de "savoir accueillir les légitimes diversités humaines", critiquant ainsi l'action du gouvernement français. Le ministre roumain des Affaires étrangères, a exprimé son "inquiétude sur les risques de dérapage populiste et de générer certaines réactions xénophobes sur fond de crise économique". La France "doit respecter les règles concernant la liberté de circulation et la liberté d'établissement" des citoyens européens, a rappelé le porte-parole de la commissaire européenne chargée de la Justice et des droits fondamentaux des citoyens européens, Viviane Reding.


En savoir plus :

Roms: peut-on expulser un citoyen européen de France ?- Touteleurope

Pierre Lellouche : "L'Europe a face à elle un véritable quart-monde" - Touteleurope