Derniers articles publiés

Revue de presse : Un nouveau gouvernement italien insuffisant pour calmer les marchés financiers

Revue de presse 16.11.2011

Mario Monti, ancien commissaire européen et successeur de Silvio Berlusconi à la tête du gouvernement italien depuis dimanche, présentera aujourd'hui la nouvelle composition de son gouvernement.

A l'origine, M. Monti envisageait de constituer un gouvernement uniquement composé de techniciens, pour l'essentiel des professeurs de grande valeur, fortement imprégnés de culture européenne et sans affiliation politique. Depuis lundi après-midi, il cherche à faire entrer des politiques dans son équipe, rapporte Le Figaro.

A l'issue de de la consultation des 16 délégations de partis, Mario Monti s'est déclaré "serein et convaincu que l'Italie pourra surmonter la phase difficile actuelle", après la confirmation par les deux grands partis italiens (le Parti démocratique [PD] à gauche et le Peuple de la Liberté [PDL] à droite) de leur soutien à son futur exécutif, indique l’AFP. Ce nouveau gouvernement devrait être maintenu jusqu'au législatives du printemps 2013.

Parmi les mesures que s'apprêtent à prendre Mario Monti, figurent notamment la traque à la fraude fiscale, l'imposition des patrimoines supérieurs à un million d'euros et le rétablissement de l'impôt immobilier sur l'habitation principale. Pour retrouver la croissance, le nouveau chef du gouvernement prévoit encore d'accroître la concurrence et de réformer des corps de métier qui s'opposaient jusqu'à présent à toute modification du régime de leur statut [Le Figaro].

La nécessité d'un gouvernement apte à aider l'Italie à faire face à sa dette colossale (1.900 milliards d'euros) se fait de plus en plus pressante alors que la crise de la zone euro gagne du terrain.
Cette dernière touche désormais quasiment tous les Etats membres, à l'exception de l'Allemagne.

Le "spread", qui mesure l'écart entre le taux des obligations à 10 ans de l'Allemagne, référence du marché, avec celui des autres pays, s'est creusé pour atteindre des records depuis la création de la zone euro, y compris vis-à-vis de pays comme la France (deuxième économie de la zone euro). La note triple "A" de cette dernière apparaît plus que jamais menacée, explique Le Point. Ce taux a atteint hier un écart de 190 points de base, alors qu'avant la crise, la communauté financière plaçait les deux pays quasiment sur un pied d'égalité, rapportent Les Echos.

Face à cette défiance des marchés, le Parlement européen a adopté hier le rapport Canfin, qui prévoit  la limitation de la spéculation sur la dette des États européens en interdisant, dès le 1er décembre, les "CDS à nu" sur les titres de dette souveraine et qui encadrera les "ventes à découvert" à compter de 2012 [Le Point].

Les autres titres de la presse en ligne

Agriculture, pêche

Trafic de caviar : la Bulgarie et la Roumanie dans la ligne de mire [EurActiv.fr]

Construction européenne

David Cameron veut remodeler l'UE en un « réseau » [EurActiv.fr]

Energie, environnement

Solaire : les acteurs européens luttent pour leur survie [Les Echos]

 

Etats membres

La police a démantelé le campement des "indignés" de la Défense [AFP]

Euro, économie

Europe: argent mondial vs politique locale [Slate]

Libertés, sécurité, justice

La Finlande pour l'entrée de la Bulgarie et de la Roumanie dans Schengen [AFP]

Marché unique, entreprises

SeaFrance: le tribunal de commerce scelle le sort de la compagnie de ferries [AFP]

 

Relations extérieures

Kiev refuse l‘éventuelle libération de Ioulia Timochenko [Euronews]

Santé publique

Le gendarme des aliments trop laxiste [Presseurop]

 

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

Syria crisis: Erdogan steps up Turkey pressure on Assad [BBC News]


Presse germanophone

 EU beschließt schärfere Regeln gegen Kinderpornos [Die Welt]


Presse espagnole

La presión sobre la deuda deja a España al borde del precipicio [ABC]

 
Presse italienne

Dall'Ue pene più severe contro la pedofilia [Corriere della Sera]