Derniers articles publiés

Revue de presse : Un Conseil européen aux conclusions attendues, la tenue d'un référendum sur l'adhésion de l'Islande à l'UE, le SPD allemand célèbre ses 150 ans

Revue de presse 23.05.2013

Mini-sommet, petites décisions ? Réunis à Bruxelles mercredi après-midi, les vingt-sept chefs d'Etat et de gouvernement européens ont fait "preuve de bonne volonté", mais peu de mesures ont véritablement été prises [Le Nouvel Observateur]. 

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a ainsi affirmé qu'un consensus avait émergé "sur la révision et l'élargissement du champ d'application de la directive épargne", mais que le Conseil se donnait "jusqu'à la fin de l'année pour adopter cette révision" [L'Expansion]. La Tribune se réjouissait hier des conclusions du sommet, précisant toutefois que la levée des réticences luxembourgeoises et autrichiennes était conditionnée à la mise en œuvre d'un traitement égal entre les vingt-sept et les pays tiers membres de l'espace européen (Suisse, Liechtenstein, Saint-Marin, Andorre, Monaco).

Les questions énergétiques ont occupé la seconde moitié des débats. Dans l'optique de réduire la facture énergétique européenne, les chefs d'Etat et de gouvernement ont réaffirmé le "triple objectif" de l'UE, rappelé par Marie Dancer pour La Croix : "garantir des prix abordables pour les clients, réduire la facture des importations et assurer une production domestique continue". A cette fin, ils souhaitent voir la création d'un "marché énergétique intérieur pour le gaz et le réseau électrique dès 2014", une diversification des "sources d'approvisionnement en énergie" et une amélioration de l'efficacité énergétique [Le Nouvel Observateur]. Le Point s'interroge cependant sur ces déclarations d'intention, en estimant qu'une politique énergétique commune se heurte aux intérêts et aux positions divergentes des Etats membres, notamment sur l'exploitation du gaz de schiste. Ils peuvent également faire individuellement "le choix de leur bouquet énergétique" et sont nombreux à s'opposer à tout objectif supplémentaire et contraignant en matière d'émissions de gaz à effet de serre et de production d'énergies renouvelables.


Islande : une adhésion à l'UE conditionnée au référendum


Un pas en avant, trois pas en arrière. Candidate à l'Union européenne, l'Islande rend son adhésion plus que jamais incertaine. Le Parti du progrès (centre) et le Parti de l'indépendance (droite), vainqueurs des élections législatives organisées en avril dernier, se sont entendus sur un accord de gouvernement proposant la tenue d'un référendum sur l'adhésion de l'île à l'UE. "Nous ne poursuivrons pas les négociations d'adhésion avec l'Union européenne tant que n'aura pas eu lieu un référendum", précise l'accord [Le Figaro].

En janvier dernier, les négociations entre le gouvernement islandais et l'Union européenne avaient déjà été suspendues à l'approche des élections. La promesse d'un référendum sonne ainsi le glas de ces négociations bilatérales. De surcroît, les derniers sondages reflètent un sentiment de désaveu des Islandais à l'égard de l'adhésion de leur pays [Libération].


Le SPD tente de relancer sa campagne

"Pouvoir célébrer ses 150 ans à trois mois des élections législatives constitue un privilège que le Parti social-démocrate n'entend pas laisser passer". Frédéric Lemaître, correspondant à Berlin pour Le Monde, dresse le portrait d'un parti passé au tournant des années 90 de l'influence socialiste-marxiste à la "troisième voie de Tony Blair", qui se définit comme "un néolibéralisme light". N'ayant été au pouvoir "que trente ans" depuis sa création, le SPD tente de nouveau sa chance lors des prochaines élections législatives, sans grand enthousiasme.

Il compte cependant sur le congrès d'anniversaire de Leipzig pour lancer véritablement une campagne mal engagée. Pour David Philippot, du Figaro, il s'agit de "rafraîchir la mémoire des Allemands à quatre mois des élections", et d'étaler les soutiens internationaux au parti. Ainsi, neuf chefs d'Etat sont conviés à Leipzig, notamment François Hollande, qui annonce pourtant ne pas vouloir manifester de "soutien ostensible lors de cette manifestation non partisane". Il est "l'invité d'honneur des célébrations à Leipzig", et sera à ce titre, selon l'AFP, "le seul dirigeant étranger à faire un discours" lors de la première journée du congrès. Angela Merkel, en tant que chef de l'exécutif, sera également présente mais ne s'exprimera pas à la tribune.

A lire sur

Fraude fiscale : l'Europe enfin à l'attaque

Les autres titres de la presse en ligne

Commerce extérieur

L’exception culturelle, la pilule pour faire passer l'accord de libre-échange Europe-États-Unis [L'Humanité]

Consommation

Agroalimentaire: le scandale du cheval fait ses premières victimes [Libération/AFP]

Culture

Cannes : l’immigration clandestine, selon Kaveh Bakhtiar [Euronews]

Elargissement

Islande : référendum sur l'adhésion à l'UE [Le Figaro/AFP]

Emploi, affaires sociales

La “génération perdue” laissée sur le bord du chemin [Presseurop]

Energie, environnement

Sommet européen : ambitions et contradictions sur l'énergie [Le Point/AFP]

Etats membres

Le possible retour de José Maria Aznar agite l'Espagne [Libération/AFP]

Euro, économie

La banque centrale de Chypre très pessimiste sur l'avenir du pays [La Tribune]

Fiscalité

Paradis fiscaux : la descente aux enfers [Le Monde]

Institutions

Evasion fiscale, énergie : ce qu'il faut retenir du Conseil européen [Le Nouvel Observateur]

Libertés, sécurité, justice

Rapport d'Amnesty: les droits de millions de migrants et de réfugiés "bafoués" [La Croix/AFP]

Marché unique, entreprises

Wolfsburg et Volkswagen, un anniversaire délicat dans l'ombre d'Hitler [Le Point/AFP]

Relations extérieures

Syrie: Paris et Londres contre l'embargo [Le Figaro/AFP]

Société

Croatie : double victoire pour les opposants aux droits des homosexuels [Euronews]

Sport

Dopage: le président de la FFC favorable à la pénalisation [Libération/AFP]

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

Dishes of olive oil to be banned from restaurants? The EU's gone mad [The Guardian]


Presse germanophone

EU-Kampfansage an Steuerhinterzieher [dw]


Presse espagnole

Hollande y Merkel piden a la UE reforzar la lucha contra los paraísos fiscales [La Vanguardia]


Presse italienne

Vertice Ue, Lussemburgo e Austria pongono condizioni sullo scambio dei dati bancari tra i 27 [Il Sole 24 Ore]


Presse francophone

Une Suédoise veut faire tomber Julian Assange [Tribune de Genève]