Derniers articles publiés

Revue de presse : Ultimes tractations sur le montant du pare-feu européen ?

Revue de presse 30.03.2012

Aujourd'hui se réunissent les ministres des Finances à Copenhague afin de décider du montant du pare-feu européen. L'incertitude demeure quant à son ampleur : les Allemands militant pour limiter les capacités de prêt à 500 ou 700 milliards d'euros, tandis que la France, la Commission européenne, ou encore le Fonds monétaire international (FMI) souhaitent atteindre la somme de 1000 milliards d'euros.

Alors que les marchés sont de nouveau inquiets de la santé financière de la zone euro, avec les tractations entre l'Allemagne et ses partenaires quant au montant du pare-feu européen, et avec la difficile conjoncture espagnole, la réunion de Copenhague arrive à point nommé pour restaurer la confiance et la stabilité. En effet, Angela Merkel serait prête à céder aux pressions extérieures afin de s'assurer du soutien du FMI en cas de nouvelle crise en Europe, expliquent les Echos.


Selon François Baroin, ministre français des Finances, porter le montant du pare-feu à 1000 milliards d'euros est une nécessité, le comparant à la dissuasion nucléaire : "c'est fait pour ne pas être utilisé, mais nous souhaitons qu'il soit le plus haut possible", afin qu'il puisse jouer son rôle d'anti-spéculation. Ainsi, l'AFP explique que l'option retenue pourrait être de cumuler les 500 milliards d'euros du Mécanisme européen de stabilité, les 200 milliards d'euros du Fonds européen de stabilité financière (FESF) déjà engagés et une réserve d'urgence de 240 milliards d'euros issue des capacités restantes du FESF. Le compromis viendrait du fait que cette réserve d'urgence ne pourrait être activée qu'avec un accord entre les chefs d'Etat et de gouvernement [L'Express].

Le Figaro précise que l'une des clés du compromis concerne les sièges à pourvoir à la tête de certaines institutions européennes, au premier desquels la présidence de l'Eurogroupe. Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, est pressenti pour succéder à Jean-Claude Juncker mais François Baroin insiste pour que cette décision soit prise après l'élection présidentielle française. De fait, la France se montre soucieuse de ne pas octroyer un surcroit de pouvoir à Berlin en cette période électorale.

 

Les autres titres de la presse en ligne

Commerce extérieur

Un rapport pour un espace économique Europe-Russie [Le Figaro]

Emploi, affaires sociales

Qui veut d’un mini-job à 400 euros par mois ? [Le Monde]

Energie, environnement

Plateforme Total en mer du Nord : sept questions sur une fuite [Le Monde]

Etats membres

Hongrie : appels à la démission du président, accusé de plagiat [Le Monde]

Euro, économie

Besson souhaite des efforts sur la politique industrielle européenne [Nouvel Obs]

Libertés, sécurité, justice

L'UE veut lutter contre les arnaques et les crimes sur Internet [EurActiv]

Marché unique, entreprises

Le Parlement et la Commission se mettent d'accord sur les frais d'itinérance [EurActiv]

Relations extérieures

Bélarus : le Parlement européen appelle à maintenir la pression [Euronews]

Santé publique

Aux Pays-Bas et en Belgique, la légalisation de l'euthanasie a dix ans [AFP]

 


A lire sur

Comparatif : les demandes d'asile dans l'Union européenne

 

 


La Présidentielle vue de l'Europe


Presse anglophone
 Nicolas Sarkozy wants Toulouse killer buried 'without argument' [The Telegraph]

 
Presse germanophone
Neuer Rassismus in Frankreich [Die Zeit]

 
Presse espagnole
 Francia dice que son los políticos quienes deben gestionar el Tratado de Schengen [El Mundo]


Presse italienne
Tolosa, arrestati venti islamici radicali Sarkò : "Sequestrati anche kalashnikov" [La Stampa]