Derniers articles publiés

Revue de presse : Syrie : des condamnations mais pas de sanctions

Revue de presse 28.04.2011

Face aux revendications démocratiques de son peuple, c'est la violence qu'a choisi Bachar El-Assad. Après plus de six semaines de contestations dans tout le pays, les derniers bilans font état de 450 morts. La tension est encore montée d'un cran cette semaine avec l'envoi de chars dans la ville de Deraa, située à l'extrême sud du pays.

La situation se complique pour le président syrien  avec la démission de 200 membres de son parti, le Baas, en réaction aux "perquisitions dans les maisons, aux tirs à balles réelles sans discrimination sur les gens, les maisons, les mosquées et les églises" [AFP]. Ils expliquent dans un communiqué que "pour introduire des réformes politiques radicales, il est nécessaire de commencer à élaborer une nouvelle Constitution qui garantisse les droits essentiels des citoyens et assure une totale séparation entre les pouvoirs législatif, juridique et exécutif, et de mettre en œuvre une réforme radicale du système judiciaire miné par la corruption" [AFP].

Une pression relayée à l'extérieur du pays par de nombreux dirigeants européens qui ont fait part de leur indignation, certains convoquant hier les ambassadeurs de Syrie. Mais une action européenne conjointe n'est pas encore à l'ordre du jour, puisque les représentants des Vingt-Sept ne se rencontreront que demain.

Plusieurs options sont sur la table, mais un scénario à la libyenne avec intervention militaire semble exclu. Comme l'explique au Monde le chercheur Didier Billion, "les grandes puissances font preuve d'une très grande prudence quant à la condamnation, et surtout quant à la mise en œuvre de sanctions contre la Syrie, car celle-ci, d'un point de vue géostratégique, a une importance centrale pour toute la région".

Les Européens font donc le choix de la stabilité, alors même que le mouvement initialement circonscrit à quelques régions se diffuse dans tout le pays. L'UE pourrait toutefois décider de mesures de rétorsion, certains gouvernement s'étant déjà exprimé en ce sens : "le ministre belge des Affaires étrangères, Steven Vanackere, s'est prononcé mercredi pour l'imposition de sanctions envers le régime syrien, citant un gel des avoirs et des visas et estimant qu'un "point de non-retour" avait été atteint" [La Croix].

Les autres titres de la presse en ligne

Culture

Rêves d’Orient dans l’Europe du XIXe siècle [La Croix]
Damnation réservée aux membres [Slate]

Elargissement

Michel Sallé : "Si les Islandais votaient aujourd'hui pour une adhésion à l'UE, le non l'emporterait" [Toute l'Europe]

Emploi, affaires sociales

Syndicalisme européen : en attendez-vous quelque chose ? [Fenetre sur l'Europe]
Une campagne télé pour dénoncer la fessée [Le Monde]

Energie, environnement

Pourquoi il ne faut pas clore le débat sur le gaz de schiste [Slate]

Etats membres

Nouvelle vague d'interpellations de migrants tunisiens à Paris [AFP]
Portugal : la mission UE-FMI s'intéresse aux familles surendettées [AFP]
Pas de travail, pas d’accueil [Presseurop]
L’Allemagne spectatrice sceptique [Presseurop]
Zapatero sur Internet à quelques semaines des élections locales [La Tribune]
"Nous pourrions avoir besoin de nouvelle immigration" [La Tribune]
Un descendant d'immigrés sur cinq est pauvre [AFP]

Euro, économie

Obtenir un crédit devient de plus en plus difficile en Europe, selon la BCE [Euractiv.fr]
Les aides aux banques européennes ont coûté plus de 69 milliards d'euros depuis 2007 [Les Echos]
Qui va cueillir les tulipes ? [Presseurop]

Institutions

Mario Draghi devrait accéder à la présidence de la BCE [Le Point]

Libertés, sécurité, justice

Schengen n'est pas mort [Le Point]

Relations extérieures

Pour Loukachenko, Barroso est un abruti et un salaud... parole de dictateur ! [Toute l'Europe]
Syrie : le Conseil de sécurité ne parvient pas à s'accorder sur une condamnation de la violence [Le Monde]
"Une intervention en Syrie aurait des effets dévastateurs pour toute la région" [Le Monde]
Syrie: la pression s'accentue sur le régime, démission de membres du Baas [AFP]
La Côte d'Ivoire se remet lentement en marche [Les Echos]
Plusieurs pays européens convoquent les ambassadeurs de Syrie [AFP]
L’Europe pour des sanctions contre la Syrie [Euronews]
Des affrontements font 10 morts dans la capitale du Yémen [Reuters]

 

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

Fortress Europe? There is a better way [The Guardian]
 French police arrest 'Tunisian migrants' in Paris [BBC News]
Neglected current may warm Europe [BBC News]
Syria: EU nations summon Syrian envoys over crackdown [BBC News]
British courts regain power to deport terrorist suspects [Daily Telegraph]
Stem cell treatments threatened by European patents ruling [The Guardian]
Portuguese, Greek and Irish bond yields driven even higher [Irish Independent]
Success of Wilders tilts mainstream politics sharp right [Irish Times]
Syria sanctions could include suspension of EU aid programmes [EUobserver]
France and Italy get backing for changes to EU border rules [EUobserver]
EU chiefs snubbed by UK royals [EUobserver]

Presse espagnole

Bruselas expresa su satisfacción por el acuerdo de transición en Yemen [El Mundo]
La UE fracasa en su intento de impulso para la resolución de la ONU contra Siria [ABC]
Bruselas avala la reforma del acuerdo de Schengen [El Pais]
Francia avala la candidatura de Mario Draghi a presidir el BCE [El Pais]
Todos los partidos bloquean el intento del PP de forzar un debate sobre ETA [El Pais]
Una botella con sangre de Juan Pablo II, extraída antes de morir, será exhibida durante su beatificación [La Vanguardia]
Cuatro heridos en una pelea entre gitanos y neonazis en Hungría [La Razon]
Alemania se suma a Francia e Italia para reformar el Acuerdo de Schengen [La Razon]

Presse germanophone

Uno-Sicherheitsrat - Europäer scheitern mit Initiative gegen Syrien [Der Spiegel]
Syrien - Assads Regime lässt in mehreren Städten Panzer aufrollen [Hamburger Abendblatt]
Deutsche Zurückhaltung bei EZB-Chefsuche [Deutsche Welle]
Lunacek könnte EU-Leiterin im Kosovo werden [Die Presse]
NPD darf nicht mit Sarrazin werben [Die Zeit]

Presse italienne

Quel lago di luce: il primato europeo [Corriere della Sera]
L'Europa si muove e convoca gli ambasciatori [Il Tempo]
In Europa ognuno per conto suo [La Stampa]
La Germania: Schengen non si discute [La Stampa]