Derniers articles publiés

Revue de presse : Surprise générale après l'annonce du référendum grec à la veille du G20

Revue de presse 02.11.2011

Le Premier ministre grec Georges Papandréou a créé la surprise lundi soir, en annonçant la tenue d'un référendum sur l'accord obtenu la semaine dernière lors du Conseil européen à Bruxelles.

Confronté à l'exaspération de la population face à une austérité croissante, M. Papandréou a annoncé que le vote devrait avoir lieu au tout début du mois de janvier. Il a assuré que cela lui permettra d’obtenir un soutien politique aux mesures d’austérité et aux réformes structurelles exigées en retour par ses bailleurs de fonds. Un vote de confiance pourrait être organisé dès vendredi au Parlement d’Athènes, rapporte La Croix.

Alors que les premiers sondages laissent présager un résultat des plus indécis sur le référendum, le Premier ministre grec a rappelé que "la volonté du peuple doit s'imposer à nous, il doit décider si oui ou non il accepte l'accord conclu à Bruxelles" [La Tribune]. A la suite de cette annonce, les bourses européennes ont chuté hier de 5 à 10 %.

La principale mesure de ce plan, l'effacement de 50 % de la dette publique grecque détenue par des acteurs privés (banques, fonds d'investissement et assureurs...) est la seule mesure qui pourrait, selon plusieurs analystes, permettre au pays de s'en sortir [L'Express].

Les réactions au sein de l'Union européenne ne se sont pas faites attendre. Nicolas Sarkozy a rappelé que "le plan adopté jeudi dernier à l'unanimité des 17 membres de la zone euro est la seule voie possible pour résoudre le problème de la dette grecque" [L'Express]. Le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker a déclaré quant à lui ne pas pouvoir exclure une faillite de la Grèce en cas de non au référendum et a confirmé que M. Papandréou avait "pris sa décision sans en informer ses collègues européens" [AFP].
Les présidents du Conseil européen, Herman Van Rompuy, et de la Commission européenne, José Manuel Barroso, ont tenté de calmer les esprits, en déclarant mardi 1er novembre avoir "pleine confiance" dans le respect par la Grèce de ses engagements à l'égard de la zone euro, indique Le Point.

La France et l'Allemagne ont pris l'initiative de réunir ce soir, avant le début du G20 à Cannes, l'ensemble des institutions européennes et mondiales pour examiner avec le Premier ministre grec les conditions dans lesquelles les engagements seront tenus [Rue89].

Le pari dangereux de Georges Papandréou de soumettre au vote du peuple grec le plan européen bouleverse totalement la tenue du sixième G20, qui placera la République hellénique au centre des discussions pendant ces deux jours.

Les autres titres de la presse en ligne

Emploi, affaires sociales

Plus d’emplois bien payés: l’effet paradoxal de la crise en Europe [Le Monde]

 

Energie, environnement

"7 milliards en avion" [Le Monde]

 

Etats membres

Une énorme bévue comptable réduit la dette publique allemande [LaTribune.fr]

 

Euro, économie

Mario Draghi, l'anti-Silvio Berlusconi [Le Monde]

 

Institutions

Banque centrale européenne: un président pour quoi faire ? [EurActiv.fr]

 

Régions

Services publics locaux : la révision bat son plein [Euractiv.fr]

 

Relations extérieures

L’Europe attentive à la “nouvelle ère” qui s’ouvre en Tunisie [Euronews]

 

Société

Eurotunnel conteste le projet de reprise de SeaFrance [Le Figaro]

 

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

Congo fatigue? EU funding in the heart of Africa [EUobserver]

 

Presse germanophone

 Wie in Europa geschmiert und betrogen wird [Focus]

 

Presse espagnole

Las Bolsas europeas rebotan sin fuerza [El Mundo]

Presse italienne

L'asse franco-tedesco mina l'Europa [Il Tempo]