Derniers articles publiés

Revue de presse : Réforme de la Cour constitutionnelle hongroise, résultats du référendum aux Malouines, avantages et désavantages d'un euro surévalué

Revue de presse 12.03.2013

Cour constitutionnelle hongroise : une réforme controversée Les manifestations de la veille à Budapest n'y auront rien changé : lundi 11 mars, le Parlement hongrois s'est prononcé en faveur de la réforme de la Cour constitutionnelle, malgré la demande du Conseil de l'Europe de reporter le vote. La droite conservatrice (Fidesz), forte d'une majorité des deux tiers des sièges parlementaires, n'a eu aucun mal à faire adopter une réforme qui devrait renforcer les prérogatives du gouvernement en place et  assurer l'actuel premier ministre Victor Orban de sortir vainqueur du prochain scrutin législatif prévu en avril 2014. Le texte modificatif a été approuvé par 265 voix sur les 386 élus parlementaires, les socialistes s'étant abstenus lors du vote [L'Express].


De plus, la Cour constitutionnelle hongroise se voit privée d'une très large part de ses droits et compétences. Selon Challenges, "la réforme limite le droit de la Cour constitutionnelle à contester les lois en se fondant sur les seules questions de procédure, et non sur le fond, et elle abroge toutes ses décisions rendues avant 2012".

La démocratie et le droit de l'Union européenne étant bafoués, le secrétaire général du Conseil de l'Europe, Thorbjorn Jagland et le président de la Commission, José Manuel Barroso, montent au créneau dans un communiqué commun : "Ces amendements suscitent des préoccupations quant au respect des principes de l'Etat de droit, de la législation de l'Union européenne et des standards du Conseil de l'Europe".

Les îles Malouines restent britanniques

A la suite du référendum organisé dimanche et lundi sur l'archipel des Malouines, les habitants de ce petit territoire ont en immense majorité voté "en faveur du maintien de leur île dans le giron britannique"  [Libération/AFP]. 99,8% des votants, soit 1672 électeurs, ont exprimé leur soutien envers "le maintien du statut de territoire d'outre-mer du Royaume-Uni pour les Malouines", contrôlées par les Britanniques depuis 1833.

L'Argentine voisine, qui revendique le rattachement des îles à son territoire national, a contesté les résultats du scrutin, qualifiant celui-ci de "tentative britannique de manipulation". Buenos Aires considère que la population des îles Malouines est une "population implantée par les Britanniques" sur un territoire qui ne leur appartient pas [La Croix]. Un comité spécial de l'ONU sur la décolonisation devrait d'ici peu ouvrir des négociations britannico-argentines "pour régler le contentieux" entre les deux pays. La présence probable de gisements d'hydrocarbures au large des côtes constituera probablement le principal point d'achoppement de ces négociations [Le Figaro/Reuters].

Le Monde pointe les désavantages d'un euro fort étouffant la croissance

Dans le supplément Economie publié aujourd'hui par Le Monde, les journalistes Marie de Vergès et Adrien de Tricornot dressent le tableau des "gagnants et perdants de l'euro surévalué". Actuellement, la monnaie unique se situe "autour de 1,30 dollar". Un taux de change qui reste trop fort pour de nombreux pays européens, les journalistes du Monde expliquant que l'enjeu monétaire est notamment "crucial en France et dans les pays méditerranéens, où les exportations sont très sensibles aux prix".

Si la BCE se refuse actuellement à tout déversement de monnaie, d'autres pays s'y sont déjà résolus. Ainsi, Marie de Vergès et Adrien de Tricornot évoquent le cas de la Banque du Japon, qui s'apprêterait à "inonder sans limites l'économie de l'Archipel", mais aussi celui de la Réserve Fédérale Américaine, qui fait "massivement tourner la planche à billets depuis trois ans". L'UE assiste donc en "spectatrice à cette création monétaire", mais les deux journalistes rappellent que cette situation avantage certains secteurs. "Les secteurs abrités de la concurrence internationale", ainsi que les groupes de grande distribution, qui voient baisser le prix des produits qu'ils importent, profitent particulièrement de cette monnaie forte. Cependant, un euro surévalué "maintient une pression sur les salaires et les emplois", les salariés devant accroître leur productivité et leur compétitivité pour contrebalancer la hausse des prix des produits européens à l'export.

Les deux journalistes du Monde citent dans leur article l'économiste Jean-Pierre Petit, qui estime que si la BCE "se concentre trop sur le niveau d'inflation", ce qui est le cas à l'heure actuelle, alors la zone euro risque de se trouver "dans une situation proche de celle du Japon, où le PIB nominal a reculé pendant dix-huit ans et où la dette publique dépasse désormais 230% du PIB". Entre pressions inflationnistes et rigueur monétaire, la BCE semble pour l'instant avoir fait son choix.

A lire sur

 

L'Europe de la semaine du 11 au 17 mars


Les autres titres de la presse en ligne

Budget

Les eurodéputés vont rejeter le budget européen [Les Echos]

Commerce extérieur

Libre-échange : le chemin pour aboutir à un accord américano-européen s'annonce long [La Tribune]

Consommation

L'UE recherche toujours comment remplacer les tests sur les animaux [L'Express/AFP]

Construction européenne

L’Europe a perdu ses citoyens [Presseurop]

Education, formation, jeunesse

Le président du Parlement de l'UE: "nous avons sauvé les banques mais nous risquons de perdre une génération" [La Tribune]

Etats membres

Italie : coup de mou pour Silvio Berlusconi [Le Point]

Euro, économie

Récession au Portugal : le PIB a chuté de 3,2 % en 2012 [Le Monde/AFP]

Histoire

Le passé nazi de l’Orchestre philarmonique de Vienne refait surface [Euronews]

Institutions

Quatre nouveaux dirigeants lors du sommet de l’UE de cette semaine [Euractiv/en]

Libertés, sécurité, justice

La paperasserie en ligne de mire alors que l’UE veut un accord au sein de l’OMC [Euractiv.en]

Religions

Le conclave, mode d'emploi [Libération]

Santé publique

En Roumanie, le calvaire sans fin des malades du cancer [La Croix/AFP]

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

Portuguese economy shrinks for ninth consecutive quarter [Irish Times]


Presse germanophone

Europas Krisenländer rutschen tiefer in Rezession [Die Welt]

Presse espagnole

Un país fuera de la UE, hundido en la corrupción y la pobreza [El País]


Presse italienne

Uk, ex ministro in carcere per una multa accollata alla moglie nel 2003 [Il Fatto quotidiano]


Presse francophone

Aide monétaire: le crédit au FMI se limitera à 10 milliards [Romandie]