Derniers articles publiés

Revue de presse : Référendum en Irlande sur le traité budgétaire européen

Revue de presse 29.02.2012

L'Irlande va organiser un référendum portant sur le pacte budgétaire européen lié au Mécanisme européen de stabilité (MES), a annoncé le Premier ministre Enda Kenny. Le peuple irlandais va donc être consulté pour la ratification d'un traité européen, au risque qu'il soit rejeté comme ce fut le cas en 2001 pour le traité de Nice et en 2008 pour le traité de Lisbonne.

L'Attorney général, personnalité chargée de conseiller le gouvernement irlandais sur les questions constitutionnelles, a estimé que le traité était "un instrument spécifique en dehors de l'architecture du traité de l'Union européenne", et donc qu'un référendum était "nécessaire pour le ratifier", rapporte l'AFP. En effet, la ratification du traité budgétaire oblige les Etats à inscrire dans ses lois une règle d'or d'équilibre budgétaire. Un non-respect de cette règle d'or exposant automatiquement à des sanctions.

Enda Kenny, relate Reuters, s'est montré confiant quant à l'issue du référendum, qui pourrait avoir lieu dans les prochaines semaines. M. Kenny estime que "lorsqu'on aura expliqué au peuple irlandais l'importance et les bienfaits du pacte, ils voteront massivement 'oui' afin de permettre la stabilité et le rétablissement de l'économie". Cet optimisme n'est pas partagé par tous les observateurs locaux qui craignent que les Irlandais manifestent leur mécontentement à l'égard du gouvernement et de sa politique d'extrême austérité, explique Le Figaro.

D'après les sondages, 75% de la population souhaite se prononcer sur le traité budgétaire. 40% des électeurs seraient en faveur du "oui", 36% en faveur du "non" et 24% seraient indécis. Or la victoire du "non" aurait de sérieuses conséquences pour l'Irlande. En effet, Le Figaro rappelle que le pays a déjà eu recours à un prêt de 85 milliards d'euros de la part de l'Union européenne en 2010 et qu'il est probable qu'il ait à nouveau besoin de fonds à l'avenir. En cas de non-ratification irlandaise, le pays ne pourrait pas bénéficier de l'aide financière du MES. C'est pourquoi l'opposition de centre-droit a décidé de s'allier au gouvernement pour faire campagne en faveur de la ratification.

Le pacte budgétaire doit être signé par 25 des 27 Etats membres lors du Conseil européen qui débute demain à Bruxelles. Mais le choix irlandais de passer par la voie du référendum, ainsi que la décision allemande d'annuler le sommet de la zone euro normalement prévu ce vendredi pour définir l'ampleur du fonds de soutien, indiquent que la question du MES n'est pas encore tout à fait réglée [Les Echos].

 

Les autres titres de la presse en ligne

Agriculture, pêche

Le rôle des régions dans la nouvelle politique de la pêche reste à clarifier [EurActiv]

Construction européenne

La crise appelle à "plus d'Europe" selon l'ex-chancelier Kohl [AFP]

Elargissement

Serbie : la Roumanie a demandé des garanties normales sur les minorités [AFP]

Energie, environnement

La réponse italienne à la crise gazière [EurActiv]

Etats membres

UE : l'Irlande va organiser un référendum sur le pacte budgétaire [AFP]

Euro, économie

Le Bundestag reste incontournable pour le sauvetage de l’euro [La Croix]

 

Fiscalité

Comment les pays européens taxent les hauts salaires [Le Figaro]

Institutions

Le sommet de la zone euro de vendredi annulé [Les Echos]

Libertés, sécurité, justice

L'Acta, un traité anti-contrefaçon flou et contesté débattu au parlement européen [La Tribune]

 

Relations extérieures

Bras de fer diplomatique entre l'Union européenne et la Biélorussie [AFP]

 

Société

Journée de mobilisation européenne contre l'austérité [AFP]

 

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

Spain to test beefed-up EU budget rules [EUobserver]

Presse germanophone

EU-Einigung zu Serbien - Rumänien stellt sich gegen Beitritt Serbiens [Die Süddeutsche Zeitung]

Presse espagnole

Hacienda prepara un presupuesto con un déficit superior al 4,4% [ABC.es]

Presse italienne

Dublino e l'Ue del "déjà vu" [La Stampa]