Derniers articles publiés

Revue de presse : Record du chômage en France, attaque conjointe contre le blanchiment d'argent, excuses publiques du président serbe sur les massacres de Srebrenica

Revue de presse 26.04.2013

Le chômage, seule variable en hausse en FranceDu jamais vu depuis 1997. Tel est le triste record révélé hier par les chiffres du chômage en France. Le constat est sans appel : 3,224 millions d'actifs étaient en quête d'un emploi en mars, soit 1,2% de plus qu'en février. Pire, depuis mars 2012, "le chômage est en hausse de 11,5%" [La Dépêche]. Si on ajoute à ce chiffre le contingent de travailleurs en chômage partiel (catégorie B et C), le nombre atteint même près de 4,7 millions d'actifs. Le fléau atteint plus d'une jeune sur quatre de moins de 25 ans (26,4%) [L'Express].


Jean-Baptiste Chastand, du Monde, analyse les effets encore limités des dispositifs pris par le Président de la République. Les emplois d'avenir, les contrats de génération et l'accord sur la sécurisation de l'emploi n'ont pas "acquis leur rythme de croissance". Le journaliste évoque également une étude du Conseil d'analyse économique, qui préconise de réorienter "les emplois d'avenir vers le secteur privé" et de réserver les contrats de génération à "l'embauche de jeunes à des salaires inférieurs à 1,6 smic".
L'économiste Martine Cochard, interrogée par Le Nouvel Observateur, accuse "la politique d'austérité budgétaire" de bloquer la croissance et la création d'emplois. Elle en appelle à un allongement de la période de rétablissement des comptes publics.



La fraude et le blanchiment dans le collimateur de l'UE

Fraude, évasion, blanchiment… Tous ces termes fiscaux sont au centre des préoccupations européennes depuis plusieurs semaines. Jeudi, les ministres des Finances allemand et français ont envoyé une lettre commune à la Commission européenne, appelant celle-ci à "prendre la tête de la lutte contre le blanchiment d'argent dans le monde". Cette lettre fait écho aux négociations actuelles à Bruxelles, qui visent à attaquer de front les flux financiers illicites et les paradis fiscaux européens, qui "privent les budgets nationaux de ressources fiscales indispensables" [Europe 1/AFP].

Concomitamment, une décision de la Cour de Justice de l'UE fait beaucoup de bruit. Dans un arrêt rendu hier, la Cour de Luxembourg juge que "les Etats de l'Union peuvent exiger, au nom de la lutte contre le blanchiment, des données personnelles de clients de banques opérant sur leur territoire sans y être établies" [La Croix]. Cette décision devrait largement faire jurisprudence, et constituer, selon Sébastien Maillard, un avancement très important dans la lutte contre la fraude et le blanchiment d'argent.


Srebrenica : les excuses du président serbe à la Bosnie


Il s'agit de l'acte le plus meurtrier opéré en Europe depuis la fin de la Seconde guerre mondiale. Qualifié de génocide par la justice internationale, le massacre de Srebrenica a coûté la vie à 8 000 hommes et adolescents musulmans réfugiés à Srebrenica en juillet 1995 [Euronews]. Hier, lors d'une interview exclusive, le président serbe Tomislav Nikolic a présenté ses excuses pour le massacre de Srebrenica, orchestré par les forces serbes de Bosnie. "Je m'agenouille et demande que la Serbie soit pardonnée pour le crime commis à Srebrenica", a-t-il déclaré au micro de la télévision nationale bosnienne. Le chef d'Etat a également fait allusion au général serbe Ratko Mladic, actuellement jugé par le Tribunal pénal pour l'ex-Yougoslavie pour avoir mené l'opération d'assaut sur Srebrenica : "Je m'excuse pour les crimes qui ont été commis au nom de notre Etat et de notre peuple par un quelconque individu issu de notre peuple", a-t-il poursuivi [Le Figaro].

Pourtant, les déclarations de Tomislav Nikolic ne semblent pas convaincre la population bosniaque. Munira Subasic, présidente d'une association des mères de Srebrenica réagit aux propos tenus par le leader serbe : "Nous n'avons pas besoin que quelqu'un se mette à genoux pour demander pardon. Nous voulons entendre le président serbe et la Serbie prononcer le mot "génocide". C'est seulement alors que nous croirons que c'est un geste sincère". Même si depuis quelques temps le président serbe s'applique à tenir un discours pro-européen, sa négation du génocide de Srebrenica au lendemain de son investiture en juin 2012 reste gravé dans les esprits [Le Monde].

Les excuses de Tomislav Nikolic interviennent quelques jours après la signature d'un accord de normalisation des relations entre la Serbie et le Kosovo. Le président serbe semble vouloir convaincre au plus vite les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE, qui se réuniront en juin prochain, de fixer une date d'ouverture des négociations d'adhésion de la Serbie à l'Union.

Si seuls quelques extraits de l'entretien sont actuellement disponibles sur Youtube, son intégralité sera diffusée le 7 mai prochain sur la télévision nationale bosnienne (BHT) [Le Figaro].

A lire sur



L'Europe de la semaine du 29 avril au 5 mai : programmes nationaux de stabilité, pesticides, nouveau billet de 5 euros et baisse des taux directeurs de la BCE

 

Les autres titres de la presse en ligne

Commerce extérieur

Le successeur de Pascal Lamy saura-t-il donner un second souffle à l'OMC? [La Tribune]

Construction européenne

Idées : Où est passé le rêve européen ? [Presseurop]

Culture

Au Musée de l’Orangerie, hommage aux “impressionnistes italiens” : Les Macchiaioli [Euronews]

Education, formation, jeunesse

Europe : la France sous la moyenne [Libération]

Elargissement

Le PKK va commencer à se retirer de Turquie à partir du 8 mai [Euronews]

Emploi, affaires sociales

Chômage record : "Le marché du travail est complètement à l’arrêt" [Le Nouvel Observateur]

Energie, environnement

José Manuel Barroso exhorté à prendre position sur la réforme du marché du carbone [Euractiv/en]

Etats membres

En Espagne, "sans l'économie souterraine, il y aurait déjà eu une révolution" [Le Monde]

Euro, économie

BCE : Angela Merkel avoue que la banque est dans une situation délicate [Euronews]

Finance

Berlin contre un mécanisme européen normalisé de garantie des dépôts bancaires [Le Monde/Reuters]

Fiscalité

En Allemagne, la fraude fiscale du président du Bayern Munich embarrasse la CDU-CSU [Le Monde]

Institutions

La procédure de nomination du commissaire croate a commencé [Euractiv]

Libertés, sécurité, justice

Bien-être des poules pondeuses : Bruxelles traduit l’Italie et la Grèce en justice [Ouest France]

Marché unique, entreprises

Accord d'intention pour l'achat de 60 Airbus par la Chine [La Croix]

Sport

Les secrets de la réussite du football allemand [Euronews]

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

 MEPs divided on culture clause in US trade talks [EU Observer]

Presse germanophone

IWF verteidigt Deutschland: Neuer Sparkurs-Streit in Europa [Handelsblatt]


Presse italienne

Disoccupazione in Spagna, mille dimostranti assediano il parlamento. Cinque arresti [Il Sole 24 Ore]


Presse francophone

Autriche: couac au sein du gouvernement sur le secret bancaire [Romandie]