Derniers articles publiés

Revue de presse : Proche d’un accord, la Grèce espère une décision positive de l'Eurogroupe sur le plan d'aide

Revue de presse 09.02.2012

A l'issue d'une réunion de huit heures, la coalition au pouvoir en Grèce n’a pas trouvé hier de consensus sur les nouvelles mesures de rigueur réclamées par les créanciers du pays. Les trois chefs des partis politiques qui soutiennent le gouvernement grec, le socialiste Georges Papandréou, le conservateur Antonis Samaras et le leader d'extrême droite Georges Karatzaferis se sont mis d'accord sur "tous les points du plan sauf un", au terme d'une réunion qui s'est terminée peu après minuit.

Les discussions doivent reprendre ce matin sur la question des retraites qui a empêché la conclusion de l'accord. D'après le cabinet du Premier ministre grec, Lucas Papademos, c'est le "seul point de divergence", et il devrait être aplani "avant la réunion de l'Eurogroupe" prévue ce soir à 18h à Bruxelles [Reuters]. Le comité des créanciers privés de la Grèce a annoncé que ces derniers se retrouveraient jeudi à Paris "pour examiner le contenu des entretiens avec les acteurs publics", selon l'AFP.

A l'issue de cette réunion de la coalition gouvernementale, le porte-parole du gouvernement Pantelis Kapsis a déclaré qu'il ne restait que "600 millions d'euros" d'économies à trouver "dont 325 millions seront réalisés par des abaissements de retraites", avant d'ajouter que "pour le reste (275 millions d'euros), nos créanciers nous ont donné un délai de 15 jours pour trouver une solution" nous rapporte l'AFP.

Lucas Papademos a ensuite rencontré les chefs de la troïka (UE, BCE, FMI), qui exigent de la Grèce davantage d'efforts de rigueur pour recevoir le nouveau prêt. A défaut de cette aide d'au moins 130 milliards d'euros, le pays s'expose à un défaut de paiement le 20 mars, à l'expiration de 14,5 milliards d'obligations, explique Reuters. Athènes et ses créanciers n’ont pas réussi à se mettre d’accord, ces derniers étant inflexibles sur les nouvelles mesures de rigueur attendues.

Mais le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi s'est engagé hier à participer à la restructuration volontaire de la dette grecque, décision qui lui coûterait 12 milliards d'euros.

Selon le ministre grec des Finances, M. Vénizélos, "la survie financière de ce pays dans les prochaines années dépend de ce nouveau programme (...). Tout le monde doit avoir en ce moment le sens des responsabilités". Ce dernier espère que les ministres des Finances de la zone euro qui se réunissent ce soir prendront une "décision positive" concernant le plan d'aide de 130 milliards de la Grèce.

Les autres titres de la presse en ligne

Agriculture, pêche

Les cultures OGM progressent dans l’Union européenne [EurActiv.fr]

 

Budget

Le budget de l'UE commence l'année avec un trou de 11 milliards d'euros [RTBF]

 

Concurrence

Perquisitions dans les locaux de deux bourses de l’électricité [EurActiv.fr]

 

Energie, environnement

Nucléaire: l'UE manque de fonds pour le démantèlement de réacteurs obsolètes [AFP]

 

Etats membres

L'Union européenne face au difficile « cas » hongrois [Les Echos]

 

Euro, économie

Agences de notation-Les eurodéputés veulent durcir encore la régulation [Reuters]

 

Institutions

En cent jours, Mario Draghi s'est imposé à la tête de la Banque centrale européenne [Les Echos]

Marché unique, entreprises

Les internautes européens mobilisés contre l'accord ACTA [AFP]

 

Recherche, sciences

Les pays européens champions de l'innovation [L'Express]

 

Relations extérieures

 PÉTROLE/Iran: Parlement en congé sans décider d'arrêter les ventes à l'Europe [AFP]

 

Société

1/4 des Européens menacés de pauvreté [AFP]

 

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

Merkel's pathos-free pragmatism lost on her idealistic young audience [Irish Times]

 Presse germanophone

Drohende Staatsinsolvenz: Europa wartet auf Einigung in Athen [Die Zeit]

Presse espagnole

 Pacto fiscal en Alemania [La Vanguardia]


Presse italienne

Ue-Turchia: Fule, al lavoro per risultati concreti in 2012 [ANSA]