Derniers articles publiés

Revue de presse : Premier discours d'Enda Kenny devant le Parlement, déblocage de 3 milliards d'euros d'aide à la Grèce et Mario Monti à l'attaque du Cavaliere

Revue de presse 17.01.2013

L'Irlande affirme ses objectifs et sa détermination devant le Parlement européenDans son discours prononcé hier devant le Parlement européen, le Premier ministre irlandais a présenté le programme que son pays souhaite mettre en place durant les six prochains mois. A la tête du Conseil de l'UE, Enda Kenny a affirmé son objectif absolu d'infléchir la courbe du chômage et de créer à nouveau des emplois en Europe. Pour cela, l'Irlande s'attachera notamment à alléger davantage les barrières administratives et commerciales entre les 27 Etats de l'UE [Le Point/AFP].


La plupart des députés européens ont salué la détermination du Premier ministre irlandais de s'affranchir de ses créanciers, et notamment du FMI et de l'UE, qui devraient être remboursés avant la fin de l'année [Euronews]. Kenny a d'ailleurs déclaré durant son discours que "2013 sera l'année durant laquelle l'Irlande sortira du programme et montrera son leadership européen". La plupart des chefs de groupe parlementaire se félicitent des premiers jours de la Présidence irlandaise du Conseil, considérant notamment que l'expérience de l'Irlande dans la lutte contre la crise peut apporter des changements bénéfiques au sein de l'Union.

Dossier grec : Le FMI clôt un nouveau chapitre

Hier, le Fonds Monétaire International a débloqué des aides de près de 3,2 milliards d'euros à la Grèce. Cette somme était gelée depuis plusieurs mois, en raison notamment de "craintes sur la viabilité de la dette abyssale accumulée par Athènes" [AFP]. Pour obtenir ces aides, le gouvernement athénien a dû mener des négociations difficiles avec le Fonds, en promettant notamment une dette souveraine équivalente à 120% du PIB du pays à l'horizon 2020, contre environ 170% à l'heure actuelle. L'opération de rachat d'une partie de la dette grecque auprès d'investisseurs privés, menée par Athènes en décembre dernier, a selon la Tribune favorisé cette décision du FMI.
Le feu vert accordé mercredi par le conseil d'administration du Fonds, ajouté au versement probable de plus de 9 milliards d'euros par l'Union dans les prochains jours [L'Express], donne un certain répit au gouvernement d'Antonis Samaras.


La tension politique monte d'un cran en Italie

"Le PPE laisse tomber Berlusconi", titrait hier La Repubblica. Le quotidien italien se fait l'écho des déclarations du président du groupe du Parti populaire européen (PPE), Joseph Daul, qui soutient officiellement l'actuel Premier ministre Mario Monti, et non le chef du parti de centre-droit. Cette annonce après plusieurs semaines de campagne antieuropéennes menées par le leader du Peuple de la liberté (PdL), qui espère ainsi surfer sur la vague du profond mouvement de mécontentement à l'encontre des politiques de rigueur imposées par la troïka européenne.

Depuis quelques jours, la campagne menée par Silvio Berlusconi semble porter ses fruits. Dans les récents sondages d'opinion, son parti, le PdL (17,4%), se place largement devant la liste Monti (10,9%), et réduit l'écart avec le Parti Démocrate de Pier Luigi Bersani (33,4%), toujours pressenti pour occuper le palais Chigi après les élections [Les Echos]. Face à cette remontée du Cavaliere, Mario Monti a été contraint de lancer une attaque frontale à l'encontre de l'ancien Premier ministre. Qualifiant ce dernier de "joueur de flûte, qui charme les rats pour mieux les noyer", Mario Monti a également engagé, selon Les Echos, le publicitaire Martin Sorrell, connu pour avoir fondé l'entreprise aujourd'hui leader mondial de la publicité. En engageant Sorrell, l'actuel Premier ministre espère donner un coup de fouet à sa campagne, et ainsi ralentir la montée inexorable de Silvio Berlusconi, qui a attiré mardi plus de 9 millions de téléspectateurs lors de son interview sur La7.

A lire sur

 

Présidence irlandaise du Conseil de l'Union européenne (janvier - juin 2013)

 

Les autres titres de la presse en ligne

Agriculture, pêche

Les agriculteurs déversent leur colère contre la « directive nitrates » [La Croix]

Commerce extérieur

 Commerce: ne pas "se tirer une balle dans le pied" au nom de la réciprocité [Les Echos]

Construction européenne

Europe : la pression monte pour David Cameron [Euronews]

Energie, environnement

Le projet de quotas nécessite le soutien de l’Allemagne [Euractiv/en]

Etats membres

Allemagne : Une confédération syndicale très courtisée [Le Monde]

Euro, économie

Moscovici critique la nomination de Dijsselbloem comme successeur de Juncker [La Tribune]

Institutions

Union européenne : l’Irlande veut donner l’exemple [Euronews]

Libertés, sécurité, justice

L’Europe entre en guerre contre les hackers [Euronews]

Recherche, sciences

Le brevet unitaire européen : une révolution pour les entreprises [L'Express]

Régions

Espagne : Le coup de force catalan [Libération]

Relations extérieures

Guerre au Mali : C’est aussi l’Europe de la défense qui est en jeu [Presseurop]

Santé publique

Médicament orphelin : du rififi à la Commission européenne [Le Point]
 

Ailleurs en Europe


Presse anglophone

Inquiry over horsemeat in burgers [The Guardian]


Presse germanophone

Europa: Auf Sparflamme [Tagesspiegel]

Presse espagnole

 Dinamarca, intratable [El Pais]

Presse italienne

La banca dentro un sms [Internazionale]


Presse francophone

 L'UE débloque 100 millions d'euros pour les Palestiniens [La Tribune de Genève]