Derniers articles publiés

Revue de presse : Pour Bruxelles, la Grèce doit rester dans la zone euro

Revue de presse 15.05.2012

Hier se tenait à Bruxelles la réunion mensuelle des ministres des Finances de la zone euro. Son président, Jean-Claude Juncker, a rappelé avec force la volonté "inébranlable" de ne pas voir sortir la Grèce de la zone euro. Cette initiative a immédiatement été suivie par la Commission européenne, souhaitant calmer les spéculations autour de la crise politique grecque. Aujourd'hui, le président grec recevra à nouveau les dirigeants des partis dans le but de favoriser la constitution d'un gouvernement technique.


"Nous sommes 17 Etats membres copropriétaires de notre monnaie commune, je n’envisage pas une seconde que la Grèce quitte la zone euro, c’est du non-sens, c’est absurde, c’est de la propagande", a martelé hier le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker. Plaidant naturellement pour qu'un gouvernement stable puisse émerger au sein d'un parlement grec morcelé, M. Juncker a jugé inconvenant la "façon dont certains traitent des amis et citoyens de l'Union européenne", ajoutant qu'il "n'excluait pas a priori une prolongation des délais" pour que le futur gouvernement grec soit en mesure d'honorer les engagements économiques du pays [AFP].

Cette mise au point de Jean-Claude Juncker a ensuite été soutenue par la Commission européenne, qui a assuré qu'elle "voyait l'avenir de la Grèce dans l'euro", modérant ainsi les déclarations de son président José Manuel Barroso qui avait annoncé que "la Grèce devrait quitter l'Union monétaire si elle ne parvenait pas à respecter ses engagements", rappelle la Tribune. Pendant le week-end, le directeur de la Banque centrale de Belgique, Luc Coene, avait quant à lui parlé de "divorce à l'amiable" avec la Grèce, et son homologue français Christian Noyer avait pris soin de préciser "qu'un scénario extrême en Grèce ne mettrait en difficulté aucun groupe financier français", rapportent les Echos.

Nul doute que le sujet grec sera de nouveau au programme aujourd'hui lors de la première rencontre officielle entre François Hollande et Angela Merkel à Berlin. Dans le même temps, Carolos Papoulias, chef de l'Etat grec, aura tenté de concilier les partis politiques de son pays pour constituer un gouvernement technique pro-européen à même d'apporter des gages de confiance à l'Union européenne et aux marchés. Ne cachant pas l'urgence de la situation, M. Papoulias s'est dit "effrayé par le danger que l'instabilité politique fait peser sur la Grèce" [Le Monde].


Les autres titres de la presse en ligne

Budget

Les députés européens votent une entorse à la consolidation budgétaire [La Tribune]

Energie, environnement

Le Parlement a opté pour un commerce des produits chimiques plus encadré [EurActiv]

Etats membres

Régionales en Allemagne : "un revers considérable" pour la CDU mais relatif pour Merkel [Le Monde]

Euro, économie

Pour Bruxelles, la Grèce doit rester dans la zone euro [La Tribune]

Libertés, sécurité, justice

L’Italie augmente le niveau d’alerte face à la menace anarchiste [Euronews]

Recherche, sciences

Biocides : le règlement entre en vigueur le 1er septembre 2013 [EurActiv]

Relations extérieures

Syrie : l’Europe durcit un peu plus ses sanctions [Euronews]

Sport

L'UE divisée sur un éventuel boycott de l'Euro 2012 en Ukraine [Le Monde]

Transports

Un emprunt public européen pour financer les transports ? [EurActiv]

 

Ailleurs en Europe

Presse francophone
 Groping towards Grexit [The Economist]

Presse germanophone
Europa: Sparkassen für Schäuble als Eurogruppen-Chef [Die Welt]


‎Presse espagnole
 Bruselas urge a España a realizar la auditoría externa del sector bancario [El Mundo]


Presse italienne
 Monti gioca a Bruxelles la sua partita sulla crescita [Il Sole 24 Ore]