Derniers articles publiés

Revue de presse : Plus d'Europe pour sortir de la crise, selon Angela Merkel

Revue de presse 26.01.2012

Le discours prononcé par Angela Merkel à l'occasion de l'ouverture du Forum économique mondial, qui a débuté hier soir à Davos, a été l'occasion pour la chancelière allemande de plaider en faveur d'une Europe plus fédérale. Ce forum, qui se déroule en Suisse, est l'occasion pour des économistes, politologues, sociologues et historiens du monde entier de se pencher sur les maux du capitalisme, et bien sûr de la crise européenne, dont l'ensemble de l'économie mondiale appréhende les conséquences.

La réponse apportée par la chancelière pour regagner la confiance des marchés est que "Nous devons être prêts à oser plus d'Europe". Elle a exposé sa vision à long terme d'une Union européenne plus fédérale, dans laquelle elle voit la plupart des Etats membres adopter l'euro, nous explique Reuters. Elle a insisté sur la nécessité de regagner la confiance des investisseurs, en mettant en œuvre de manière plus rigoureuse les règles budgétaires et en appliquant des réformes susceptibles de rendre l'économie plus compétitive.

Pour Angela Merkel, une des solutions pour résoudre la crise consiste pour les pays européens à réformer leur marché du travail. Il faut "regarder les expériences qui ont été suivies en Europe", où elle prend pour modèle la Suède.

La chancelière pense également que ce fédéralisme doit passer par une redéfinition de l’équilibre institutionnel : "Au fil d'un long processus, nous transférerons davantage de compétences à la Commission, qui fonctionnera alors comme un gouvernement européen pour les compé­tences européennes. Cela implique un Parlement fort. Le Conseil qui réunit les chefs de gou­vernement formera pour ainsi dire la deuxième chambre. Pour finir, nous avons la Cour euro­péenne de justice comme cour suprême."

Angela Merkel s'est également exprimée sur la proposition de la Directrice générale du Fonds monétaire internationale (FMI), Christine Lagarde, qui a appelé à renflouer les fonds d'urgence à disposition de la zone euro, afin qu'ils puissent atteindre mille milliards d'euros, nous rapporte Euractiv. Pour Angela Merkel " Certains veulent croire que l'Allemagne est forte financièrement. On a toujours défendu l'euro, mais ce qu'on ne veut pas, c'est se retrouver dans une situation où on ne pourrait réaliser nos obligations". D'après Le Figaro, Berlin ne veut pas prendre d'engagements qui conduiraient à lui faire perdre son triple A auprès des agences de notations.

 

Les autres titres de la presse en ligne

Concurrence

Quatre aéroports dans le radar de la Commission [EurActiv.fr]

 

Culture

Guimarães, la culture pour sortir de la crise [Presseurop]

 

Etats membres

Pénurie d’essence et de fruits et légumes en Italie [Euronews]

Euro, économie

Dette grecque : les hedge funds menacent de saisir la justice [Le Monde]

 

Libertés, sécurité, justice

Union européenne : vers un "droit à l'oubli numérique" ? [AFP]

 

Relations extérieures

Les sanctions de l'UE contre l'Iran "pas constructives" selon Pékin [Les Echos]

 

Sport

L’envers du décor de l’Euro de football en Ukraine [Euronews]

 

A lire sur

 

L'Europe de la semaine (30/01/12 - 05/02/12) : La discipline budgétaire au menu du Conseil européen

 

 

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

Organised crime problem dogs EU record on Kosovo [EUobserver]

 

Presse germanophone

Weltbank kritisiert geringe Arbeitszeit in Europa [Die Welt]

 

Presse espagnole

Detenido en Francia el fundador de las prótesis mamarias PIP [La Vanguardia]


Presse italienne

 Protesi al seno difettose, arrestato il fondatore di Pip [Corriere della Sera]