Derniers articles publiés

Revue de presse : Nicolas Sarkozy en faveur du patriotisme économique et d'une réforme de l'espace Schengen

Revue de presse 12.03.2012

Dimanche 11 mars, Nicolas Sarkozy a placé l'Europe au cœur de la campagne pour l'élection présidentielle. En retard sur son principal adversaire, François Hollande, dans les sondages, le président-candidat est passé à l'offensive, énonçant deux propositions phares : la mise en place d'un "Buy European Act", afin de privilégier les entreprises européennes, et la révision du fonctionnement de l'espace Schengen.

A Villepinte, Nicolas Sarkozy a présenté un projet économique protectionniste. Sur le modèle du "Buy American Act" de 1933, le président français souhaite que "les PME européennes aient une part des marchés publics qui leur soit réservée". De cette manière, "les entreprise qui produiront en Europe bénéficieront de l'argent public européen". En outre, le Figaro rapporte que Nicolas Sarkozy attend de l'Union européenne qu'elle exige la réciprocité commerciale avec ses partenaires : les accords commerciaux signés par la Commission ou la présidence européenne devraient être soumis à l'approbation des dirigeants des 27 Etats membres. Autrement dit, Nicolas Sarkozy cherche à donner des gages à "la France du non", estime La Tribune.

Autre cheval de bataille du président : la réforme des accords de Schengen. Militant pour une réforme structurelle, le candidat de l'UMP a déclaré que l'on " ne doit pas laisser la gestion des flux migratoires entre les seules mains des technocrates et des tribunaux". Nicolas Sarkozy souhaite un "front commun contre l'immigration clandestine" et des possibilités de sanctions contre un Etat qui ne remplirait pas ses obligations. Et sans une réponse favorable de la part des 27, le président a déclaré qu'il n'hésiterait pas à "suspendre sa participation" [Les Echos].

Les candidats à l'élection présidentielle ont naturellement réagi au discours de Nicolas Sarkozy. François Hollande s'est par exemple étonné que le président veuille réformer trois traités alors qu'il a toujours critiqué la volonté du Parti Socialiste de vouloir renégocier celui sur la discipline budgétaire, relate l'AFP. François Bayrou, candidat du Mouvement Démocrate, déclare ne pas croire à la remise en place des douanes et des barrières. Enfin, Marine Le Pen, candidate du Front National a quant à elle rappelé qu'elle avait elle-même proposé la suspension de Schengen et qu'à l'époque "les ministres l'avaient jugée comme quelqu'un de dangereux" [Le Point]


Les autres titres de la presse en ligne

Construction européenne

Schengen : "Nicolas Sarkozy ne pourra pas aller au bout" [Nouvel Obs]

Energie, environnement

La rareté de l'eau nous oblige à une meilleure gestion commune de la ressource [EurActiv]

Etats membres

Elisabeth Guigou : "le pacte budgétaire européen n'était pas vraiment utile" [Le Monde]

Euro, économie

Le plan pour échanger Ashton contre Barnier [Presseurop]

Libertés, sécurité, justice

L’UE pourrait nommer un représentant aux droits de l’homme [Presseurop]



 

Ailleurs en Europe


Presse anglophone

 Greece focus of Eurogroup talks [BBC News]


Presse germanophone
Handelsblatt Exklusiv: EU greift Schattenbanken an‎ [Handelsblatt]


Presse espagnole
 Los socialdemócratas volverán al poder en Eslovaquia con un ejecutivo proeuropeo [ABC]

Presse italienne
 Grecia, via libera agli aiuti Eurogruppo discute di Madrid [La Repubblica]