Derniers articles publiés

Revue de presse : Les législatives italiennes accouchent d'une situation politique plus qu'instable

Revue de presse 26.02.2013

"Ingovernabile". Le mot est sur les lèvres de tous les journalistes italiens aujourd'hui. Après plusieurs semaines de campagne, cette élection, marquée par un contexte économique et politique difficile, a réservé de très nombreuses surprises à l'ensemble des observateurs de la vie politique italienne. La Repubblica et la Stampa tentent ainsi depuis hier de décrypter les résultats d'une élection aux multiples issues possibles.

D'une part, les dés semblent jetés au sein de la Chambre des députés. La coalition de centre-gauche menée par Pier Luigi Bersani arrive en tête, avec près de 29,5% des suffrages exprimés, contre 29,1% pour la coalition de Silvio Berlusconi, qui récolte seulement une centaine de milliers de voix de moins que son adversaire social-démocrate [Le Figaro]. La coalition de M. Bersani obtient la majorité absolue à la Chambre, avec 340 députés. A l'inverse, Le Monde souligne ce matin l'énorme désillusion pour Mario Monti, qui récolte moins de 10% des voix, et n'enverra que 45 députés à la Chambre basse. L'énorme surprise de ce scrutin est le score mirobolant obtenu par le "MoVimento 5 Stelle" de Beppe Grillo. Le tribun a reçu le soutien de près de 9 millions d'Italiens, et obtient 108 sièges de députés [La Repubblica]. Son mouvement est arrivé en tête dans cinq des vingt régions italiennes, et devient le premier parti du pays au sortir de ces élections (le Parti Démocrate et le Popolo della Libertà ayant formé des coalitions) [La Stampa].

Au Sénat, la donne est encore plus complexe. Aucune majorité ne s'est dégagée des élections. La coalition de Pier Luigi Bersani emporte 120 sièges, contre 117 pour le PdL de Berlusconi, mais se trouve loin de la majorité absolue, fixée à 158 sénateurs. Et même en comptant sur une alliance envisageable avec Mario Monti, la déconfiture de ce dernier (seulement 9% des voix et 18 sièges) empêcherait M. Bersani de gouverner normalement [La Repubblica]. Une alliance avec certains élus du "Movimento 5 Stelle" (ils devraient être 54 au Sénat) est ainsi devenue en quelques heures une possibilité plus que probable, tout comme la formation d'un gouvernement d'union nationale et d'une grande alliance PD/PdL.

Les quotidiens français soulignent ce matin cette situation quasi-ubuesque, dans laquelle le peuple italien a envoyé selon Libération un message clair et audible : "Vaffanculo la stabilité gouvernementale". En imposant Beppe Grillo comme grand vainqueur de ces élections, les Italiens ont voulu marquer "leur désarroi face à la politique d'austérité menée par Mario Monti", selon Romain Renier [La Tribune]. L'ensemble de la classe politique italienne est ainsi remise en cause par les résultats de ce scrutin, qui montrent une Italie divisée et inapte à former un gouvernement stable.

Ce tremblement de terre politique et institutionnel a vite fait réagir les dirigeants européens, qui ont pour la plupart exprimé leur inquiétude envers l'issue des événements en Italie. Tenant un point presse ce matin, le président du Parlement européen Martin Schulz a pris en compte le "message" envoyé par la population italienne, qui a exprimé "une large protestation à l'encontre des politiques d'assainissement unilatéral des budgets publics, qui satisfont les investisseurs mais pas les peuples". M. Schulz en a profité pour demander à la Commission davantage d'investissements pour favoriser la croissance et l'emploi en Europe. De leur côté, les dirigeants espagnols et allemands ont appelé à la formation rapide d'un gouvernement "stable et opérationnel", afin de continuer les "politiques de réformes et de consolidation" de la dette publique italienne [France Info].

Ce matin, l'ensemble des bourses européennes ont vu leur valeur dégringoler sous la pression des investisseurs. Milan avait perdu 5% à 9h30, tandis que Madrid a chuté de 3,8% et Francfort de 2%. Dans le même temps, le rendement des emprunts d'Etat italiens ont largement baissé [La Tribune]. De quoi ajouter une incertitude financière à l'instabilité politique.

A lire sur

 

Logo Toute l'Europe

Configuration du nouveau Parlement italien - Le Lab du Shakeur
Législatives en Italie : une équation à quatre variables

Les autres titres de la presse en ligne

Consommation

Ikea retire de la vente ses boulettes de viande surgelées [Euronews]

Développement

La valeur ajoutée des fonds européens entachée par les retards de paiement [Euractiv]
Piotr Serafin : La Pologne a changé le récit de l’UE sur la politique de cohésion [Euractiv.en]

Elargissement

Angela Merkel relance les négociations d'adhésion à l'UE avec la Turquie [Le Monde]
L'adhésion de la Turquie à l'UE est un "long chemin", selon Merkel [Le Point/AFP]

Energie, environnement

Un vote du Parlement sur le marché du carbone annulé [Euractiv.en]

Etats membres

Chypre sommée de combattre le blanchiment [Le Figaro]
Aide à Chypre: FMI et Europe veulent éviter un scénario à la grecque [Libération/AFP]
Chypre : Place à l’action ! [Presseurop]
Espagne : passeport confisqué pour l'ex-trésorier du Parti populaire [Le Monde/AFP]
Portugal : la troïka des créanciers est de retour [Euronews]
Le premier ministre roumain invite les Britanniques dans son beau pays [La Croix]
Londres aussi perd son triple A [Presseurop]
L'instructif paradoxe de la crise politique bulgare [La Tribune]

Euro, économie

Le patron de la Bundesbank fait la leçon à la France [Le Figaro]
Grèce: la reprise dépend "de la poursuite" du plan de rigueur [Libération/AFP]

Législatives italiennes

Sans majorité claire au Sénat, l'Italie ingouvernable [Le Monde/Reuters]
Élections italiennes : la menace d'un blocage politique [Le Figaro]
L'Italie dans l'impasse [Le Point]
Législatives italiennes : «Après le rejet de la classe politique, un rejet de l'Europe» [Libération]
Explosion des populismes et instabilité politique... le désarroi des Italiens face à l'austérité [La Tribune]
Italie: le chant du cygne de Silvio Berlusconi [Le Figaro]
Les élections italiennes font chuter les marchés [Libération/AFP]
Hervé Rayner : « La hantise du fascisme explique le bicamérisme en Italie » [La Croix]

Relations extérieures

Nucléaire : les 5+1 proposeraient à l'Iran un allègement des sanctions [Le Monde/AFP]
Ukraine: l'UE réclame des progrès [Le Figaro/AFP]
L’UE donne à l’Ukraine jusque mai pour réformer sa justice [Euractiv.en]
Mali : un bilan mitigé de l’aide européenne au développement [Euractiv]

Société

L'Europe en ordre dispersé face à la perte d'autonomie [Le Monde]
Les démocraties ont bien résisté aux mouvements populistes jusqu'ici [Les Echos]

Ailleurs en Europe


Presse anglophone

Italy election sparks fresh fears for euro [The Guardian]
European citizens in Britain will be charged for ID cards [The Guardian]
US Congress in urgent call to ECB to tighten sanctions on Iran [Telegraph]
Pope changes law to allow early conclave [Telegraph]
Merkel warned over gay tax concession plan [Irish Times]
Spain employs murderer as security expert [Irish Times]
Europe's cocaine habit fuels West Africa instability [EUobserver]
EU and Ukraine end cold spell in relations [EUobserver]
Fish discards ban 'may be diluted' [BBC]

Presse germanophone

Die Italiener sagen "Basta" zu Europa [Die Welt]
Europa in der Rezession Warum die Krise so lange dauert [FAZ]
US-Außenminister: Kerry startet Europa-Reise in London [Der Spiegel]
EU-Parlamentspräsident: Wahl in Italien ist Warnung an Brüssel [Die Welt]
Türkei erwartet Hilfe für geplanten EU-Beitritt [Hamburger Abendblatt]
Falsche Bio-Eier: Aigner fordert bessere Kontrollen [Stern]
EU plant Fairplay-Gebühr für kleine Clubs [Der Spiegel]
Boni für Banker EU-Parlament droht Abzockern [taz]
Türkei-Besuch Erdoğan bittet Merkel um Hilfe in EU-Verhandlungen [Die Zeit]
Finanzierungsgeschäft: EU erlaubt GM Übernahme von Ally [Handelsblatt]
Ukraine verspricht der EU rasche Reformen [Die Welt]
Cyber-Attacken in Europa EU steht sich selbst im Weg [taz]

Presse espagnole

La prima de riesgo se dispara a 400 puntos por los resultados en Italia [El Pais]
Berlusconi y la antipolítica abocan a Italia a la ingobernabilidad [El Pais]
 Apple declara pérdidas en España en su año más brillante en ventas [El Pais]
 Una Europa unida, esperanza de modernización de España [El Pais]
 Irlanda recorta los sueldos públicos a partir de 65.000 euros y congela el resto  [El Mundo]
 Bruselas cierra filas y reitera su apoyo a la política de Olli Rehn [El Pais]
 Google y España exponen su visión sobre derecho al olvido ante el Tribunal Europeo [El Mundo]
 La prima de riesgo supera los 400 puntos ante el bloqueo político italiano [El Mundo]
 La remontada de Berlusconi perfila una Italia ingobernable [La Vanguardia]
 Una Italia ingobernable pone a Europa en alerta [La Razon]
 El Polisario pone en jaque el acuerdo UE-Marruecos [La Razon]
 

Presse italienne

Tornare a votare? Impossibile, siamo in pieno "semestre bianco" [Il Sole 24 Ore]
Milano -5%. Spread a quota 335. Oggi l'asta BoT. Giù anche le altre Borse europee [Il Sole 24 Ore]
25 febbraio la tempesta perfetta [Il Sole 24 Ore]
Berlusconi: "Inutile tornare a votare" Italia ingovernabile, schizza lo spread [La Stampa]
Il dovere di scelte coraggiose [La Stampa]
Pancia e sentimento, la rivolta contro le élite di una nuova comunità [La Stampa]
Ondata di vendite a piazza Affari (-5%) Sospesi per ribasso i bancari [Il Corriere della Sera]
Exploit di Grillo, alla Camera è davanti a tutti. E al Senato nessuno avrà una maggioranza [Il Corriere della Sera]
Elezioni 2013, il rebus governabilità. Berlusconi: "No voto, riflessione con il Pd" [La Repubblica]
Commercio estero, a gennaio impennata export + 17,7% paesi extra Ue [Il Fatto quotidiano]


Presse francophone

L'Italie dans l'impasse [7/7]
L’incertitude en Italie fait plonger les Bourses européennes [Le Soir]
Les Verts veulent changer les habitudes de consommation [7/7]
Le pape autorise les cardinaux à avancer le conclave [La Tribune de Genève]
L'Iran et les grandes puissances tentent de surmonter leurs divergences [7/7]
Le parti au pouvoir en Espagne en mauvaise posture [La Tribune de Genève]
Ikea retire ses boulettes de viande dans 15 pays européens [La Tribune de Genève]
Des vignerons de Bordeaux redonnent vie au vin bulgare [RTL.be]