Derniers articles publiés

Revue de presse : Le Vatican au centre des attentions, l'Union européenne à la pointe des énergies photovoltaïques et solaires, et la remise en cause de la gestion des fonds européens accordés aux régions françaises

Revue de presse 12.02.2013

Le Vatican confronté à une situation quasi-inédite "Le pape choisit de s'effacer". La Une de La Croix ne laisse planer aucun doute. Le pape Benoît XVI a décidé de son plein gré d'abdiquer et de se retirer de son poste suprême. "Pour  la première fois depuis huit siècles, un pape en pleine possession de ses moyens annonce librement sa démission", affirme aujourd'hui le quotidien catholique, qui reprend les propos diffusés hier en boucle sur la plupart des chaines d'information : "Je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l'avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer adéquatement le ministère pétrinien".


De nombreux dirigeants européens ont réagi à la décision du souverain pontife. Le président français a ainsi souligné le caractère "éminemment respectable" de ce retrait, tandis qu'Angela Merkel a tenu à faire part de son "plus grand respect" pour un pape qui reste, selon elle, "un des plus grands penseurs religieux de notre époque" [Courrier International].

L'ensemble de la presse souligne quant à elle le caractère surprenant de cette décision grave, et qui reste très rare dans l'histoire du catholicisme. Le Point considère que "l'abdication de Benoît XVI est une révolution", pointant le fait que les dernières démissions des chefs suprêmes de l'Eglise catholique, dont la plus récente date de 1406, étaient liées au "grand schisme entre le pape de Rome et celui d'Avignon". La vieillesse et la santé d'un pape en exercice n'étaient alors quasiment jamais apparues dans les motifs justifiant l'abdication du souverain pontife. Pourtant, La Croix affirme que cette décision pouvait être prévisible, en rappelant que dans son livre Lumières du Monde, le pape avait envisagé la possibilité de renoncer à son poste. La période de 'sede vacante', ou siège vacant, débutera le 28 février, avec le départ de Benoît XVI du ministère, et s'achèvera avant Pâques, avec l'élection en conclave d'un nouveau pape [Le Monde].

Les énergies renouvelables ont la cote en Europe

Les chiffres dévoilés hier par le "Global Wind Energy Council" et le "European Photovoltaic Industry Association" sont éloquents : plus de 30 gigawatts (GW) de panneaux solaires photovoltaïques ont été installés en 2012, pour un total dépassant les 100 GW, tandis que le parc éolien européen a vu sa capacité augmenter de près de 45 GW, atteignant en fin d'année 282 GW de production d'électricité [Euractiv/en]. Et alors que la Chine est devenue en 2012 le premier marché en termes d'investissement dans les énergies renouvelables, l'Europe reste toujours le premier marché du solaire, avec 17 GW installés en 2012, dont 7,6 en Allemagne, et seulement 1,2 en France.

A l'échelle mondiale, le parc éolien s'agrandit de manière exponentielle, et produit chaque année autant d'électricité qu'une cinquantaine de centrales nucléaires conventionnelles. L'Union européenne a ainsi produit, en 2012, 11,6 GW de plus avec l'énergie du vent qu'en 2011, pour un total de 106 GW en termes de parcs installés [Le Monde/AFP].
Pourtant, les investissements dans les énergies renouvelables ont diminué de près de 11% en 2012, et ce à cause d'une baisse importante des subventions des Etats accordées à ces secteurs d'avenir.

Une gestion trop centralisée des fonds européens accordés aux régions françaises ?

La gestion des fonds européens accordés à l'Etat français au titre de la politique régionale est mise en cause dans une enquête publiée hier par La Tribune. Alors que François Hollande a réussi à obtenir un maintien du niveau de ces ressources dans le nouveau budget 2014-2020, le journaliste Jean-Pierre Gonguet pointe la gestion trop centralisée de ces fonds, dont devraient bénéficier dix régions françaises [Euractiv].

Problème : la direction de l'administration centrale du ministère du Travail s'oppose farouchement à "donner l'autorité de gestion sur ces fonds structurels aux régions". En cause selon La Tribune, un montant très élevé, évalué à 4,5 milliards d'euros et accordé dans le cadre du Fonds social européen, que le ministère du Travail souhaite utiliser pour renflouer les caisses de l'administration centrale. Ainsi, entre 2007 et 2013, environ 15% des fonds alloués seraient restés à Paris, au sein de la délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle. Quelques 700 millions d'euros auraient notamment été utilisés pour Pôle Emploi, sans plus de précision.

Jean-Pierre Gonguet souligne également la lourdeur bureaucratique du processus global de gestion et de contrôle de ce fonds, qui fait perdre des millions d'euros aux administrations. L'accentuation de la centralisation envisagée par le ministre du Travail, Michel Sapin, pourrait aggraver le problème, en créant deux programmes d'orientation concurrents, "l'un géré par les préfets, l'autre par les Régions" [La Tribune].


Les autres titres de la presse en ligne

Budget

Budget de l’UE : La paralysie de l’Union [Presseurop]

Commerce extérieur

Obama pourrait évoquer le commerce avec l'UE dans son discours [Nouvel Obs/Reuters]

Consommation

De Londres à Bucarest, le scandale de la viande de cheval secoue l'Europe [La Tribune]

Energie, environnement

Manipulations et abus » pour atteindre les objectifs volontaires d’économies d’énergie [Euractiv/en]

Etats membres

La Lituanie doit relancer les investissements [Les Echos/AFP]

Euro, économie

Les banques face au projet de réforme: même pas mal! [Slate]

Institutions

Friedrich Moser : “L’UE souffre d’un déficit démocratique” [Presseurop]

Régions

La France maintient à flot son budget de fonds régionaux [Euractiv]

Transports

La Deutsche Bahn prête à entrer en concurrence frontale avec Thalys (SNCF) en 2016 [La Tribune]

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

 MEPs can unpick EU farm subsidies deal [EUobserver]


Presse germanophone

Papst-Bruder Georg Ratzinger: "Er hat getan, was er konnte" [Spiegel Online]

Presse espagnole

Draghi explica hoy en el Congreso la actuación del BCE ante la crisis [La Vanguardia]

Presse italienne

Un'economia "benedettina" [Il Sole 24 Ore]


Presse francophone

 Le prochain pape sera-t-il le dernier? [Le Matin]