Derniers articles publiés

Revue de presse : Le président de la Roumanie vers sa destitution ?

Revue de presse 06.07.2012

Le Parlement de Bucarest vote aujourd'hui la suspension du président Traian Băsescu, accusé par le gouvernement roumain d'avoir "gravement enfreint la Constitution". Cette mesure, qui devra être confirmée par référendum pour être définitive, est considérée par plusieurs ONG comme "une attaque contre les institutions démocratiques". Le gouvernement assure qu'il respectera l'Etat de droit.

La situation politique roumaine est donc dans la tourmente. L'Union sociale-libérale, la coalition de centre gauche au pouvoir à Bucarest, a accéléré hier la procédure de destitution de Traian Băsescu, rapporte l'AFP. Selon la majorité parlementaire, le président de centre droite aurait enfreint la Constitution, une situation pour laquelle la Constitution prévoit la possibilité de suspendre le chef de l’Etat.

"Les transgressions de la lettre et de l'esprit de la Constitution, qui par leur portée et leurs conséquences peuvent être qualifiées de graves violations de la loi fondamentale, constituent des raisons suffisantes pour justifier la nécessité de suspendre le président Traian Basescu de ses fonctions", a expliqué le sénateur de l'Union sociale-libérale (USL, majorité) Toni Grebla, lors d'une session extraordinaire du Parlement. Si la proposition de suspendre le chef de l’Etat est approuvée par le Parlement, un référendum sera organisé dans un délai de 30 jours [Le Parisien].

Cependant, plusieurs ONG du pays craignent la mise en discussion de l'Etat de droit. "L'USL est en train de prendre le pouvoir en violant des lois et subordonnant des institutions", affirme à l'AFP Otilia Nitu, analyste du groupe de réflexion Expert Forum. En outre, les ONG s'inquiètent pour l'indépendance de la justice. Selon l'AFP, les ONG craignent "que l'USL tente de placer sous son contrôle la justice, lors de la prochaine nomination de nouveaux chefs du Parquet général et du Parquet anticorruption (DNA), loués par Bruxelles pour les progrès dans la lutte contre la corruption".

La presse roumaine est pourtant plus optimiste, et repousse l’idée d’un nouveau coup d'Etat. "A l'exception de la rapidité, quel autre élément définissant un coup d'Etat retrouve-t-on dans ce cas ? Aucun !", écrit le quotidien roumain "Jurnalul Naţional", traduit par Presseurop. Pour le quotidien Adevărul [Presseurop], la situation n'est pas rose : "il n'y aura pas de dictature, parce que – n'est-ce pas ? – il y a un Parlement. […] Nous continuerons à avoir des élections 'démocratiques'. Probablement sur le modèle de la  Biélorussie ou de la Serbie de Milosevic".

Alors que le gouvernement ne cesse de rassurer les ambassadeurs étrangers, les Européens s'inquiètent pour le respect de la démocratie en Roumanie. Selon l'AFP, le gouvernement français craindrait lui aussi une dérive non démocratique à Bucarest. "Tous les Etats membres de l'Union européenne sont naturellement tenus de respecter les valeurs démocratiques et l'Etat de droit ainsi que l'équilibre des pouvoirs dans le cadre des institutions qui sont les leurs", a affirmé lors d'un point de presse le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero [Le Parisien].



Les autres titres de la presse en ligne

 

Construction européenne

Plus de 160 économistes allemands appellent à rejeter l'union bancaire [Euractiv]

 

Culture

Des chercheurs affirment avoir découvert une centaine de dessins du Caravage à Milan [Le Monde]

Elargissement

Paris et Ankara scellent une "nouvelle ère" [Euronews]

Energie, environnement

Un projet de réforme du marché du carbone avant l'été [Euractiv]

 

Etats membres

Des dictateurs de pacotille [Presseurop]

Euro, économie

Mieux vaut tuer la dette que l’euro ou les déficits [Rue89]

 

Institutions

A deux ans des élections, cinq nouveaux venus au Parlement européen [Euractiv]

 

Libertés, sécurité, justice

Deux policiers condamnés à de la prison ferme pour leurs rôles dans les émeutes du G8 de Gênes [Euronews]

Marché unique, entreprises

Le rejet d’ACTA, une victoire à double tranchant [Presseurop]

Société

Les Roms s’enfuient vers la "réserve" [Presseurop]

Sport

La Fifa autorise le port du voile féminin pendant les matchs [Les Echos]



Ailleurs en Europe


Presse francophone
 La BCE abaisse son taux directeur à 0,75%, son plus bas historique [RTBF]


Presse anglophone

A beneficial draw for the euro [Ekathimerini]

 

Presse germanophone
 El FMI anuncia una rebaja de sus previsiones de la economía mundial [El Pais]

Presse italienne

Ospedali salvi, rinvio per aumento iva, via libera in Cdm alla spending review [La Repubblica]