Derniers articles publiés

Revue de presse : Le monde rend hommage à un "grand Européen"

Revue de presse 19.12.2011

Vaclav Havel est décédé dimanche 18 décembre à 75 ans. A l'annonce de sa mort, de nombreux dirigeants politiques européens ont salué la mémoire de cet écrivain, devenu homme politique lors de la Révolution de velours de 1989, qui a conduit à la chute du régime communiste et de la République socialiste tchécoslovaque.

Président de la Tchécoslovaquie puis de la République tchèque après la partition avec la Slovaquie, Vaclav Havel était un fervent défenseur des droits de l'Homme et de la démocratie. Dissident anti-communiste et emprisonné à de nombreuses reprises, il continua, après sa vie politique, à défendre ces valeurs. De Barack Obama à Thorbjorn Jagland, le secrétaire général du Conseil de l'Europe, en passant par Jerzy Buzek, le président du Parlement européen, et de nombreux dirigeants européens, tous ont salué sa mémoire et mis en avant son rôle primordial dans la construction d'une Europe démocratique.

Mario Monti a ainsi déploré la disparition "d'un grand homme d'Etat et d'un homme de culture (qui) a lutté pour les valeurs dans lesquelles il croyait : liberté, démocratie et la dignité de tous les êtres humains - le fondement de la construction européenne" [AFP]. Pour sa part, Guido Westerwelle, le ministre allemand des Affaires étrangères, a souligné que "sans lui, le réveil démocratique de l'Europe centrale et orientale n'aurait pas été possible". Son homologue suédois, Carl Bildt a quant à lui évoqué la disparition de "l'une des voix les plus importantes, les plus fortes et les plus courageuses de l'Europe moderne". Enfin, Jerzy Buzek a souligné qu'"il sera pleuré en République tchèque et en Slovaquie, mais aussi sur tout le continent européen qu'il a contribué à réunifier" [L'Express].

Cette Europe réunifiée, Vaclav Havel l'avait défendue, notamment dans sa volonté d'une "entrée rapide de son pays dans l'Union européenne" [Ouest-France]. Jusqu'au bout, il avait contribué à la vie et au débat européens. Il avait ainsi participé en octobre dernier à la 15e édition de la Conférence internationale de la fondation Forum 2000, dont il était l'un des créateurs. Cette édition était consacrée à "la démocratie et [à] l'Etat de droit, menacés par la corruption et le capitalisme oligarchique, avec en filigrane la crise de la zone euro et de l'Union européenne" [Le Monde]. "Délesté des contraintes du politique", il posait un "regard lucide sur l'Europe" : "Je trouve (…) que l'Union européenne actuelle est trop matérialiste et technocratique. S'occuper des tarifs douaniers n'est certes pas une tâche inutile. Mais tellement insuffisante. Il manque un souffle politique à l'Europe. Une vraie dimension spirituelle" [NouvelObs].

Les autres titres de la presse en ligne

Etats membres

Pour Fillon, 2012 se jouera sur l'Europe [Le Figaro]
UE: les Anglais veulent un référendum [AFP]
 Une économie hors de la zone euro mais en mauvais état [La Tribune]
Paris-Londres : la mésentente cordiale [La Tribune]
Triste anniversaire pour la moitié des Allemands [Euronews]
« L'Allemagne va-t-elle perdre sa note AAA ? C'est très improbable » [Les Echos]
Critiques entre Paris et Londres : les Anglais avaient tiré les premiers [Les Echos]

 

Euro, économie

Des nouvelles du café du commerce des agences de notation : et si on se faisait la Belgique ? [Coulisses de Bruxelles]
La zone euro cernée par les agences de notation [Romandie]
Pour DSK, la zone euro est un «radeau sur le point de sombrer» [Tribune de Genève]
Jérôme Cahuzac : "Il manque l'essentiel au nouveau traité européen" [Le Monde]
La Suède et l'Irlande prudentes sur l'accord budgétaire européen [Reuters]
La zone euro veut progresser malgré les doutes de Fitch [Reuters]
En Europe, les besoins de refinancement devraient être ramenés à 250 milliards d'euros en 2012 [Les Echos]
Les agences de notation alimentent la pression qui s'exerce sur les banques [Les Echos]

Institutions

Nouveau rôle de la Commission européenne et conflit potentiel [Le Monde]

 

Marché unique, entreprises

Automobile : l'Europe en route vers une cinquième année de baisse [Les Echos]

 

Relations extérieures

Le lobby du gaz éloigne l'Ukraine de l'UE [La Tribune]
Algérie: législatives au printemps, observateurs internationaux admis [Slate]

 

Société

Havel, conscience morale de l'Europe postcommuniste [Le Figaro]
Nombreux hommages à l'ancien président tchèque Vaclav Havel [AFP]
Le précieux héritage de Vaclav Havel [Le Monde]

 

Société de l'information

Euronews: une nouvelle direction pour "repenser le modèle" [RTBF]

 

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

 Václav Havel: the other Europe [The Guardian]
Greek woes drive up suicide rate to highest in Europe [The Guardian]
Medvedev admits Russia needs reform as protesters plan further rallies [The Guardian]
EU demands £25bn lifeline from the UK [The Telegraph]
EU conference call to seek clarity on IMF funding [EUobserver]
 Belarus' brutal crackdown on dissidents – the 19 December anniversary [EUobserver]


Presse germanophone

Frankreich verärgert - Zweifel an Lösung der Schuldenkrise [Frankfurter Allgemeine Zeitung]
Euro-Zone will London um Finanzhilfen bitten [Die Welt]
31 Milliarden für IWF-RettungspaketEurozone will Geld von widerspenstigen Briten [Focus]
In Osteuropa schlägt die Krisenangst in Panik um [Die Welt]
 Fischfangquoten in Europa - Jubelnde Fischer, verärgerte Umweltschützer [Süddeutsche Zeitung]
 Zum Tode von Václav Havel - Das Leben in der Wahrheit [Frankfurter Allgemeine Zeitung]


Presse espagnole

Rajoy afronta su investidura con la garantía de acotar el déficit desbocado [abc.es]
La UE mantiene las cuotas pesqueras para 2012 tras el veto a Marruecos [abc.es]
Draghi: «La política monetaria no puede hacerlo todo» [abc.es]
La riqueza de los españoles retrocede hasta niveles de hace ocho años [abc.es]
Václav Havel, el intelectual disidente que presidió Checoslovaquia [El Pais]
El mosaico europeo [El Pais]
El peaje, cada vez más extendido en Europa [El Pais]


Presse italienne

 La Ue spinge il venture capital [Il Sole 24 Ore]
L'Europa punta tutto su Erasmus [Il Sole 24 Ore]
Ue, tempo scaduto per i fondi al Fmi Inizia la settimana decisiva per l'euro [La Repubblica]
Perché la Ue sbaglia sul Fondo di garanzia [Il Sole 24 Ore]
L'Ungheria pronta e rompere con l'Ue A rischio anche i crediti chiesti al Fmi [La Repubblica]