Derniers articles publiés

Revue de presse : Le G7 se préoccupe de l'austérité budgétaire, le plan d'assainissement slovène et l'UE génération chômage

Revue de presse 10.05.2013

L'austérité européenne au cœur du G7 de Londres

"Accusés de plomber la reprise de l’économie mondiale, les plans d’austérité draconiens mis en œuvre en Europe vont se retrouver sous le feu des critiques des Etats-Unis", prévoit ce matin le quotidien Libération, alors que s'ouvre Aylesbury, aux abords de Londres, la réunion des grands argentiers du G7.

Le ministre britannique des Finances, George Osborne, reçoit en effet ses homologues allemand, canadien, français, japonais, américain et italien pour une réunion de deux jours qui devrait être essentiellement consacrée à la situation dans la zone euro. La directrice du FMI, Christine Lagarde, sera également présente. L'occasion pour le secrétaire américain au Trésor, Jacob Lew, d'appeler ses homologues européens à un changement de cap. "Il est important de recalibrer le rythme de la consolidation budgétaire (dans la zone euro, ndlr). Une consolidation budgétaire brutale risque d’entraver la demande. Un changement de cap maintenant peut faire une grande différence" a insisté, il y a deux jours, un haut responsable du Trésor qui a souhaité garder l'anonymat, toujours selon Libération.

George Osborne a précisé que la situation économique mondiale serait également abordée, alors que le FMI a revu à la baisse ses perspectives de croissance économique mondiale à 3,3% pour 2013 contre 3,5% envisagés en janvier dernier. Ce dernier était d'ailleurs au cœur de l'audition, mercredi 8 mai, de Jörg Asmussen, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), devant la commission des Affaires économiques et monétaires du Parlement européen. Il a en effet souhaité que le FMI n'intervienne plus à l'avenir dans les plans de sauvetage européens. "A terme, je pense que nous devrions revenir à un système totalement européen, qui puisse rendre compte devant le Parlement européen, et où la Commission serait au centre" du processus, a-t-il déclaré [Le Monde]. Il a cependant précisé qu'il n'entendait pas modifier le système de la troïka au milieu de la crise.


La Slovénie serre la vis budgétaire pour échapper à l'aide internationale

"La Slovénie dévoile son plan "anti-troïka"" titrait hier soir BFM Business. "Echaudé par les conditions drastiques imposées par Bruxelles à Chypre, le gouvernement de centre-gauche (au pouvoir depuis moins de deux mois) a présenté ce jeudi [9 mai] un programme d‘économies, de privatisations, de hausse et de créations d’impôts, censé générer 1 milliard d’euros par an", poursuit Euronews.
En effet, ce petit pays des Balkans, membre de l'Union européenne depuis 2004, peine à supporter la crise qui le frappe durement. Le secteur public, mal géré, en est la principale victime, suivi de près par les banques, pour beaucoup encore aux mains de l'Etat, qui finançaient ces dernières années la croissance, mais ont soudain fermé les robinets. "Elles ont ainsi révélé la faiblesse d'une petite économie (35 milliards d'euros de produit intérieur brut), secouée ces dernières années par des scandales de corruptions", constate Le Monde.

Surveillée de près par Bruxelles ces dernières semaines, la Slovénie ne souhaite cependant pas être le sixième pays à faire appel à l'aide internationale, après Chypre, l’Espagne, le Portugal, l’Irlande et la Grèce. Le ministre slovène des Finances, Uros Cufer, "a estimé que les mesures annoncées jeudi rendraient possibles des économies de l'ordre de un milliard d'euros au total" [Le Monde]. Le plan doit encore être validé par la Commission européenne qui a précisé qu'elle rendrait son avis le 29 mai [Libération].


Chômage des jeunes : le mal européen

C'est "un vrai cauchemar" pour le président du conseil italien Enrico Letta [Euractiv]. L'Union européenne compte désormais pas moins de 5 millions de jeunes chômeurs [Presseurop]. Malgré les mesures gouvernementales pour relancer le marché du travail, le taux de chômage des jeunes en Grèce vient de passer la barre des 60% au mois de février dernier, conséquence directe de la cure d'austérité imposée au pays par la "troïka" (Fonds monétaire international, Union européenne, Banque centrale européenne), rapporte Les Echos. Si la péninsule hellénique est particulièrement touchée, le phénomène tend à se généraliser. Selon l'Organisation de coopération et de développement en Europe (OCDE), 15,8% de jeunes Européens seraient sans emploi, ni formation. En Espagne (contrat de génération), en France (réflexion sur l'élargissement du dispositif des "emplois d'avenir" aux jeunes diplômés) ainsi qu'au Parlement européen (soutien aux jeunes diplômés de moins de 30 ans), la tendance est aux mesures de soutien des jeunes diplômés. Cependant, pour de nombreux analystes, la stratégie adoptée n'est la bonne. En France par exemple, 40% des jeunes déscolarisés sont toujours au chômage trois ans après avoir quitté le système scolaire, contre 5 % seulement des jeunes diplômés [Euractiv].

Pourtant, dans la tempête, l'Allemagne "fait figure de terre promise" pour Stefan von Borstel [Presseurop]. Avec un taux de chômage des jeunes en-deçà de 8%, le pays affiche le taux le plus bas de l'UE. La clé : la formation par alternance, alliant cours théoriques et apprentissage en entreprise. Un modèle de formation qui fait figure d'exception en Europe et qui suscite souvent l'incompréhension de ses voisins européens, l'apprentissage étant jugé de qualité inférieure aux formations classiques de l'enseignement secondaire et supérieur. Pourtant, six Etats européens devraient prochainement coopérer avec l'Allemagne dans le domaine de la formation. En revanche, Stefan von Borstel met en garde contre un modèle difficilement exportable. Le modèle de formation allemand est intrinsèquement lié à la conjoncture, le nombre d'apprentis dépendant de la santé économique et de l'offre des entreprises. "Le fait que les pays d’Europe du Sud, aux prises avec une crise économique sans précédent, cherchent leur salut dans l’alternance, montre l’étendue de leur désespoir", constate-t-il.

A lire sur

 

Logo Toute l'Europe


Budget européen : sur la voie d'un compromis ?
La Banque centrale européenne, une institution aux solutions dépassées ?
L'Europe et vous : sécurité routière, alimentaire, comptes bancaires, débats citoyens et Fête de l'Europe!
L'Europe de la semaine du 6 au 12 mai

Les autres titres de la presse en ligne

Concurrence

Guerre des brevets : Bruxelles reproche à Motorola de "fausser les négociations" [Le Monde/AFP]

Consommation

La France a importé de Suède du saumon aux dioxines [Le Monde]

Construction européenne

Cameron s'en prend aux conservateurs "pessimistes" qui veulent sortir de l'UE [Le Monde/AFP]
Un ancien ministre de Mme Thatcher se prononce pour un "Brexit" [Le Monde]
La présidente lituanienne reçoit le prix Charlemagne [Euractiv.en]

Culture

La foire de Milan promeut la jeune photo italienne [Le Monde]
Michael Haneke récompensé par un prix Prince des Asturies [Euronews]
Eurovision : quels enjeux au-delà du folklore? [Euronews]

Education, formation, jeunesse

Manifestations géantes contre le projet de réforme de l‘éducation espagnole [Euronews]

Emploi, affaires sociales

Le taux de chômage au Portugal grimpe à 17,7 % [Le Monde/AFP]
Le chômage des jeunes dépasse les 60% en Grèce [Les Echos]
L’Allemagne, championne inatteignable [Presseurop]
Le chômage des jeunes, une obsession européenne [Euractiv]
La Bulgarie hantée par l'exode de ses jeunes [NouvelObs/AFP]

Etats membres

Les murs séparant les communautés à Belfast seront démolis d'ici 2023 [Le Monde/AFP]
Hongrie : le chef de l'Etat refuse une loi controversée sur la transparence [Le Monde/AFP]
En Allemagne, le SPD est en perte de vitesse [Le Figaro]
Un an de prison pour Berlusconi en appel [Libération/AFP]
La justice menace de mettre un terme à la carrière politique de Silvio Berlusconi [Le Monde]
Les Bulgares appelés aux urnes dans un climat délétère [Le Figaro]
Londres veut mieux contrôler l'immigration [Le Figaro]

Euro, économie

Le FMI pourrait être exclu des plans de sauvetage européens à l'avenir [Le Monde/AFP]
Enrico Letta sera-t-il l'homme qui a fait bouger Angela Merkel ? [Latribune.fr]
Italie : le FMI prône des coupes dans les dépenses et des baisses d'impôt [Le Monde/AFP]
Repentin : "Nous récusons les politiques d'austérité" [Le Monde]
A Berlin, Moscovici défend le sérieux budgétaire de la France [Libération/AFP]
France : les trois réformes exigées par Bruxelles [Le Monde]
La France, mauvaise élève de l’Europe ? [Les Echos]
Slovénie : un plan d'assainissement mais pas d'«impôt de crise» [Libération/AFP]
Irlande : la troïka ouvre la voie au déblocage de 2,4 milliards d'euros [Le Monde/AFP]
La Grèce vise un retour sur les marchés en 2014 [Latribune.fr]
"La mobilité des travailleurs, c'est l'atout de l'Europe contre la crise" [L'Express]

Fiscalité

La Commission européenne pousse un agenda anti-fraude fiscale [Les Echos]

Institutions

Le "Dalligate", un "Barrosogate" en devenir [Les Coulisses de Bruxelles]
Une partie des fonctionnaires européens en grève pour défendre leur pouvoir d'achat [Le Monde/AFP]
Un Parlement européen marginalisé par la crise [Le Monde]

Libertés, sécurité, justice

Nouvelle affaire de "bébés volés" entre le Maroc et l'Espagne [Le Monde/AFP]
Demande d’asile : comment améliorer un système défaillant? [Euronews]

Santé publique

Le scandale du thalidomide refait surface en Espagne [Euronews]

Ailleurs en Europe


Presse francophone

Ruée sur la régularisation fiscale: 330 millions rapatriés en un trimestre [RTBF]
 L'austérité européenne sous le feu des critiques américaines au G7 [RTBF]
 Le dollar poursuit son envolée, l'euro se replie [RTBF]
 Visite surprise d'Angela Merkel en Afghanistan [7/7]
 L'Espagne se dote d'une nouvelle loi antidopage [7/7]
 Ducarme: "Il ne faut pas toucher aux pouvoirs du roi" [Le Soir]
 11h02: l’Europe parviendra-t-elle à mettre fin à la politique communautaire de la Flandre? [Le Soir]
 Le Grand-Duché demeure un avaloir fiscal [Le Soir]
 Un 3e cas suspect de coronavirus en France [La Tribune de Genève]
 Le Parquet de Naples redemande le renvoi en justice de Berlusconi [La Tribune de Genève]