Derniers articles publiés

Revue de presse : La zone euro porte son pare-feu à 800 milliards d'euros

Revue de presse 02.04.2012

Réunis vendredi 30 mars à Copenhague, les ministres européens des Finances ont pris la décision de porter à 800 milliards d'euros le montant du pare-feu anti-crise. La préférence allemande de ne pas atteindre les 1000 milliards d'euros a donc prévalu et l'Union européenne en appelle désormais au Fonds monétaire international pour qu'il augmente à son tour ses capacités de prêts.

Comme l'a détaillé Maria Fekter, ministre autrichienne des Finances, le pare-feu européen cumulera les 500 milliards d'euros de capacité de prêts du futur Mécanisme européen de stabilité (MES), les 200 milliards d'euros déjà engagés par le Fonds européen de stabilité financière (FESF), ainsi que 49 milliards d'argent de l'Union européenne et 53 milliards de prêts déjà accordés à la Grèce de manière bilatérale dans le cadre du premier programme d'assistance en 2010 [AFP].


De fait, le pare-feu ne disposera potentiellement que de 500 milliards d'euros d'argent frais, car sur les 800 milliards d'euros, 300 milliards ont déjà été octroyés ou promis. Toutefois, comme l'explique le Nouvel Obs, la décision des ministres des Finances constitue une augmentation dans la mesure où ces fonds promis dans le cadre du FESF ne seront pas déduits du MES, contrairement à ce qui était prévu à l'origine. Wolfgang Schäuble, ministre allemand des Finances, qui a considéré suffisante la somme de 800 milliards d'euros, milite désormais en faveur d'une surveillance accrue des budgets par le biais de commissions indépendantes à l'échelle nationale et européenne [RTBF].

Olli Rehn, commissaire européen aux Affaires économiques, s'est félicité de ce résultat, estimant que "la réponse de l'Europe à la crise a fait des progrès substantiels sur tous les fronts". Margrethe Vestager, ministre danoise des Finances, a quant à elle déclaré qu'il était désormais "temps de se mettre d'accord à l'échelle mondiale pour accroître les ressources du FMI". Avec une capacité de prêts de 273 milliards d'euros, l'institution internationale semble à présent sous-dimensionnée face aux risques économiques, rapportent les Echos. Christine Lagarde, directrice du FMI, espère obtenir 600 milliards de dollars supplémentaires mais convaincre les pays émergents ne sera pas chose facile. Ils ont récemment renouvelé leurs critiques envers l'Espagne et réclame toujours la présidence de la Banque mondiale, traditionnellement confiée à un Américain.

 

 

Les autres titres de la presse en ligne

Concurrence

La concurrence déloyale pénalise les industriels de l'UE [Le Figaro]

Energie, environnement

CO2 : la Commission ne pouvait pas plafonner les émissions des Etats [EurActiv]

Etats membres

Traité européen : vers un compromis Hollande-Merkel ? [Nouvel Obs]

Euro, économie

L'UE veut que les pays du G20 augmentent les ressources du FMI [Reuters]

Relations extérieures

SYRIE. Juppé estime que "Bachar al-Assad nous mène en bateau" [AFP]

Société

Les citoyens européens pourront désormais mieux se faire entendre [RTBF]

Société de l'information

Royaume-Uni : un projet de surveillance des données électroniques suscite la polémique [Le Monde]

 

 

A lire sur

L'Europe de la semaine (02/04/12 au 08/04/12) : Citoyens européens, à vos pétitions !

 

 

 

La Présidentielle vue de l'Europe


Presse anglophone
 French election : Soul searching in South Kensington [The Telegraph]

 
Presse germanophone
François' Hollandes Vorsprung schmilzt dahin [NZZ]

 
Presse espagnole
 Donde el obrero vota al Frente Nacional [El Pais]


Presse italienne
Sarkozy pronto a trasferirsi a Bruxelles? [L'Unità]