Derniers articles publiés

Revue de presse : La victoire des forces populistes en Italie fait réagir à Bruxelles, Angela Merkel relance le processus d'adhésion de la Turquie

Revue de presse 27.02.2013

Les Italiens adressent un message de défiance aux politiques de rigueur imposées par l'UE "Un sévère avertissement adressé à l'Europe". Telle est l'expression résumant l'état d'esprit de nombreux éditorialistes européens ce matin.

Dans sa revue de presse quotidienne, Presseurop reprend notamment les termes du quotidien grec I Kathimerini, qui considère que les électeurs italiens ont exprimé leur "résistance à l'hégémonie de l'Allemagne", tandis que l'Espagnol ABC assimile l'échec de Mario Monti à celui de "l'orthodoxie réformiste européenne", et alerte les institutions de l'UE de possibles "tentatives d'imitation" des comportements électoraux populistes qui ont émergé de ce scrutin.

En France, certaines rédactions se sont mises au diapason du ras-le-bol prononcé par la population italienne, résumé dans l'édito du Monde par l'expression significative "Basta cosi!". Le quotidien constate que "dans un pays signataire du traité de Rome en 1957 […] il s'est trouvé plus de la moitié des électeurs" soutenant des candidats europhobes ou eurosceptiques. Nicolas Demorand parle dans Libération de "rigueur infinie dépourvue de sens et, pire, de résultats". "Tant que la démocratie sera perçue par l'UE et les marchés comme un obstacle à la sortie de crise se multiplieront les scrutins de défiance à l'égard de l'Europe", ajoute-t-il. Le Nouvel Observateur n'hésite pas à évoquer une "sécession civique dans l'Union européenne", entre un "patient vert-blanc-rouge livide" et un "Empire germano-bruxellois" qui ignore "ces citoyens qui se redressent". Pour Le Figaro, ces élections ont confirmé l'impopularité des politiques d'austérité, ainsi que la "perte de confiance" des populations envers l'ensemble de la classe politique.

Ce message de défiance semble n'avoir été entendu qu'à moitié à Bruxelles. Le Point rapporte ainsi les propos d'Olivier Bailly, porte-parole de la Commission européenne, qui a entendu le "message d'inquiétude émis par les citoyens italiens", mais demande au pays d'honorer "ses engagements dans la réduction de ses déficits, de la réduction de sa dette, et sur un certain nombre d'autres engagements de réformes structurelles". Ces réformes pourraient selon lui permettre à l'économie italienne de "retrouver la croissance et créer des emplois". Le ministre français de l'Economie, Pierre Moscovici, a tenu à rappeler que s'il est "nécessaire de mener des politiques de réforme et de consolidation, il faut aussi offrir aux peuples des perspectives de croissance et d'emploi". Le chef de la diplomatie allemande, Guido Westerwelle, a de son côté fait appel "au sens de responsabilité des Italiens" car, "quand il s'agit de la résolution de la crise de l'euro, nous sommes tous dans le même bateau" [Les Echos]. Reste à savoir si les dirigeants européens décideront de changer de cap.

Angela Merkel lâche du lest dans le dossier turc

En visite dimanche et lundi à Ankara, Angela Merkel s'est déclarée favorable à une relance des négociations d'adhésion du pays à l'Union européenne. "Même si j'ai des réserves, je veux que les discussions se poursuivent", a ainsi déclaré la chancelière allemande lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan. Courrier International rapportait hier des extraits du quotidien Today's Zaman, qui s'est félicité de la possible reprise du processus de négociations, après les récentes déclarations d'Angela Merkel. La chancelière a cependant tenu à préciser que ces tractations "ne devaient pas forcément déboucher sur un statut de membre à part entière", mais plutôt sur un "partenariat privilégié" entre l'UE et Ankara [Le Monde].

A l'heure actuelle, les obstacles demeurent nombreux. La population allemande n'est pas favorable à une adhésion de la Turquie, et le dossier chypriote semble de plus en plus difficile à régler. Noëlle Lenoir souligne également dans l'Express le recul du pays vis-à-vis des droits et de la place de la femme dans la société turque. M. Erdogan ne cesse en effet de marteler que "les femmes turques se doivent d'avoir au moins trois enfants", et a récemment imposé (indirectement) aux hôtesses de l'air de Turkish Airlines "le port d'un long chasuble et d'un fez sur la tête". Pour l'ancienne ministre aux Affaires européennes, cette polémique est "le symptôme de l'évolution de la condition des femmes et du déclin de leurs droits" dans un pays, qui, s'il rejoint l'Union, devra respecter l'ensemble des dispositions inscrites dans la Convention européenne des droits de l'Homme.

A lire sur

 

Ukraine : l'Union européenne propose son aide, mais pas sans conditions

Les autres titres de la presse en ligne

Agriculture, pêche

Bruxelles réclame 414 millions d'euros à la suite de dépenses irrégulières liées à la PAC [Le Monde/AFP]

Commerce extérieur

Un accord UE-USA : "une chance unique" [Le Figaro/AFP]

Consommation

Dans les raviolis Panzani, de la viande de cheval, encore [Euronews]

Elargissement

Turkish airlines et les femmes en Turquie [L'Express]

Emploi, affaires sociales

Paris et Berlin vers un marché commun de l'emploi aux frontières [Le Point/Reuters]

Energie, environnement

L'Allemagne va autoriser l'extraction de gaz de schiste [Le Figaro]

Etats membres

“La crise italienne ne change rien pour l’Espagne” (Luis de Guindos) [Euronews]

Euro, économie

La Pologne reporte l’adhésion à l’euro à 2015 [Euractiv.en]

Finance

Michel Barnier : « Si nos réformes avaient été mises en place il y a cinq ans, nous aurions évité toutes les crises bancaires » [La Tribune]

Législatives italiennes

Les élections italiennes cristallisent l’opposition entre Paris et Berlin sur les réformes [Euractiv]

Libertés, sécurité, justice

Google et l’Espagne s’affrontent devant la justice sur le droit à la vie privée [Euractiv.en]

Marché unique, entreprises

Le coréen Hyundai-Kia vante ses apports à l'économie européenne [Le Monde]

Relations extérieures

Nucléaire: fin des négociations entre l’Iran et le groupe 5+1 [Libération/AFP]

Religion

Les derniers jours de Benoît XVI [Euronews]

Santé publique

Les eurodéputés sont prêts à affronter l’industrie géante du tabac [Euractiv.en]

Société

L'Europe redoute un afflux de Bulgares et de Roumains [Le Monde]

Technologies

L'UE pousse les Etats à accélérer le passage à la 4G mobile [Le Monde]

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

Bogus UK farmland received EU farm aid [EUobserver]

Presse germanophone

Patt in Italien - Europa in Sorge [Süddeutsche]

Presse espagnole

 Kerry y Merkel dan alas al tratado de libre comercio para activar la economía [La Vanguardia]

Presse italienne

Treviso ma anche Palermo, l'Italia a 5 Stelle [Il Corriere della Sera]

Presse francophone

Moscou appelle l'opposition à négocier avec Damas [Le Matin]