Derniers articles publiés

Revue de presse : La vague de froid gagne le reste de l'Europe

Revue de presse 03.02.2012

La vague de froid que connait l'Europe centrale et orientale depuis plus d'une semaine a maintenant atteint, dans une moindre mesure, le reste de l'Europe. Le bilan total des victimes du froid s'élève à environ 160, alors que les températures sont descendues jusqu'à moins 36 degrés.

L'Ukraine, la Pologne et la Roumanie sont particulièrement touchées. En Ukraine, 900 personnes ont été hospitalisées pour engelures ou hypothermie et plus de 41 000 ont visité les quelque 2 100 postes de secours installés à travers le pays, où l'on peut se réchauffer et recevoir un plat chaud. Plus de 14 000 écoles (sur un total de 20 000) ont été fermées, nous rapporte Le Parisien.

En Pologne, où les températures sont descendues jusqu'à -32°C dans le sud-est du pays, la police dénombre 29 personnes décédées en raison de la vague de froid. En Roumanie, qui a enregistré jusqu'à -31°C dans le nord, 22 personnes ont trouvé la mort en une semaine. C'est en Serbie que les températures enregistrées ont été les plus basses, avec -36°C, alors que 11 500 personnes sont bloquées dans des villages isolés en raison des fortes chutes de neige, d'après Le Parisien.

En France, 41 départements sont placés en vigilance orange. L'Est du pays est particulièrement touché, avec des températures allant de -8 à -14 °C en fin de nuit dernière, et de -15 à -20 degrés en température ressentie jeudi en milieu de matinée. Deux alertes "orange Ecowatt" ont été lancées par le réseau RTE pour inviter les habitants de Bretagne, du Var et des Alpes-Maritimes à modérer leur consommation d'électricité jeudi entre 18h00 et 20h00 [Reuters].

En réaction à cette vague de froid, la consommation d'électricité a fortement augmenté, entrainant une inquiétude quant à la disponibilité des approvisionnements pour chauffer les logements et produire de l’électricité. L’Italie, la Pologne, l’Autriche et la Slovaquie indiquaient mercredi avoir reçu environ 10 % de gaz de moins que les volumes habituels.

Mais un porte-parole du commissaire européen à l’Énergie, Gunther Oettinger assurait qu'"il n’y a pas de menace de pénurie". L'Union européenne aurait tiré les leçons des deux crises d’approvisionnement qu'elle a connu lors des hivers 2006 et 2009. Gazprom, qui fournit à l'Europe un quart de ses importations de gaz naturel, affirme de son côté que les stocks sont élevés grâce à un début d'hiver particulièrement doux. Le géant russe aurait "augmenté au maximum les livraisons de gaz non seulement vers l'Europe mais aussi vers (...) le Bélarus et l'Ukraine" selon
Le Parisien.

Les autres titres de la presse en ligne

Concurrence

Bruxelles bloque la fusion de Nyse Euronext et Deutsch Börse [EurActiv.fr]

 

Construction européenne

L’Union européenne doit-elle adopter le confédéralisme [Euronews]

 

Emploi, affaires sociales

Polluer moins créerait des emplois en Europe. [La Tribune]

 

Energie, environnement

L'Europe toujours pétrifiée de froid, une quarantaine de nouveaux morts [Le Parisien]

 

Etats membres

Froid, neige et vent glacial sur la France, 41 départements en alerte orange [Le Point]

 

Euro, économie

S&P estime que la récession pourrait prendre fin en 2012 [Reuters]

 

Institutions

Charles Picqué opposé au projet de l'UE à Delta [RTBF]

 

Relations extérieures

L'UE encourage la Tunisie à rassurer les investisseurs avec des réformes [AFP]

 

Société

Le FSE doit servir à lutter contre la pauvreté, suggère un rapport [EurActiv.fr]

A lire sur

 


L'Europe de la semaine (06/02/12 - 12/02/12) : dernière ligne droite pour le remboursement de la dette grecque

 

 

 

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

The last thing Kenny wants is a referendum [The Irish Times]

 

Presse germanophone

EU: Athen mit Sparkommissar: Warnung vor Armut [Focus]

Presse espagnole

 La marmota Phil predice que la primavera empezará el 20 de marzo [La Vanguardia]


Presse italienne

Grecia: "Negoziati difficili" L'accordo forse nel week-end [La Repubblica]