Derniers articles publiés

Revue de presse : La situation politique en Roumanie, l'économie espagnole et … le retour de Berlusconi

Revue de presse 12.07.2012

Le Premier ministre Victor Ponta s'est rendu hier à Bruxelles, pour rassurer ses partenaire sur la situation politique de son pays. Le gouvernement de Bucarest vient destituer le chef de l'État, Traian Basescu. En Espagne, le gouvernement de Mariano Rajoy a annoncé hier 65 milliards d'euros d'économies supplémentaires pour les deux prochaines années. En Italie, le Cavaliere pourrait être le prochain candidat de la droite en 2013.

Bruxelles s'inquiète pour le respect de l'Etat de droit en Roumanie

Le Premier ministre Victor Ponta s'est rendu hier à Bruxelles, pour rassurer ses partenaire sur la situation politique de son pays. Sa coalition de centre gauche (au pouvoir à Bucarest) vient de destituer le chef de l'État, Traian Basescu, accusé d'avoir enfreint la constitution roumaine.

Selon Le Point, "la commissaire européenne chargée de la Justice, Viviane Reding, a averti que cette crise constituait un 'grand danger' et pourrait mettre en cause les progrès de la Roumanie vers une 'pleine intégration' à l'Union européenne". En effet, Bucarest attend encore d'entrer dans l'espace Schengen. Même réaction du côté du Parlement européen : pour son président, l'Allemand Martin Schulz, "les États membres de l'UE étaient 'un peu trop silencieux' sur cette crise", poursuit l'hebdomadaire français.

Pour être valable, la destitution du chef d'Etat roumain doit être approuvée par un référendum. Mais, sur ce point le gouvernement de M. Ponta veut aussi accélérer la procédure. Pour la Cour constitutionnelle, rapporte Presseurop, "le référendum ne pourra être validé que si la moitié, plus un, des 18 millions d’électeurs inscrits se rendent aux urnes". Le gouvernement a annoncé qu'il suffira d’une majorité simple de votants pour régler l'affaire.

65 milliards d'économies en Espagne

"Madrid a annoncé hier 65 milliards d'euros d'économies supplémentaires pour les deux prochaines années", annoncent Les Echos. Il s'agit d'une manœuvre sans précèdent pour Madrid : alors que plus de 48 milliards d'euros d'économies sont prévues pour 2012, l'Espagne renchérit. Parmi ses mesures, le gouvernement de Mariano Rajoy prévoit la hausse de la TVA, la baisse du salaire des fonctionnaires, ou encore la réduction des allocations chômage. "Au total", poursuit le quotidien économique français, "l'Espagne réalisera donc 113 milliards d'euros d'économies d'ici à 2014, soit plus de 10 % de son PIB !".

Ces mesures correspondent à la contrepartie demandée par Bruxelles en échange du sauvetage des banques espagnoles. En effet, le mémorandum, signé entre le gouvernement de Mariano Rajoy et l'UE fixe 32 conditions pour obtenir une aide européenne. Entre autres, "l’Eurogroupe impose une révision complète du fonctionnement de la Banque d’Espagne, oblige le ministère des Finances à transférer des pouvoirs de sanction à la Banque [d’Espagne] et exige la création d’un superviseur indépendant de la politique fiscale", rapporte Presseurop citant El Pais. Pour le quotidien espagnol "l’UE met l’Espagne sous tutelle".

Le Cavalier à nouveau candidat en Italie

"Silvio Berlusconi, le retour... en 2013", titre L'Express. A l'âge de 76 ans, l'ancien président du Conseil italien semblait désormais avoir abandonné toute velléité politique. Cependant, selon le secrétaire du parti de droite PDL, il y aurait "un grand mouvement de soutien à une nouvelle candidature du président Berlusconi", qui est prêt à les contenter.

A l’origine de la décision du Cavaliere, il serait question d’un sondage qui le décrit politiquement déterminant pour le centre droite. Selon le principal quotidien italien, il Corriere della Sera, le parti de droite remporterait 10% des voix sans Berlusconi, 18% dans le scénario où le secrétaire du parti Angelino Alfano se présenterait avec un soutien actif du Cavaliere et 30% si Berlusconi se présentait lui-même pour le poste de président du Conseil [Slate].



Les autres titres de la presse en ligne

 

Construction européenne

Il est temps d’élire le président de l’UE [Presseurop]

Culture

Andricgrad, nouvelle folie aux relents nationalistes signée Emir Kusturica [Le Monde]

Elargissement

La Bosnie enterre 520 victimes de Srebrenica [Libération]

Energie, environnement

"Relance verte : un nouveau modèle de compétitivité pour l'Europe" [Euractiv]

 

Etats membres

La "marche noire" des mineurs espagnols accueillie à Madrid par des nouvelles mesures d'austérité [Le Monde]

Euro, économie

Un prix élevé pour l’aide financière [Presseurop]

 

Libertés, sécurité, justice

Une lutte à mort entre président et gouvernement [Presseurop]

Marché unique, entreprises

Bruxelles veut des normes européennes pour la gestion des droits d'auteurs [Euractiv]

Régions

Les régions, moteurs de l’Europe? [Euronews]

Société de l'information

La presse britannique tacle Hollande [L'Express]

Sport

Stonehenge : un moment béni par les dieux de l’Olympe [Euronews]

 


A lire sur

Les festivals de musique en Europe