Derniers articles publiés

Revue de presse : La ratification du TSCG, la rencontre Merkel-Samaras, le référendum de Cameron et le lancement de la TTF

Revue de presse 10.10.2012

TSCG: La victoire de la majorité relativisée

"Le traité budgétaire européen [est] ratifié avec une majorité de gauche étriquée" titrent Les Echos. L'Assemblée nationale a largement approuvé ce mardi le traité budgétaire européen par 477 voix pour, même si le nombre d’opposants reste significatif.

Aidés des radicaux de gauche, le PS a obtenu une majorité absolue, poursuit le quotidien économique. "On a connu des victoires plus festives" et "le sentiment du devoir (bien) accompli a été de courte durée" note Libération. Après analyse du scrutin électronique, 17 députés socialistes se sont finalement opposés au texte et neuf se sont abstenus, ce qui a passablement refroidi l’ambiance. "La gauche s'est réunie pour voter ce traité, elle [n'aura] pas eu besoin des voix de la droite" a déclaré François Hollande. Vingt membres du groupe qui rassemble les socialistes (SRC) ont voté contre le texte, malgré les nombreuses mises en garde de l'exécutif et des partisans du "oui", explique Le Monde.

 

Merkel se montre compréhensive

La Tribune reprend aujourd’hui en Une la déclaration de la chancellerie allemande, Angela Merkel "les réformes vont prendre pas mal de temps", et note que "malgré l'hostilité de 30.000 manifestants, Angela Merkel a voulu montrer son attachement à la résolution de la crise grecque". En saluant les "progrès" réalisés par la Grèce, la chancelière allemande l'a encouragée à poursuivre l'effort pour assurer son maintien dans la zone euro. "Beaucoup a été accompli. Il y a encore beaucoup à faire et l'Allemagne et la Grèce travailleront ensemble très étroitement", a-t-elle poursuivi. De son côté, le Premier ministre grec Antonis Samaras a indiqué l'avoir assurée que la Grèce était "déterminée à tenir ses engagements" tant en matière d'ajustements budgétaires que sur les réformes structurelles. "J'ai souligné à la chancelière que le peuple grec saigne, mais est déterminé à rester dans l'euro", a ajouté M. Samaras [Le Monde]. L'ambiance n'étant pas si cordiale, en revanche, dans les rues, "le centre de la capitale grecque avait été transformé en camp retranché avec plus de 6 000 policiers mobilisés pour éviter les débordements" pour cette courte visite de quelques heures, rapporte AFP.

Un référendum britannique pour tester les relations Grande-Bretagne/UE ?

Un référendum sur les relations entre la Grande-Bretagne et l'Union européenne constituerait la manière la plus logique de forger un nouveau contrat avec l'UE, a déclaré hier le Premier ministre britannique, selon Reuters. Soumis aux pressions de la puissante aile "eurosceptique" dans son parti, David Cameron juge le moment propice à une renégociation des termes de cette appartenance puisque les 17 pays de la zone euro sont engagés de leur côté dans une lutte contre la crise des dettes souveraines. David Cameron n'a pas indiqué quelle question pourrait être soumise aux Britanniques en cas de référendum, souligne Le Monde. Cependant, le Premier ministre a déjà fait savoir qu'il excluait de demander aux électeurs s'ils souhaitaient que leur pays reste dans l'UE ou la quitte [Le Monde].

Vers une taxe sur les transactions financières ?

Onze pays de la zone euro sont désormais d'accord pour aller de l'avant en conservant l'architecture proposée il y a un an, mais en diminuant les taux rapporte, ce matin, Le Point. L'idée de relancer le projet sous forme de coopération renforcée, qui nécessite la participation d'au moins neuf Etats de l'UE, a connu une accélération il y a deux semaines. La France et l'Allemagne, principaux promoteurs d'une telle taxe, ont envoyé une lettre à leurs partenaires pour les exhorter à se prononcer. En revanche, le ministre britannique de l'Economie et des Finances, George Osborne, dont le pays accueille les trois quarts des transactions financières en Europe, a réitéré l'opposition du Royaume-Uni à cette taxe tout en indiquant que son pays ne bloquerait pas les onze, selon les sources de l'AFP.

 

Les autres titres de la presse en ligne

Concurrence

La Commission européenne a "retoqué" le plan d'aide de la France au Crédit immobilier de France [Le Monde]

Etats membres

Merkel félicite la Grèce pour les progrès accomplis [Le Monde]

Euro, économie

Le MES, une machine à créer de la dette [Presseurop]

‎Fiscalité

UE: onze pays décidés à taxer les transactions financières [AFP]

Libertés, sécurité, justice

Mandat d'arrêt européen pour "impayés de pension alimentaire" [L'Express]

Marché unique, entreprises

 L'Europe doit se résoudre à accepter la fermeture d'usines automobiles [Le Monde]

Santé publique

 L'UE avance à contre vent sur les politiques de santé [Euractiv]

Société

  Les enfants d'immigrés plus nombreux que leurs parents [Le Figaro]

A lire sur

 

 Daniel Cohn-Bendit et Guy Verhofstadt s'unissent pour une Europe fédérale

Erasmus n'échappe pas à la politique d'austérité

Le Prix Sakharov 2012 présente ses trois candidats

Comparatif : le salaire des enseignants en Europe

 

Ailleurs en Europe

Presse francophone

 Le FMI critique la rigueur de la BCE [Le Vif]

 


Presse anglophone

Samaras bolstered as Greece aims to wrap up troika talks [Ekathimerini]



Presse germanophone

 Wirtschaftsverbände hadern mit Schwarz-Gelb [Die Zeit]

 


Presse espagnole

 El FMI apoya a Draghi e insta a Europa a acelerar la integración [La Vanguardia]

 

Presse italienne

I Governi Ue rilanciano gli aiuti Esm alle banche [Il Sole 24 Ore]