Derniers articles publiés

Revue de presse : La nécessaire réforme du traité pour sauver la zone euro, selon Jacques Delors

Revue de presse 19.10.2011

Dans un entretien accordé hier au journal Le Monde, Jacques Delors, président de la Commission européenne de 1985 à 1994, expose les solutions pour faire à la crise que rencontrent les Etats de la zone euro, en appelant à une modification des traités afin de donner aux Etats membres de la zone euro les moyens d'en sortir.

En août dernier M. Delors avait déjà annoncé que la monnaie unique était "au bord du gouffre", selon lui "les Européens ont réagi trop tard, trop peu et dans un climat de cacophonie", notamment en tardant à adopter l'accord du 21 juillet dernier.

La crise de l'euro trouve ses origines dans la crise financière mondiale, mais elle est aussi due à un vice de construction du système de l'euro [Le Monde]. Selon l'ancien président le Commission, la situation actuelle aurait pu être évitée si la proposition qu'il avait formulée en 1997 relative à la création d'un pôle économique avec un pacte de coordination des politiques économiques avait été suivie. Avec un tel pôle, les pays de la zone euro auraient pu anticiper et réagir face à "la situation de la Grèce, sur la dette privée qui augmentait de façon inquiétante en Espagne, en Irlande et en Italie".

Jacques Delors est donc favorable aux positions de Nicolas Sarkozy et d'Angela Merkel quant à une modification du traité pour "créer un véritable gouvernement économique de la zone euro". Il ajoute une disposition non considérée, celle de "prévoir la possibilité de sortir un pays de la zone euro avec une majorité surqualifiée de 75%". Si une telle mesure avait existée, "les Finlandais et les Slovaques auraient réfléchi à deux fois avant de retarder les décisions".

Ce message intervient dans un contexte où la crise en Europe est à son plus haut, la Grèce faisant face à une grave récession, et n'étant pas en mesure de résorber son déficit [Reuters]. Or "sauver le soldat grec, c'est sauver l'euro", selon Jacques Delors. Le contexte est donc morose au sein de la zone euro, où deux de ses Etats ont rencontré des difficultés hier, la note de l'Espagne ayant été abaissée de Aa2 à A1 par l'agence Moody's, et le triple AAA de la France pouvant éventuellement connaître le même sort prochainement.

Entretien de Jacques Delors [Le Monde]

Les autres titres de la presse en ligne

Agriculture, pêche

Agrocarburants et déforestation Paris et Bruxelles assument (tous comptes faits) [Le Monde]

Etats membres

L'agence de notation Moody's abaisse la note de l'Espagne [Le Monde]

Euro, économie

CRISE/Sommet européen sur la crise de l'euro: les principaux chantiers [Romandie]

Marché unique, entreprises

Bruxelles va retoquer le plan de sauvetage de SeaFrance [Le Figaro]

Relations extérieures

L'Union européenne et l'OTAN : vers un syndrome de Lisbonne ? [Le Monde]

Société

Le trafic d’êtres humains profite de la crise [Presseurop]

 

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

Tory rebellion on Europe fuelled by proposed boundary changes [The Independent]

Presse germanophone

EU: Eiszeit zwischen EU und Ukraine wegen Timoschenko [Die Zeit]

Presse espagnole

Europa prohíbe las patentes de células embrionarias [ABC]


Presse italienne

 Grecia, tutti in sciopero contro l'austerity, Atene rischia il tilt [Il Sole 24 Ore]
 Afghanistan, la Francia riporta a casa i primi 200 soldati [Il Sole 24 Ore]
Grecia, parte lo sciopero generale 48 ore di blackout in tutto il Paese [La Repubblica]
Corteo No Tav, allarme di Maroni [La Stampa]
Premio da 250mila sterline per risolvere la crisi dell'eurozona [Il Sole 24 Ore]
"Liberate Yulia Tymoshenko" Appello europeo all'Ucraina [La Repubblica]
Berlusconi avvisa: decreto sviluppo, ma non ci sono soldi [La Stampa]