Derniers articles publiés

Revue de presse : La Hongrie prend la tête de l'Europe dans un climat houleux

Revue de presse 03.01.2011

La présidence tournante de l'Europe revient à la Hongrie pour les six mois à venir. Si le pays se trouve au centre d'une importante polémique concernant le durcissement du régime notamment vis-à-vis de la presse nationale, le pays devra également faire face aux défis européens actuels: crise économique, monétaire, intégration de la minorité Rom, élargissement de l'UE aux balkans, seront les principaux sujets auxquels la Hongrie devra apporter des réponses rapides. 


Le 1er janvier 2011 marque la prise en main de la présidence tournante du Conseil de l'Union européenne ("assurée par un groupe de 3 Etats membres qui tourne, selon un ordre de rotation préétabli, tous les 6 mois" [Touteleurope.eu]) par la Hongrie.

Cette présidence hongroise arrive en pleine polémique, suite à l'adoption le 21 décembre 2010 par le Parlement hongrois d'une "série de mesures destinées à encadrer les médias"[Le Monde]. Le caractère autoritaire de ces mesures et le danger qu'elles font planer sur la liberté de la presse ont provoqué de fortes réactions: "en signe de protestation, certains journaux ont publié des unes vides" rappelle Le Monde.

De son côté, l'Express dénonce l'accumulation en Hongrie, qu'il qualifie d'Etat autoritaire, de signes inquiétants depuis l'arrivée au pouvoir du Premier ministre Viktor Orban, le 29 mai dernier. Le journal s'inquiète notamment "du placement des fidèles du Président à la tête de tous les organismes de services publics" et du "bâillonnement de la Cour constitutionnelle". En titrant "Un antieuropéen dirige l’Europe", Libération  partage également ses inquiétudes quant à la nature du régime hongrois et du parti au pouvoir, le Fidesz.

Certains n'ont pas la même vision des choses. Ainsi, sur le site officiel du PPE Wilfried Martens, l'ancien Premier ministre belge néerlandophone et actuel président du Parti populaire européen (qui regroupe notamment le Fidesz) a congratulé Viktor Orban, pour l'accession de son pays à la présidence semestrielle tournante de l'Union. Jean Quatremer réagit à ce soutien, critiquant le fait qu'il n'y a pas eu "un mot, ni une allusion à la dérive autoritaire du régime Orban. Martens ne s'inquiète même pas, ne s'interroge même pas, ne s'étonne même pas de la suppression de la liberté de la presse en Hongrie" [Coulisses de Bruxelles].

Intégrée à l'UE depuis l'élargissement de 2004, la Hongrie va être confrontée à plusieurs dossiers importants. Il s'agira notamment de réfléchir à "l'assimilation à une échelle européenne des Roms, la plus importante minorité ethnique du continent avec environ 10 millions de représentants, et de très loin la plus discriminée"  et de favoriser "l'intégration de la Croatie dans l'UE", rapporte  Euronews

Les autres titres de la presse en ligne

Concurrence

Des groupes industriels européens appellent l'UE à sanctionner la Hongrie [AFP]

Etats membres

Battisti : l'Italie dénonce "l'affront" de Lula [Le Monde]
Il faut renationaliser la dette de la France [La Tribune]
Athènes négocierait un délai pour rembourser sa dette [La Tribune]

 

 Euro, économie

L'Estonie entre dans la zone euro [L'Humanité]
Les bons conseils du chef économiste du FMI aux pays de la zone euro [La Tribune]
"La fin de l'euro serait la fin de l'Europe", selon Nicolas Sarkozy [La Tribune]
L'Estonie remplace sa couronne par l'euro [La Tribune]
La Chine prête à aider l'Espagne à s'extraire de la crise économique [AFP]
Crise: la Chine prête à aider l'Espagne [Le Figaro]
La sortie de crise de l’euro passe par l’Europe [La Croix]
La croissance, l’autre défi pour sortir de la crise [La Croix]
Les Estoniens s’ancrent à l’Ouest [La Croix]
Les avancées de 2010 en Europe [La Croix]

Institutions

Une Hongrie en pleine dérive autoritaire prend la tête de l'Europe [Le Monde]
A la tête de l'UE, une Hongrie de plus en plus autoritaire [L'Express]
2011: l’Europe sera politique ou elle ne sera pas [L'Express]
Pour le PPE, il ne se passe rien en Hongrie [Libération]
Un antieuropéen dirige l’Europe [Libération]
Un désir d’optimisme [Presseurop]
Au paradis des négociations [Presseurop]
Hongrie/UE : les dossiers chauds de la présidence tournante [Euronews]

Relations extérieures

Minsk ferme le bureau de l'OSCE en Biélorussie [Le Monde]
La Grèce veut fermer sa frontière avec la Turquie [Rue 89]

Santé

L'Espagne instaure les règles anti-tabac les plus strictes d'Europe [Rue 89]
Législation antitabac : état des lieux en Europe [Le Point]

 

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

Spain gets tough in second attempt at smoking ban [Irish Times]
Berlusconi neither down nor out despite a scandal-laden year [Irish Times]
Greece to build wall on EU-Turkey border [EU Observer]
Russia defies EU diplomacy on Khodorkovsky sentence [EU Observer]
Estonian cashpoints begin pumping out euro-notes [EU Observer]
Sakineh Mohammadi Ashtiani may not face death by stoning, says prosecutor [The Guardian]
20 predictions for the next 25 years [The Guardian]

Presse espagnole

París y Berlín vetan a Bulgaria y Rumanía de la zona Schengen [El Pais]
Bélgica: "¿Me das un Gobierno?" [El Pais]
El Vaticano pone orden en sus finanzas [El Pais]
España: Veinticinco años en la Unión Europea [El Mundo]
Hungría debuta al timón de Europa  [El Mundo]
Enikö Györy: desde el Danubio hasta Bruselas, sin corbata [El Mundo]
Angela Merkel: «Alemania necesita a Europa y al euro» [ABC]


Presse germanophone

Europäischer Ratsvorsitz - Misstrauen unter Europäern [FAZ]
Unternehmensführer fordern Sanktionen gegen Ungarn [Der Standard]
Euro-Krise: Wie Portugal in den Schulden-Strudel geraten ist [Handelsblatt]
Griechenland will Grenze zur Türkei abriegeln [Deutsche Welle]

Presse  italienne

Battisti, il Brasile non torna indietro "Giusto no di Lula all'estradizione" [La Repubblica]
Estonia entra nella moneta unica europeaÈ 17mo membro e il primo dell'ex Urss [La Repubblica]
Euro, dollaro e yen iscritti al «concorso di bruttezza» [Il Sole 24 Ore]