Derniers articles publiés

Revue de presse : La Grèce et l'Europe se préparent à des élections décisives

Revue de presse 13.06.2012

Tous les regards européens sont braqués sur la Grèce. Dimanche, de nouvelles élections législatives sont organisées dans le but de donner un gouvernement au pays et de sortir d'un blocage qui dure depuis plus d'un mois. Alors que les derniers sondages indiquent qu'aucun parti ne se dégage, Alexis Tsipras, leader du parti de gauche radicale Syriza, a répété qu'il ne participera pas à un gouvernement d'union nationale. L'Europe, quant à elle, affirme ne pas envisager une sortie de la Grèce de la zone euro.


Les Grecs comme les Européens retiennent leur souffle à l'approche d'élections décisives dimanche. Critiqué pour ne pas se prononcer clairement sur sa position concernant la possible sortie du pays de la zone euro, notamment par le quotidien To Ethnos – relayé par Presseurop – Alexis Tsipras a finalement précisé qu'il souhaitait voir la Grèce conserver la monnaie commune. Il s'est en revanche opposé à une participation de Syriza dans un gouvernement d'union qui serait fait "de bric et de broc". Considérant les réponses européennes à la crise "totalement inefficaces", Alexis Tsipras a promis, s'il est élu, de "recapitaliser les banques avec des actions ordinaires par la socialisation du système bancaire" [Reuters].

La Commission et la Banque centrale européenne (BCE), malgré le risque réel d'un nouveau blocage institutionnel, ont répété de concert qu'une sortie de la Grèce de la zone euro n'était pas une option. Selon Olivier Bailly, porte-parole de la Commission, si "des scénarios" existent sur la possibilité de contrôler les mouvements de capitaux et les retraits d'argent en cas de sortie de la Grèce de l'euro, " le processus démocratique en cours en Grèce sera respecté", rapporte l'AFP. Une position partagée par Vitor Constancio, vice-président de la BCE : "La Grèce serait dans une situation grave si elle sortait de la zone euro et nous ne l'anticipons pas" [Nouvel Obs].

En outre, plusieurs eurodéputés socialistes ont lancé mardi un appel pour réviser le programme d'austérité de la Grèce. "Réviser le mémorandum entre la Grèce et ses bailleurs de fonds ne devrait pas être un tabou : nous devrions notamment envisager d'assouplir les objectifs de réduction de déficit pour 2013 et 2014", estiment-ils. "Songeons à un changement du protocole d'accord. Il n'est pas juste de différencier la Grèce et l'Espagne", a poursuivi l'eurodéputé Gianni Pitella. Enfin, selon Daniel Cohn-Bendit, il faudra "trouver des moyens sociaux d'amortissement de la crise", relate l'AFP.



Les autres titres de la presse en ligne

Agriculture, pêche

La réforme des OGM toujours bloquée par la France et ses alliés [EurActiv]

Construction européenne

Schengen : le Parlement européen part en guerre contre les ministres de l'intérieur [Le Monde]

Culture

L’animation irlandaise s’invite à Annecy [Euronews]

Etats membres

Grèce : Le néonazi Ilias Kasidiaris, agresseur agressé [Nouvel Obs]

Euro, économie

La Grèce, déjà en déficit en... 1845 [Nouvel Obs]

Fiscalité

L'Italie tentée par un accord fiscal avec la Suisse [La Tribune]

 

Libertés, sécurité, justice

L'Espagne n'enquêtera pas sur sa crise [AFP]

Relations extérieures

Aung San Suu Kyi rejoint l'Europe [AFP]

Société

L'Eglise anglicane ne désarme pas face au projet de légalisation du mariage homosexuel [Le Monde]

Société de l'information

Télécoms: Carlos Slim à l’assaut de l’Europe [Le Figaro]

Sport

La gazette de l'Euro : heurts à Varsovie, "très bonne ambiance" chez les Oranje [Le Monde]




Ailleurs en Europe


Presse francophone
Grèce : le programme FMI-UE appartiendra à l'Histoire après les élections [Romandie]

Presse anglophone
 Irish Merkel banner makes cover of 'Bild' [Irish Times]

Presse germanophone
Weltbank-Bericht: "Europa wird ein unkalkulierbares Risiko" [Der Spiegel]

‎Presse espagnole
 España insistirá en negociar la soberanía de Gibraltar en la reunión con la ONU [ABC]

Presse italienne
48 per cento [Internazionale]