Derniers articles publiés

Revue de presse : La Grèce à nouveau sous l'œil attentif de la troïka

Revue de presse 18.01.2012

La situation en Grèce demeure on ne peut plus incertaine, alors que des experts de la troïka (FMI, Banque centrale européenne et Commission européenne) s'apprêtent à suivre de près les négociations qu'elle reprend aujourd'hui avec ses créanciers privés, mais également l'avancée des réformes entreprises par le gouvernement de Lucas Papademos.

La Grèce vient d'entrer dans sa cinquième année consécutive de récession, avec un taux de chômage au niveau record de 17,7% au troisième trimestre 2011, nous rapportent Les Echos. Le gouvernement doit trouver les fonds pour honorer d'ici au 20 mars prochain une dette de 14,4 milliards d'euros, faute de quoi le pays sera en situation de défaut de paiement.

La Grèce connait depuis 2010 des hausses d'impôts, des baisses de salaire et des coupes claires dans les dépenses publiques. Maintenant il s'agit de trouver un accord avec les investisseurs privés (banques, sociétés d'assurance, fonds de pension). "La Grèce est d'ores et déjà en situation de défaut", selon un responsable de l'Agence de notation Fitch cité par l'Express.

Les négociations avec les créanciers privés ont été suspendues vendredi dernier, faute d'accord, et doivent reprendre aujourd'hui. Ces négociations butent tout d'abord sur le niveau de la décote, Athènes voulant qu'il soit supérieur à 50 %. D'autre part, le lobby bancaire et l'Institut international de la Finance exigent que le rendement des nouveaux titres proposés soit de 5 %, tandis que le gouvernement est prêt à accorder 4,5 % au maximum et que le FMI et l'Allemagne tablent sur moins de 4%, précise La Tribune.

Les experts de la troïka étudieront cette semaine l'avancée du plan de réduction des déficits publics du pays, qui en cas de conclusions positives, pourrait déboucher sur le versement de la deuxième aide à la Grèce d'un montant de 130 milliards d'euros. Cela permettrait de ramener le poids de la dette grecque à 120% du PIB à l'horizon 2020, en effaçant 100 milliards d'euros sur les 350 milliards actuels, d'après La Tribune.

Athènes a déjà mené des réformes sur les salaires depuis le début de la crise, mais les membres de la troïka demandent plus. Lucas Papademos veut diminuer le salaire minimum et éliminer les deux primes annuelles dont bénéficient les salariés du privé. 10 000 personnes se sont réunies hier dans les rues d'Athènes à l'appel de la centrale syndicale du secteur privé.

Les autres titres de la presse en ligne

Emploi, affaires sociales

Emploi: Bruxelles se penche sur les conséquences des restructurations [AFP]

 

Etats membres

La France a confirmé l'an dernier sa vigueur démographique [NouvelObs]

 

Euro, économie

Vers une agence de notation européenne ? [Le Monde]

 

Institutions

L'Allemand Martin Schulz élu président du Parlement européen [AFP]

 

Libertés, sécurité, justice

Protection des données : Bruxelles précise le barème des sanctions financières [AFP]

 

Marché unique, entreprises

L'automobile allemande moteur de l'Europe [Les Echos]

 

Régions

Services publics : un simple malentendu ? [EurActiv.fr]

 

Relations extérieures

Espace: Washington se joint à l'Europe pour élaborer un code de conduite [AFP]

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

 

US joins EU effort to develop space 'code of conduct' [The Daily Telegraph]

 


Presse germanophone

 Deutscher Sonderweg auf dem Acker [Die Welt]

 

Presse espagnole

Francia rechazó la entrada del registro privado de médulas [El Pais]

 


Presse italienne

Ue: fondi, parte domani tour italiano commissario Hahn [ANSA]