Derniers articles publiés

[Revue de presse] L'Europe rouvre (presque) toutes ses frontières intérieures

Revue de presse 15.06.2020 Léo Lictevout

Dans la lignée des recommandations de la Commission européenne, la plupart des Etats membres ont levé ce lundi 15 juin les restrictions à leurs frontières intérieures en réponse à la pandémie de Covid-19. Mais plusieurs d'entre eux continuent de limiter l'entrée de leur territoire à certaines catégories de population.

Le pont Beatus-Rhenanus, qui rejoint les rives française et allemande du Rhin, peut de nouveau être traversé librement depuis la levée des contrôles aux frontières ce lundi 15 mai - Crédits : Guilhem Vellut / Flickr CC BY 2.0

Le pont Beatus-Rhenanus, qui rejoint les rives française et allemande du Rhin, peut de nouveau être traversé librement depuis la levée des contrôles aux frontières ce lundi 15 mai - Crédits : Guilhem Vellut / Flickr CC BY 2.0

"Bienvenue, willkommen !", clament Les Echos. "Quatre-vingt-onze jours après sa fermeture et comme le symbole d'une Europe tentant de reprendre le fil de son histoire", la frontière franco-allemande a rouvert dans la nuit du 14 au 15 juin. "Après trois mois d’isolement à l’intérieur de leurs frontières nationales, les Européens retrouvent lundi la possibilité de voyager plus facilement d’un pays à l’autre", ajoute Le Monde avec l'AFP. Outre le couple franco-allemand, de nombreux autres pays européens ont en effet suivi le mouvement, dans la lignée de la recommandation du 11 juin de la Commission européenne : "la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg ou encore la Suisse et la Grèce ont aussi annoncé lever ce 15 juin les contrôles aux frontières intérieures de l'Europe" [Les Echos].

"Avant la crise, une moyenne de 3,5 millions de personnes traversaient une frontière interne de l'UE chaque jour", rappelle Reuters. A ceux-là s'ajoutent les "plus de 14 millions d'Européens viv[ant] aujourd'hui dans un Etat membre autre que le leur" : la libre circulation au sein de l'espace Schengen est ainsi une "composante essentielle du projet européen", rappellent Les Echos.

[Revue de presse] La Commission européenne cherche à coordonner la réouverture des frontières

Ordre dispersé

Si le 15 juin constitue une date charnière vers le retour à la normale, "la Commission européenne voulait que la réouverture soit une affaire mieux ordonnée, mais ce n'est pas le cas", constate Politico, qui dresse un état des lieux pays par pays de la libre circulation.

En matière de calendrier notamment, les Etats membres se sont fixés des échéances différentes d'un pays à l'autre : "L’Italie avait donné le signal dès le 3 juin en rouvrant ses frontières à tous les voyageurs", indique le journal. Idem pour la Croatie, qui "a aussi devancé l’appel et rouvert ses frontières dès jeudi", et la Pologne, "accessible pour tous les citoyens européens depuis samedi". A l'inverse, l'Espagne n'ouvrira ses frontières que le 21 juin [Le Monde]. "Le Portugal ne prévoit pas de réouvrir avant le 1er juillet", tout comme Malte, tandis que "la Roumanie n'avance, elle, même pas de date", poursuivent Les Echos.

Sur le plan géographique, la plupart des pays conservent également certaines mesures restrictives. Certains, comme Chypre, imposent aux citoyens de certains pays des conditions à l'accès à leur territoire, "comme un test négatif au covid-19 de moins de 72h", note Euronews. D'autres "maintiennent cependant des restrictions pour les voyageurs en provenance des destinations européennes où le taux d’infection est encore jugé trop élevé" [Le Monde]. Parmi ces zones à risque, "la Suède et la Grande-Bretagne y figurent invariablement. S’y ajoutent souvent l’Espagne et le Portugal. Parfois les Pays-Bas, la Belgique, la France", liste le journal. Enfin, certains pays limitent dans un premier temps la libre circulation à leurs pays voisins, avant d'élargir ce périmètre : il est par exemple "déjà possible de circuler sans contrôle en Europe centrale ou d’un pays balte à l’autre".

"Ces différents exemples témoignent que la réouverture des frontières intérieures suit avant tout une logique sanitaire plutôt qu'une unité globale d'action", analysent Les Echos.

Frontières : quel est l'impact du Covid-19 sur l'espace Schengen ?

Sauver le tourisme

Malgré les différences de mise en œuvre, la réouverture des frontières reste la norme en Europe. Ce lundi, "une large majorité des pays de l'Espace Schengen (22 membres de l'UE, ainsi que la Suisse, la Norvège, l'Islande et le Liechtenstein) [a] désormais levé tout ou partie de leurs contrôles", constatent Les Echos.

A l'approche des vacances d'été, "un moment béni pour l’industrie du tourisme", ce retour de la libre circulation est "impératif", explique RFI : sur les quelque 100 millions de visiteurs qui parcourent l'Europe en juillet et août, 85 % d'entre eux sont européens. Et l'Europe ne saurait se permettre de négliger ce secteur, qui "génère en moyenne 10 % du PIB européen" et emploie 27 millions de salariés. Pour les pays du Sud de l'Europe en particulier, "c’est une façon de sauvegarder l’emploi et d’éviter que certaines régions ne soient totalement sinistrées économiquement", explique Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du voyage, le regroupement professionnel des agences de voyage françaises, interrogé par RFI.

"La Grèce est prête pour accueillir les touristes cet été", a notamment assuré samedi 13 juin le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis [RTBF]. Le pays compte également sur les touristes du reste du monde : il a déjà rouvert ses frontières aux ressortissants de plusieurs pays comme l'Australie, le Japon, la Chine ou le Liban, rapporte Le Monde.

Mais la réouverture des frontières européennes n'est pas sans lever des doutes : comme en Allemagne, où le directeur de cabinet de la chancelière a averti que "voyager pendant les prochaines vacances pourrait accentuer le risque" d'une reprise de l'épidémie [Deutsche Welle]. Une crainte que nuance le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), estimant que le tourisme et les voyages présentent un "risque maîtrisable" [Ouest-France].

 

Les autres sujets du jour

 

Belgique

Brexit

Budget européen

Economie

Relations extérieures

Santé