Derniers articles publiés

Revue de presse : L'Etat italien se met au régime

Revue de presse 04.07.2012

Rentré à Rome après le Conseil européen, Mario Monti a annoncé une réforme des dépenses publiques. Sans introduire de nouvelles mesures d'austérité, le président du Conseil italien veut réduire de 5 milliards d'euros le poids économique de l'Etat. S'il n'y parvient pas, affirme-t-il, il augmentera de 2% la TVA. Les syndicats italiens se tiennent prêts pour la bataille.

"Je suis opposé à des tailles à la machette", a annoncé lundi le président du Conseil italien. La "spending review", la réforme des dépenses de l'Etat qu'il propose, contient pourtant des changements radicaux.

Il Corriere della Sera, le principal quotidien italien, résume les mesures contenues dans ce projet de loi. Le point principal concerne la réduction du nombre de fonctionnaires. Aujourd'hui, environ 3,5 millions d'Italiens travaillent pour l'Etat et ses agences. Le gouvernement de Mario Monti propose une réduction de 20% des effectifs pour les dirigeants et de 10% pour les autres employés. En outre, les concours publics pour l'accès au poste de dirigeant seront bloqués jusqu'en 2016.

Deuxièmement, le gouvernement souhaite réduire le coût des congés et des voitures de fonction. A partir de 2013, les fonctionnaires de l'Etat ne pourront plus se faire payer les congés qu'ils n'ont pas pris : il sera donc obligatoire de prendre tous les congés dans l'année. En ce qui concerne les voitures de fonction, leur nombre sera réduit de moitié à partir de l'année prochaine.

Des changements sont également annoncés pour les collectivités territoriales. Selon La Repubblica, la moitié des 110 "province" (les départements d'Italie) pourrait disparaître. Il s'agit d'une réforme envisagée à plusieurs reprises par le parlement de Rome, mais qui n'a jamais abouti. Cette fois-ci, les représentants des collectivités locales se disent "ouverts aux négociations".

En revanche, les syndicats ont déjà exprimé leur opposition. C'est "un véritable casse-tête" pour le gouvernement italien, écrit Le Figaro. Rome ne doit pas seulement trouver plus de 4 milliards d'euros pour éviter la hausse de la TVA, mais aussi 3 milliards pour faire face aux dégâts du double séisme de la fin mai en Émilie-Romagne.

Sorti renforcé du sommet de Bruxelles, Mario Monti doit maintenant convaincre le parlement italien de soutenir ses réformes. Alors qu'il devrait rester au pouvoir jusqu'en 2013, quelques personnalités politiques italiennes parlent déjà de possibles élections anticipées.

 

Les autres titres de la presse en ligne

Construction européenne

Cameron tombe dans le piège du référendum [Presseurop]

Elargissement

Manifestation des Serbes du Kosovo [Euronews] 

Emploi, affaires sociales

Le chômage, "un problème qui fait rougir" [Presseurop]

Etats membres

Les ratés de la méthode Merkel [Presseurop]

Euro, économie

Standard & Poor's voit d'un bon œil l'accord européen [Le Nouvel Observateur]

Fiscalité

700 millions d'euros [Les Echos]

Institutions

Chypre : une présidence de l'UE sous perfusion [Le Monde]

Libertés, sécurité, justice

La Hongrie rectifie sa loi sur la justice, critiquée par l'UE [Les Echos]

Recherche, sciences

Boson de Higgs : le Graal de la physique découvert ? [Le Point]

Régions

Une nouvelle entité au coeur du continent [Presseurop]

Relations extérieures

Les Etats-Unis sont-ils plus fédéralistes que l'Europe? [L'Express]

Sport

En Pologne, le succès du speedway, sport motorisé inconnu en France [Rue89]

Transports

Aviation : le conflit sur les émissions de carbone devrait se prolonger [Euractiv]

 

Ailleurs en Europe


Presse francophone
UK rural broadband network on hold as European commissioners dig in heels [The Guardian]

Presse germanophone
Intel und EU-Kommission streiten vor Gericht um Kartellstrafe [Die Zeit]


‎Presse espagnole
Nin augura “duras” condiciones a la banca tras el rescate de Bruselas [El Pais]

Presse italienne

Scoperta la "particella di Dio" [il Corriere della Sera]