Derniers articles publiés

Revue de presse : L’Espagne vers une nouvelle récession

Revue de presse 05.03.2012

Le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a créé la surprise vendredi à l'issue du Sommet européen, en annonçant que son pays réduirait son déficit budgétaire à 5,8 % du PIB en 2012, au lieu des 4,4 % prévus avec Bruxelles. Madrid doit encore réaliser 29 milliards d'euros d'économie en 2012, une somme qui s'ajouterait aux 15 milliards de l'ajustement adopté en décembre.

Pour Luis de Guindos, ministre de l'Economie, le "gouvernement fait des prévisions réalistes et ne va pas générer de fausses attentes", rapportent Les Echos. En effet, l'objectif de ramener le déficit à 4,4 % avait été établi par le gouvernement de M. Zapatero, qui avait alors tablé sur une croissance de 2,3 % et un déficit 2011 de 6 %. Mais ce dernier s'est élevé à 8,51 % en 2011, tandis que les prévisions avancent le chiffre d'une récession de 1,7 % pour 2012.

Mariano Rajoy a déjà exposé une partie des ajustements qui devraient permettre de réduire le déficit, avant que ne soit présenté à Bruxelles le budget pour 2012 le 30 mars prochain. Le gouvernement entend notamment plafonner les dépenses de l'administration à 118.565 millions d'euros, soit 4,7 % de baisse par rapport à 2011, et réduire le budget des ministères de 12,5 %, explique l'AFP. Les régions, très endettées, pourraient se voir octroyer "un prêt syndiqué qui pourra atteindre 35 milliards d'euros, sur dix ans", a indiqué la porte-parole du gouvernement Soraya Saenz de Santamaria.

Le mécontentement se faire sentir au sein des partenaires européens. Pour le Premier ministre finlandais Jyrki Katainen, "On vient d'adopter de nouvelles règles pour la discipline budgétaire, il n'est pas question de commencer à les assouplir". Le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, a quant à lui averti que "L'Espagne devra tout faire pour prouver à l'extérieur qu'elle reste fermement ancrée dans sa volonté de ne pas quitter le chemin de la consolidation", note l'Express.

Ce contexte économique aura notamment des répercussions sur l'emploi, alors que l'Espagne est déjà l'un des pays industrialisés connaissant le plus fort taux de chômage. S'élevant à 23,3% à la fin du mois de janvier, selon Eurostat, le taux de chômage devrait avoisiner les 25 % en 2012, touchant ainsi 630.000 personnes supplémentaires, d'après l'AFP.

 

Les autres titres de la presse en ligne

Agriculture, pêche

Richard Seeber : « L'eau doit être prise en compte dans toutes les politiques » [EurActiv.fr]

 

Energie, environnement

Taxe aérienne UE: Berlin appelle à négocier, Bruxelles refuse les menaces [AFP]

 

Etats membres

Les petits pas d'un réchauffement des relations franco-turques [Les Echos]

 

Euro, économie

La Grèce est-elle en faillite sans défaut de paiement? [Le Monde]

 

Institutions

Herman Van Rompuy: "Je crois que la situation va enfin se normaliser" [RTBF]

 

Régions

Les fonds européens destinés à l'Est profitent d'abord... à l'Allemagne [La Tribune]

 

Relations extérieures

La Chine ne mise que sur 7,5 % de croissance en 2012 [AFP]

 

Santé publique

Dépenses de santé : Et si la France prenait exemple sur l'Allemagne ? [La Tribune]

Ailleurs en Europe

Presse anglophone
EU leaders decide to grant Serbia candidate status [Irish Times]

Presse germanophone

Viktor Orbán im Gespräch „Es gibt ein verborgenes Europa“ [FAZ]

Presse espagnole
 Età della pensione, record all'Italia [Corriere della Sera]