Derniers articles publiés

Revue de presse : L'austérité, de nouveau à l'ordre du jour en Italie

Revue de presse 05.12.2011

Un nouveau plan anti-crise a été annoncé hier par le président du Conseil italien, Mario Monti. Lors de cette présentation, il a rappelé que son mandat visait à sauver l'Italie d'une crise "très grave" qui risquerait "de compromettre ce qu'ont accompli en 60 ans de sacrifices au moins quatre générations d'Italiens" [Le Point]. De leur côté, les syndicats et la Ligue du Nord critiquent d'ores et déjà ces nouvelles réformes.


"Nous sommes devant une alternative cruciale : ou des mesures d'austérité aujourd'hui, ou la faillite de l'État italien demain, avec le risque d'être accusé d'infamie pour avoir détruit l'euro" a affirmé Mario Monti dimanche [Le Figaro]. Le nouveau plan anti-crise devrait permettre des économies de 20 milliards d'euros d'ici 2014. Il touche principalement la fiscalité et les retraites. A l'annonce des changements dans ce dernier domaine, la ministre aux Affaires sociales, Elsa Fornero, a fondu en larmes, soulignant "le coût psychologique" de l'adoption des nouvelles dispositions. Celles-ci prévoient un recul de l'âge du départ à la retraite à 67 ans pour les hommes. Ces mêmes mesures seront appliquées aux femmes à partir de 2018. Mario Monti a par ailleurs renoncé à son salaire de président du Conseil. Présentées dès aujourd'hui au Parlement, ces mesures devraient être adoptées avant Noël.

Dans l'ensemble, le décret-loi a été dès ce matin plus ou moins salué par la presse italienne. Pour le quotidien milanais Corriere della Sera, Mario Monti a démontré "la compétence et le sens de la responsabilité". Plus grave, la Stampa, le journal de Turin, souligne qu'"il y a des moments dans lesquels mécontenter tout le monde est un devoir, et c'est certainement un de ces moments que vit l'Italie. Le tournant devant lequel se trouve le pays n'admet pas d'échappatoires et d'incertitudes. C'est ce dont a témoigné le ton dramatique du Premier ministre". La Repubblica, journal de centre-gauche, met quant à lui en avant les qualités de cette nouvelle réforme : "il reste un espace pour l'autonomie nationale et politique, qui fait de Mario Monti un chef de gouvernement qui n'est pas lié à Francfort et à Bruxelles" [AFP].

Mais ce plan anti-crise n'est pas au goût de l'ensemble des acteurs économiques et politiques italiens. En effet, la Ligue du Nord s'est clairement positionnée contre ces mesures. De leur côté, les syndicats critiquent cette annonce. Pour Susanna Camusso, chef de la CGIL, principal syndicat italien, "les mesures prévues sont 'socialement insupportables' et constituent 'un coup très dur pour les retraités'". De son côté, Rafaele Bonanni, numéro un du syndicat catholique modéré CISL, juge que le gouvernement "n’a pas calculé l’impact social du plan d’austérité" [Tribune de Genève]. Emma Marcegaglia, patronne des patrons, a précisé le caractère "indispensable" de ces mesures, "tout en regrettant l'augmentation de la pression fiscale" [Le Point].

Les autres titres de la presse en ligne

Culture

Melancholia sacré meilleur film du cinéma européen 2011 [Euronews]

 

Energie, environnement

Climat : mission quasi-impossible à Durban [Les Echos]
La Chine pose ses conditions pour un traité contraignant sur le climat [AFP]

 

Etats membres

Les indépendantistes flamands en embuscade [Coulisses de Bruxelles]
  Monti impose un plan de rigueur de 24 Mds d'euros  [Le Figaro]
Austérité: la presse salue une "médecine amère" pour "sauver l'Italie" [AFP]
L’Italie va devoir se serrer la ceinture [Euronews]
La gauche arrive au pouvoir à Zagreb et y reste à Ljubljana [RTBF]
Croatie : Zoran Milanovic, un diplomate pour affronter l'UE [Le Monde]
Kosovo: Belgrade appelle les Serbes du nord à accepter l'accord sur les points de passage [AFP]
Berlin pourrait lâcher du lest sur la place du privé dans le MES [Reuters]
Dette grecque: UE et agences de notation en partie responsables (Papandréou) [AFP]
Les Allemands désormais majoritairement hostiles à l'euro [RTBF]
Portugal : excédent de 2mds € en 2011 [AFP]
Plaidoyer européen d’Helmut Schmidt [Tribune de Genève]

 

Euro, économie

Une semaine décisive s'annonce pour la zone euro [Reuters]
Crise de l'euro: Angela Merkel reçue à l'Elysée [AFP]
La convergence franco-allemande à l'épreuve des discours [La Tribune]
Paris et Berlin : divergences multiples avant le sommet européen [Les Echos]
Crise : «Le prochain sommet européen risque de décevoir» [Le Figaro]
Crise : les trop grands espoirs des marchés [Les Echos]
Voie de l'Europe mais voix des nations [Les Echos]
Le FMI juge impératif un accord Grèce-banques sur l'échange de dette [AFP]
Euro: renforcer les règles "avec un minimum de remue-ménage institutionnel" (Clegg) [AFP]
Les banques centrales en soutien du FMI ? [Reuters]
 Quand l'Europe appelle à l’aide ses anciennes colonies [Slate]
Zone euro: la BCE se réunit dans un contexte de plus en plus tendu pour la zone [Romandie]
L'euro est mort…vive l'Europe ! [Le Monde]
Crise de la zone euro : à mauvais diagnostic, mauvais remède ! [Le Monde]

 

Marché unique, entreprises

Pologne : EDF va bâtir sa plus grosse centrale thermique [Le Figaro]
Dexia: accord de garanties temporaires [Le Figaro]

 

Relations extérieures

Russie: le parti de Poutine en forte baisse mais reste majoritaire [AFP]

 

Société

La décrue du Rhin fait apparaître une bombe de près de 2 tonnes [Euronews]

 

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

Coalition at odds over EU as Tories call for referendum on fiscal union [The Independent]
Eurozone crisis live: Merkel and Sarkozy discuss integration plan [The Guardian]
European financial crisis? Not in Berlin [The Daily Telegraph]
Tories push for new European Union deal  [The Financial Times]
Merkel & Sarkozy to meet in Paris [RTE]
Sarkozy and Merkel kick off week of euro crisis talks [BBC News]


Presse germanophone

Europa hofft auf den Befreiungsschlag [Der Spiegel]
Einschwören auf Europa [Die Welt]
Völker haben keine Freunde - nur Interessen [Die Welt]
Euro-Krisentreffen von Merkel und Sarkozy - Diesmal soll die Lösung von Dauer sein [Die Süddeutsche Zeitung]


Presse espagnole

Sarkozy y Merkel abren en París una semana crucial para el euro [El Pais]
El SPD acusa a Merkel de generar desconfianza en la Unión Europea [El Pais]
Refundar Europa o dejar morir el euro [El Pais]
Serbia y Kosovo alcanzan un acuerdo sobre el control de los pasos fronterizos [El Pais]
Un modelo para salvar Europa [El Mundo]
Los mercados dan una de cal y otra de arena al nuevo plan de ajuste de Italia [El Mundo]
Un nuevo partido de izquierda gana las elecciones en Eslovenia [ABC]
La oposición socialdemócrata consigue un rotundo triunfo en las elecciones de Croacia [ABC]
Francia y Alemania deciden hoy en París el futuro de Europa y del euro [ABC]

 
Presse italienne

Tavolo per due all' Eliseo Compromesso più vicino [Corriere della Sera]
La Germania stringe sulla riforma dei trattati. Lunedì il patto con Parigi sulle proposte congiunte [Il Sole 24 Ore]
Europa sì, Europa no, decidetevi però [La Stampa]
Inceneritore e differenziata piano per fermare le sanzioni Ue [La Repubblica]
Papandreou: «Agenzie di rating e Ue corresponsabili della crisi greca» [Il Sole 24 Ore]