Derniers articles publiés

Revue de presse : Karlsruhe reporte sa décision sur le MES, un eurodéputé sous enquête et scandales avant les JO

Revue de presse 17.07.2012

La Cour constitutionnelle allemande a reporté  sa décision sur la légalité constitutionnelle du Mécanisme européen de stabilité. Un eurodéputé roumain est soupçonné d'avoir détourné des centaines de milliers d'euros du budget de l'UE et à Londres le gouvernement n'a pas encore trouvé comment assurer la sécurité des JO.

La Cour constitutionnelle allemande a remporté  sa décision sur la légalité constitutionnelle du Mécanisme européen de stabilité. Alors qu'ils devaient s'exprimer fin juillet sur le nouveau Fonds européen de secours, les juges de Karlsruhe ont annoncé qu'ils ne dévoileront leur jugement que le 12 septembre prochain. Cette décision, explique l'AFP, "n'empêchera pas la recapitalisation des banques espagnoles". Ce vendredi, l'Eurogroupe décidera des termes de cette aide, qui pourrait être assurée à travers le Fonds européen de stabilité financière (FESF), toujours actif en attente de l'entrée en vigueur du MES. En revanche, "le report des juges de Karlsruhe rend difficile un rachat rapide de dettes italiennes sur le marché secondaire", poursuit l'agence française. En effet, "le FESF n'est pas assez doté financièrement" pour une opération de cette ampleur. Pour activer le MES, il est nécessaire qu'au moins 12 Etats membres le ratifient, mais à ce jour seuls trois Etats l'ont fait (la France, le Portugal et la Grèce). "Les juges de Karlsruhe", conclut l'AFP, "n'ont pas tenu compte des mises en garde du gouvernement allemand et de Bruxelles les pressant de ne pas paralyser les mécanismes de sauvetage de l'euro".


Un eurodéputé accusé d'avoir détourné 430.000 euros de l'UE

Alors que le débat sur le budget des institutions européennes occupe les esprits à Bruxelles, un eurodéputé roumain est soupçonné d'avoir détourné des centaines de milliers d'euros du budget de l'UE. Selon l'AFP, le parquet national anticorruption roumain (DNA) a lancé des poursuites contre Adrian Severin pour "faux et usage de faux ayant causé un préjudice de plus de 430 000 euros au budget du Parlement européen". M. Severin, poursuit l'agence de presse, "est accusé d'avoir conclu des contrats de consultant fictifs avec des sociétés roumaines". Il aurait ainsi permis à des proches "d'obtenir de manière illégitime la somme de 436 663 euros du budget du Parlement européen". M. Severin avait déjà fait l'objet d'une polémique lors d'une enquête du Sunday Times. Des journalistes du quotidien anglais s'étaient fait passer pour des lobbyistes et avaient essayé d'"acheter" le vote de l'eurodéputé. Prêts à "se vendre" pour 100.00 euros, Adrian Severin, tout comme deux autres membres du Parlement européen, avait été exclu du groupe social-démocrate (il figure maintenant parmi les non-inscrits).

A dix jours du lancement, la sécurité et l’organisation des JO de Londres remises en cause

Le gouvernement anglais n'a pas encore trouvé comment assurer la sécurité des JO. Alors que G4S, la plus importante société de gardiennage privée au monde, devait fournir 10.400 agents de sécurité, cette dernière a annoncé avoir "sous-estimé la tâche". "G4S", écrit Le Monde, "avait passé un contrat […] d'un montant de plus de 360 millions d'euros", pour fournir près de la moitié des 23 500 agents nécessaires. Il y a trois jours, Nick Buckles, le directeur général de G4S s'est excusé sur la BBC, en affirmant que son entreprise ne pouvait pas respecter son engagement. Le gouvernement anglais a donc du mobilier 3500 soldats mais, selon le Guardian, ce renfort serait insuffisant et Londres devra "faire appel à des officiers de police anglais pour pallier le manque d'agents de sécurité". Une deuxième polémique concerne le personnel d’entretien du parc olympique. "Hébergés dans un vaste enclos dans l’Est de Londres, à l'abri de regards", écrit Rue89, les agents d’entretien seraient très mal logés. "Un wc pour 25 personnes et une cabine de douche pour 75", raconte le média en ligne français, "le personnel dort dans des mobile homes, dans lesquels les fortes pluies ont causé des inondations".


Les autres titres de la presse en ligne

 

Budget

Contradictions sur le budget européen [Les Echos]

Construction européenne

Règle d'or et Constitution : mais comment compte faire Hollande ? [Le Monde]

Emploi, affaires sociales

Des miliers des postes supprimés pour la chaîne publique espagnole Canal 9 [Euronews]

Energie, environnement

Action de Greenpeace contre les forages pétroliers de Shell en Arctique [Euronews]

Etats membres

Pourquoi les Espagnols ne brûlent-ils pas Bruxelles? [Slate]

Euro, économie

Moody's dégrade les notes de 13 banques italiennes [AFP]

 

Institutions

Un eurodéputé aurait détourné 430 000 euros du budget de l'UE [AFP]

Libertés, sécurité, justice

Nazi retrouvé à Budapest: quel rôle a joué le Sun? [L'Express]

Marché unique, entreprises

Günther Oettinger appelle à une stratégie de réindustrialisation [Euractiv]

Relations extérieures

L'UE prépare de nouvelles sanctions contre la Syrie [AFP]

Sport

10 par chambre et 75 pour une douche : le logement des femmes de ménage des JO [Rue89]

Transports

La Commission propose des règles de sécurité plus strictes pour les véhicules [Euractiv]



Ailleurs en Europe


Presse francophone
Temporary immigration officers do not know members of EU, whistle-blowers claim [The Telegraph]


Presse germanophone

La vaca Sayaguesa es la más cercana, genéticamente, al extinto Uro Europeo [ABC]


Presse italienne

In Italia oltre otto milioni di poveri. Il 75% risiede nelle regioni meridionali [il Corriere della Sera]