Derniers articles publiés

Revue de presse : Graves crises politiques en Belgique et en Irlande

Revue de presse 24.01.2011

Ces deux Etats membres traversent actuellement une crise politique intense pour des raisons diverses toutefois. Si la vacuité du pouvoir belge est à l'origine de la grogne des sujets belges, c'est le vote de la loi des finances, dans le sillage de l'imposition du fonds stabilité européen à l'économie irlandaise, qui provoque l'explosion du gouvernement Cowen, et sa démission à la tête de son parti politique, le Fianna fail. 

 

Outre la crise économique qui touche l'ensemble des Vingt-Sept, deux Etats membres traversent une grave crise politique : la Belgique et l'Irlande. Au sein du royaume belge, l'incapacité de la classe politique à reformer un gouvernement exaspère sa population. Dans un geste de défiance sans précédent, "plus de 30 000 Bruxellois, Flamands et Wallons ont lancé dimanche une marche 'de la honte'  afin de dénoncer l'irresponsabilité de tous les chefs de parti, au 224e jour d'une impasse politique qui laisse la Belgique sans direction ni premier ministre confirmé"[Le Figaro]. C'est la première fois depuis les dernières élections législatives belges de juin 2010, qui ont débouché sur l'impasse actuelle, que les Belges exposent aussi ouvertement leur exaspération, "dans un pays où les divisions se creusent entre Flamands et francophones"[L'Humanité].

"Qu'est-ce qu'on veut ? On veut un gouvernement" ont scandé les manifestants, dont certains étaient habillés en blanc, une manière de rappeler la dernière grande marche blanche de 1996 pour protester contre les crimes de Marc Dutroux [Libération]. Quoiqu'il en soit, cette mobilisation "marque une rupture avec l'apathie reprochée aux Belges de toutes obédiences et le premier coup de semonce adressé à la classe politique depuis les vaines élections du 13 juin" observe Le Figaro.  Dans le cortège, il y avait peu de revendications ethnico-culturelles ou politiques, mais "des pancartes reprenaient les formules les plus diverses"[Le Monde] faisant  allusion par exemple  au record mondial du vide politique pour l'instant détenu par l'Irak.

L'île émeraude est elle aussi en train de vivre une crise politique majeure, pour d'autres raisons toutefois. Le gouvernement irlandais ne s'est toujours pas remis de la dépossession de sa souveraineté budgétaire, qui a eu pour conséquence la fragilisation du gouvernement de Brian Cowen. En conclusion, "le vieux loup de la politique irlandaise a dû renoncer à la direction de son parti", au terme d'une semaine de crise "qui a vu six ministres démissionner coup sur coup" [Libération].

Le 23 janvier, l'annonce par les Verts, principaux partenaires de Brian Cowen, de quitter la coalition gouvernementale, a encore précipité la déliquescence du pouvoir irlandais, puisque "le Fianna Fail ne dispose plus d'une majorité parlementaire"[Libération]. Les écologistes irlandais ont toutefois précisé qu'ils "soutiendraient le vote de la loi de finances depuis les bancs de l'opposition". Car c'est bien celle-ci qui symbolise le chemin de croix de Brian Cowen, accusé d'avoir "imposé de lourds sacrifices à la population, et mis au point un plan de sauvetage de 85 milliards d'euros avec l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI) ressenti comme un abandon de souveraineté en Irlande"[Le Monde].

Le calendrier est également la source d'un imbroglio politique assez inédit. Le Fianna Fail (centre-droit) s'était déjà engagé à mettre en œuvre des élections anticipées après le vote de la loi des finances. Mais dimanche, Brian Cowen a jugé "impossible" de voter la loi d'ici vendredi prochain. La loi n'a été publiée que vendredi 21 janvier et doit être examinée à partir de la semaine prochaine par le Parlement. Or, celui-ci doit être dissous trois semaines avant les élections, "ce qui rend improbable une date pour les élections avant mi-février" [Libération]. Conclusion logique mais tragique de cet incroyable feuilleton politico-économique, le Fine Gael (parti d'opposition travailliste) demandera un vote mercredi soir sur une motion de défiance. "C'est de la folie totale. Nous sommes maintenant la risée de l'Europe, nous avons un parti sans chef, et un premier ministre sans pouvoir", s'est exaspéré samedi Enda Kenny, chef du Fine Gael [Le Monde].

 

En savoir plus :

 

Irlande : décomposition du gouvernement et élections anticipées - Touteleurope.eu

Les autres titres de la presse en ligne

Agriculture, pêche

Le Maire s’oppose à un «verdissement stupide» de l’agriculture européenne [Euractiv.fr]

Budget

Jerzy Buzek : il serait « très dangereux » de geler le budget de l’UE [Euractiv.com]

Elargissement

La photo de famille sera floue [Presseurop]

Emploi, affaires sociales

L'Europe et vous : l'adoption dans l'Union européenne [Touteleurope]
Assurance-chômage : négociations sous pression [Le Figaro]
Les spécificités françaises [Les Echos]

Environnement

Marché du CO2 : Bruxelles fait le ménage [Les Echos]
L'Europe vote pour interdire les crédits d'émission de gaz industriels [Euractiv.com]
Un vol considérable de quotas de carbone pourrait avoir causé la perte de 28 millions d’euros de permis [Euractiv.com]

Etats membres

Une marche de la "honte" à Bruxelles pour dénoncer l'impasse politique [Le Monde]
L'impasse politique exaspère les Belges  [Le Figaro]
Les Belges dans la rue pour réclamer un gouvernement [Libération]
Les Belges crient leur ras-le-bol dans la rue [L'Humanité]
Des milliers de Belges réclament un gouvernement [Les Echos]
Crise belge : Kris Janssens, le visage de la mobilisation citoyenne [Le Monde]
Une grève du rasoir pour une Belgique politique moins barbante ! [Euronews]
En Irlande, les Verts quittent la coalition gouvernementale [Le Monde]
 Irlande: la pression monte pour convoquer des élections anticipées [AFP]
Le gouvernement irlandais au pied du mur [Libération]
Irlande : les Verts quittent le navire [Euronews]
G8-G20 : Sarkozy lance la présidence française [Le Figaro]
Sarkozy engage sa présidence du G20 en rêvant d'un rebond [Les Echos]
Nicolas Sarkozy peaufine sa posture présidentielle à l’international [La Croix]
Portugal, le grand bond en arrière [Les Echos]
Les Portugais ont choisi un capitaine expérimenté pour affronter la tempête [Euractiv.com]
Vote des députés britanniques concernant un « verrouillage par référendum » sur l’UE [Euractiv.com]

Euro, économie

Trichet met en garde contre l'inflation [Le Figaro]
L'Union européenne appelée à étendre son fonds de soutien [AFP]

Institutions

Polémique sur la présence des Français dans la diplomatie européenne [Euractiv.fr]

Libertés, sécurité, justice

Toute l'Europe en débat n°11 : vers une harmonisation des procédures d'asile en Europe ? [Touteleurope]
La Cour met en exergue les conditions de détention épouvantables en Grèce [Euractiv.com]
Donner un élan à la lutte contre la criminalité [Fenêtre sur l'Europe]

Relations extérieures

Tunisie : "L'absence de réaction du Parlement européen est inexcusable" pour Vincent Peillon [Touteleurope]

 

Ailleurs en Europe


Presse anglophone

Brian Cowen timeline [The Guardian]
Early election looms after Greens leave Government [Irish Times]
Rights groups slate European Union for hosting Uzbek dictator [The Independent]
Albania killings cast shadow over country's EU aspirations [EUobserver]
The joke's on EU: A cartoon history of the European Union  [The Independent]

Presse espagnole

La UE analizará la crisis de las dioxinas en Alemania y la reforma agrícola [El Mundo]
  Bruselas advierte de que la situación de refugiados en Grecia es 'muy crítica' [El Mundo]
Van Rompuy: 'Nos vimos un poco superados por la crisis' [El Mundo]
Portugal vota estabilidad con Cavaco Silva [El Pais]
Bruselas investiga las trabas a la competencia entre la operadora y PT [El Pais]
Bélgica no se pone de acuerdo ni en su 'miss' [El Pais]
Currin busca otros mediadores ante el plante de los firmantes de Bruselas [ABC]

Presse germanophone

Estlands Premier - "Der Euro hat uns auf die Krise vorbereitet" [Der Standard]
Umstrittenes Mediengesetz - EU droht Ungarn mit Verfahren [FAZ]
Ukraine : "EU-Beitritt ist die strategische Wahl Kiews" [Die Presse]
Großdemo in Brüssel - Belgier demonstrieren gegen politische Hängepartie [Die Zeit]

Presse italienne

Nucleare, delusione a Istanbul Tra Occidente e Iran nessun accordo [La Repubblica]
A Davos grandi in cerca di una ricetta per ripartire [Il Sole 24 Ore]
In Irlanda la crisi si aggrava, i Verdi escono dalla maggioranza [Il Sole 24 Ore]
La Polonia dribbla la crisi e attira investimenti esteri [Il Sole 24 Ore]