Derniers articles publiés

Revue de presse : Elections en Andalousie et dans la Sarre : résultats mitigés pour Mariano Rajoy et Angela Merkel

Revue de presse 26.03.2012

Les électeurs d'Andalousie et de Sarre renouvelaient dimanche leurs parlements régionaux et donc potentiellement l'équilibre des gouvernements de Mariano Rajoy et d'Angela Merkel. En Espagne, le Parti populaire (PP) n'a pas atteint la majorité absolue au Parlement de Séville. Dans la Sarre, plus petit Land d'Allemagne, les chrétiens-démocrates (CDU) – parti de Mme Merkel – ont terminé en tête et devraient former une grande coalition avec les sociaux-démocrates.

Malgré la victoire, le PP ne pouvait cacher sa déception à l'issue du vote en Andalousie, dimanche. En effet, si le parti conservateur espagnol a remporté 50 des 109 sièges, devançant tous les autres formations politiques, il n'est pas parvenu à obtenir la majorité absolue. Avec 47 sièges, le Parti socialiste (PSOE) pourrait donc former une coalition avec les écolos-communistes "d'Izquierda Unida", explique l'AFP.


Or l'Andalousie est d'une importance capitale pour le chef du gouvernement. Dans sa volonté d'assainir les finances publiques et de mener une cure d'austérité, Mariano Rajoy a besoin des régions pour voter un budget de rigueur. En Espagne, pays très décentralisé, les communautés autonomes gèrent 35% des dépenses publiques et contrôlent des secteurs clés comme l'éducation et la santé, précise le Figaro.

Dans la Sarre, la CDU est arrivée en tête du suffrage avec 34,5% des voix. En revanche, les libéraux (FDP), partenaires de la coalition de Mme Merkel, n'ont quant à eux réuni que 1,5% des voix et ne pourront donc siéger au parlement régional [RTBF]. L'enjeu de ces élections législatives partielles n'était pas aussi stratégique qu'en Andalousie mais s'apparentait à un test pour de futures élections nettement plus cruciales dans les lands de Schleswig-Holstein et de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, davantage peuplés.

Miné par des querelles internes, le FDP devrait y atteindre des résultats similaires et ainsi déstabiliser le gouvernement d'Angela Merkel. Dans ces deux lands, les sociaux-démocrates et les verts peuvent espérer obtenir la majorité. En outre, les Echos rappellent qu'en 2005 Gerhard Schröder avait commencé par perdre la Rhénanie-du-Nord-Westphalie avant de perdre son poste de chancelier.

 

 

Les autres titres de la presse en ligne

Emploi, affaires sociales

La crise, une aubaine pour les entreprises [Presseurop]

Energie, environnement

L’Europe se prépare à la sécheresse [La Croix]

Etats membres

Allemagne: les alliés libéraux d'Angela Merkel laminés au scrutin régional de Sarre [RTBF]

Euro, économie

L'Espagne pourrait obtenir la présidence du Fonds de secours de la zone euro [La Tribune]

Libertés, sécurité, justice

Les faux euros se fabriquent à la chaîne [Presseurop]

Relations extérieures

Sénégal, une élection apaisée sous le contrôle de l’Union Européenne [La Croix]

 

 

La Présidentielle vue de l'Europe


Presse anglophone
French election rivals spar over national security [France 24]

 
Presse germanophone
Brändles Frankreich-Blog: Elysée-moi! [Der Standard (blog)]

 
Presse espagnole
Los atentados en Francia modifican la agenda de la campaña presidencial [La Venguardia]

 
Presse italienne
Un proiettile in testa il killer di Tolosa ucciso nel blitz finale [La Repubblica]