Derniers articles publiés

[Revue de presse] Covid-19 : entre prudence et impatience, le déconfinement s'accélère en Italie comme dans le reste de l'Europe

Revue de presse 18.05.2020 Léo Lictevout

Le lundi 18 mai marque une nouvelle étape dans la levée des mesures de confinement en Italie, comme ailleurs en Europe. Un passage à la vitesse supérieure guidé par l'urgence économique, que les gouvernements tentent de concilier au mieux avec l'impératif de prudence face au risque de recrudescence de l'épidémie.

A Rome, les Italiens reprennent peu à peu possession de la ville, profitant de l'absence de touristes et de la réouverture des commerces - Crédits : Sei F - Flickr CC BY-SA 2.0

A Rome, les Italiens reprennent peu à peu possession de la ville, profitant de l'absence de touristes et de la réouverture des commerces - Crédits : Sei F - Flickr CC BY-SA 2.0

"Entre la communauté scientifique qui préconisait la prudence et les milieux économiques inquiets d'un prolongement du confinement, le gouvernement italien a tranché", résument Les Echos. L’Italie "débute ce lundi la 'phase 2' de son déconfinement" [Sud Ouest avec l'AFP], avec la "réouverture de la majorité des petits et grands commerces, des coiffeurs, des salons de beauté, des bars et restaurants", et la reprise des célébrations religieuses.

Si la première phase du déconfinement italien avait débuté le 4 mai dernier, cette seconde étape n'était pourtant pas attendue avant le 1er juin, rapporte Le Figaro avec l'AFP. Mais ce week-end, le Premier ministre du pays Giuseppe Conte a changé d'avis.

[Revue de presse] Covid-19 : l'Italie entame son déconfinement

Reprise économique

Malgré les risques persistants de reprise de l'épidémie, l'impératif économique a pesé dans la balance. Sans mener l'exécutif à mettre inutilement la population en danger, a toutefois assuré le chef du gouvernement, cité par Politico: "Nous faisons face à un risque calculé, sachant que la courbe de contaminations pourrait repartir à la hausse. Nous devons l'accepter, sans quoi nous ne pourrons jamais nous relever".

Le début de cette seconde phase devrait ainsi être un soulagement pour les "près de 800 000 commerces" concernés : "sept bars sur dix, et 80 % des incontournables 'gelaterie'" pourront à nouveau accueillir des clients, rapporte ainsi Sud Ouest. Mais tous secteurs confondus, le confinement aura laissé des traces : "le patronat redoute d'ailleurs la disparition d'un million de PME", rapportent Les Echos.

De nouvelles étapes de déconfinement ont également été annoncées, ce qui devrait offrir plus de visibilité aux secteurs encore soumis à des restrictions. "La prochaine étape du déconfinement italien est prévue pour le 25 mai, avec la réouverture des gymnases, des piscines et centres sportifs", indique Sud Ouest. Après quoi, "le 3 juin, le pays rouvrira ses frontières aux visiteurs de l’espace Schengen, et donc aux touristes européens, ceci afin de relancer au plus vite le secteur clé du tourisme (…) en attendant la réouverture le 15 juin des théâtres et cinémas".

Ailleurs en Europe, un déconfinement prudent

Ailleurs en Europe, les Etats organisent également un retour progressif à la normale. Au Portugal, la seconde phase débute également ce lundi : "les restaurants, crèches et commerces de plus de 400 mètres carrés vont donc pouvoir rouvrir, les élèves de première et terminale reprendre le chemin du lycée et les foyers pour personnes âgées être de nouveau ouverts aux visites", liste RFI. "Les écoliers français des classes de cinquième et sixième retrouvent eux aussi lundi les bancs de l'école, mais seulement dans les régions les moins touchées par l'épidémie. La Belgique voisine rouvre également ses écoles", note Le Point avec l'AFP. Le média observe ainsi une reprise de la vie sociale d'un bout à l'autre du continent : "Du Portugal à l'Azerbaïdjan en passant par le Danemark, l'Irlande ou l'Allemagne, plusieurs pays européens rouvrent leurs restaurants, cafés et terrasses". Cette reprise concerne également les loisirs, comme l'observe Sud Ouest, qui rapporte qu'en Grèce, "l’Acropole d’Athènes, monument phare de l’Antiquité, a rouvert au public lundi matin comme tous les sites archéologiques", tandis qu'en Allemagne, le championnat national de football a repris ce week-end.

Covid-19 : déconfinement progressif en Europe

Si le déconfinement s'est opéré plus tôt que la moyenne en Allemagne, des manifestations aux accents parfois "complotistes" et "extrémistes" réclament un retour plus rapide à la normale dans le pays, rapporte La Croix. A l'inverse, "la prudence teintée d’inquiétude" reste de mise au Portugal et ailleurs [RFI]. Un sentiment qui prédomine au niveau international, notamment au sein des gouvernements : "Partout dans le monde, les autorités [sont] partagées entre crainte d'une deuxième vague et catastrophe économique", résume Le Point. Ce midi, l'OMS se réunit virtuellement à Genève, "afin de débattre de la réponse internationale à la pandémie, qui a tardé jusqu'à présent à se concrétiser", poursuit l'hebdomadaire. "De nombreux chefs d'Etat, de gouvernements et de ministres doivent prendre la parole à l'occasion de cette Assemblée mondiale de la santé", qui s'achèvera mardi à la mi-journée. L'Union européenne y sera à nouveau particulièrement mobilisée, indique Le Point : "les pays espèrent adopter par consensus une longue résolution portée par l'UE. Elle demande de lancer 'au plus tôt (...) un processus d'évaluation' pour examiner la riposte sanitaire internationale et les mesures prises par l'OMS face à la pandémie".

L'Union européenne, cheffe d'orchestre de l'action internationale contre le coronavirus ?

 

 

Les autres sujets du jour

Allemagne

Déconfinement

Franco-Allemand

Hongrie

Italie