Derniers articles publiés

Revue de presse : Conseil européen : la Serbie obtient le statut de candidat, la Grèce prête à recevoir son aide financière

Revue de presse 02.03.2012

Depuis hier, les dirigeants des pays de l'Union européenne sont réunis à Bruxelles pour un sommet où la Serbie s'est vue octroyer le statut de candidat à l'adhésion, où le deuxième plan de secours à la Grèce a été lancé et où Herman Van Rompuy a été officiellement reconduit à la tête du Conseil  européen et nommé à la présidence des réunions de la zone euro.

Avant l'arrivée des chefs d'Etat et de gouvernement dans la soirée, les ministres des Finances s'étaient réunis au préalable afin de donner leur feu vert au second plan de secours à la Grèce. Ils ont pu constater qu'Athènes avait suivi l'ensemble des conditions fixées et que le Parlement grec avait voté les trente-huit réformes prioritaires. Herman Van Rompuy a ainsi déclaré que "sans être sorti de l'ornière, il y a un tournant dans la crise", rapporte la RTBF. Les Echos précisent que la validation finale du plan interviendra au lendemain de la clôture de l'échange de dette, soit le 9 mars. L'opération ne sera un succès que si au moins 66% des créanciers consentent à participer.


Autre sujet majeur de l'agenda du Conseil européen, l'octroi à la Serbie du statut de candidat à l'Union européenne. Alors que la Roumanie bloquait l'avancée des négociations, mettant en avant ses craintes quant à la situation de la minorité roumaine en Serbie, l'unanimité requise a pu être atteinte hier. D'après l'AFP, Bruxelles a apporté des garanties supplémentaires à Bucarest concernant à la mise en œuvre de la législation serbe de protection des droits de cette minorité. Les réserves roumaines mises à part, l'Europe souhaitait saluer l'action du président Boris Tadic pour les arrestations de Ratko Mladic et de Goran Hadzic et pour l'ouverture du dialogue avec le Kosovo, dont l'indépendance n'est pas reconnue par Belgrade [Le Figaro].

Troisième fait majeur du sommet européen : la confirmation de la reconduction d'Herman Van Rompuy à la tête du Conseil européen. L'ancien Premier ministre belge obtient donc un second mandat de deux ans et demi et aura donc la possibilité de continuer de mener la sortie de crise en Europe. Désormais, il présidera également les sommets dédiés à la seule zone euro. M. Van Rompuy a déclaré "avoir utilisé les qualités dont dispose un homme politique belge : la capacité d'écoute, le respect de l'autre et le sens du compromis" [AFP].


Les autres titres de la presse en ligne

Elargissement

La Serbie reçoit le statut de candidat à l'Union européenne [AFP]

Emploi, affaires sociales

L'Europe affiche un record de près de 25 millions de chômeurs [Les Echos]

Energie, environnement

L’UE s’incline face au lobby pétrolier [Presseurop]

Etats membres

Grèce : Papadémos aurait renoncé à son salaire depuis sa nomination [AFP]

Euro, économie

L'UE peine toujours à concilier austérité et croissance [Nouvel Observateur]

Institutions

Van Rompuy rempile deux ans et demi à la tête de l'UE [AFP]

Marché unique, entreprises

Schengen : les Pays-Bas continuent à bloquer l'entrée de Bucarest et Sofia [Le Monde]

Société

Une fronde anti-austérité monte en Europe [Le Monde]

A lire sur



L'Europe et vous : Les Etats membres épinglés pour une mauvaise transposition du droit européen

 

 

 

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

Syrien: EU-Gipfel «zutiefst besorgt» über Lage in Syrien [Die Zeit]

Presse espagnole
 Monti: sulla Grecia si chiude la prossima settimana [Il Sole 24 Ore]