Derniers articles publiés

[Revue de presse] Budget, Biélorussie et Brexit : les moments forts de la session plénière du Parlement européen

Revue de presse 17.12.2020 Agnès Faure

Réunis cette semaine en session plénière pour la (dernière ?) fois de l’année, les 705 députés européens ont fait face à un agenda chargé. Entre budget pluriannuel, remise du prix Sakharov et Brexit, retour sur les principaux éléments qui ont rythmé la session parlementaire.

Sous les applaudissements des parlementaires, l’opposition biélorusse a reçu le Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit décerné par le Parlement européen

Sous les applaudissements des parlementaires, l’opposition biélorusse a reçu le Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit décerné par le Parlement européen - Crédits : Eric Vidal / Parlement européen

Près de 1 100 milliards d'euros disponibles pour les sept prochaines années : mercredi 16 décembre, le cadre financier pluriannuel qui plafonne les dépenses de l’UE pour la période 2021 - 2027 a été formellement adopté par le Parlement européen. "Nous avons un budget historique pour un moment historique", s’est réjoui le président de l'institution, David Sassoli, à l’issue du vote. "Pour la première fois dans l'histoire de notre Union, nous avons fait en sorte que les ressources du budget européen soient conditionnées au respect de l'état de droit et de la démocratie dans toute l'Europe", s’est-il félicité [Politico]. La Libre retrace l'historique des négociations, auquel le vote d’hier met un terme après "un long et tortueux parcours législatif et politique". Celui-ci avait été "entamé en mai 2018, lorsque la Commission Juncker [avait] présenté son projet de CFP, le premier sans le Royaume-Uni", poursuit le quotidien belge. 

Si les eurodéputés "ont accepté d’accorder le bénéfice du doute à la Commission européenne", ils ont toutefois "peu apprécié" que "le mécanisme qui lie octroi des fonds et respect de [l'état] de droit [ne puisse être activé] que lorsque la Cour de Justice de l’UE aura rendu son verdict sur la légalité de l’édifice", souligne Le Soir. Une condition qui a permis, lors du dernier Conseil européen, de "lever le veto hongrois et polonais", rappelle le média. La députée néerlandaise Sophie in’t Veldt a ainsi déclaré dans l’hémicycle que la Commission européenne, à laquelle les Vingt-Sept ont confié la tâche d'entériner cette disposition, "n’[avait aucun pouvoir discrétionnaire] pour retarder une législation" et devait agir "comme gardienne des traités" [Le Soir]. Face à elle, la présidente de l'exécutif européen Ursula von der Leyen a assuré que le règlement introduisant un tel mécanisme "s'appliquera à partir du 1er janvier 2021" et que "toute infraction qui se produira à partir de ce jour sera couverte" [Politico]. 

"Sans un Belarus libre, l'Europe n'est pas non plus totalement libre"

Les députés européens ont également remis le prix Sakharov pour la liberté de l'esprit à  l’opposition biélorusse, représentée hier après-midi par Svetlana Tikhanovskaïa. "Les Biélorusses manifestent chaque semaine depuis l’élection présidentielle du 9 août 2020 qui a connu des fraudes massives et la victoire selon le régime du président sortant Alexandre Loukachenko", rappelle en effet Ouest-France

Droits de l'homme : connaissez-vous le prix Sakharov ?

Réfugiée en Lituanie, l’opposante politique a profité de son discours de remerciements au sein de l'hémicycle "pour plaider en faveur d'un soutien supplémentaire, sans toutefois préciser à quoi il pourrait ressembler", relate Politico. "Nous appelons l'Europe à être plus courageuse dans ses décisions et à soutenir dès maintenant le peuple du Belarus. Pas demain", a lancé à la tribune la lauréate citée par le média. 

Le président du Parlement David Sassoli a de son côté déclaré que l'institution "souhaitait envoyer une mission d'enquête dans le pays dans les prochains mois, avec des représentants d'autres institutions de l'UE", rapporte l’agence de presse AP. Tandis que "les ambassadeurs européens à Bruxelles ont accepté mercredi d'ajouter d'autres noms à la liste noire" des personnalités sanctionnées en Biélorussie, qui compte actuellement "plus de 50 fonctionnaires, dont Loukachenko et son fils", rappelle France 24

Quelles relations entre la Biélorussie et l'Union européenne ? 

Brexit : "les prochains jours seront décisifs"

Autre sujet marquant de la session plénière, la légère embellie des négociations sur la relation future avec le Royaume-Uni, à 15 jours de la fin de la période de transition. "Vers un accord post-Brexit ?", s’interroge ainsi France 24. Les pourparlers semblent en effet avoir progressé sur "deux des trois sujets les plus épineux en négociation depuis des mois : les conditions de concurrence équitable et la gouvernance du futur accord", résume La Libre. Mais "les discussions sur l'accès des navires européens aux eaux de pêche britanniques sont encore très difficiles", a précisé hier Ursula von der Leyen devant les députés, ajoutant qu’en la matière "les prochains jours seront décisifs" [Reuters]. 

Brexit : 10 chiffres clés pour comprendre la pêche en Europe

"Il y a une voie vers un accord. Elle est peut-être très étroite, mais elle est là", a déclaré la cheffe de l’exécutif. Dès lors, "si un ‘no deal’ ne peut être exclu, avec ses lourdes conséquences pour des économies déjà secouées par la pandémie, les déclarations des dernières heures tranchent avec le pessimisme de la semaine passée", note France 24.

Pour faire face à l'éventualité d'un no deal, "les Etats européens ont approuvé mercredi des mesures d'urgence pour maintenir le trafic aérien et le transport routier des deux côtés de la Manche pendant six mois, sous réserve de réciprocité. Elles doivent être soumises au vote du Parlement européen [ce vendredi 18 décembre]", rapporte La Libre. "Le but est vraiment de maintenir la connectivité entre le Royaume-Uni et l’Union européenne s’il n’y a pas de deal" a expliqué à Ouest-France l’eurodéputée écologiste Karima Delli, qui préside la commission Transport.

 

 

Les autres sujets du jour

Asile et migrations

Belgique

Covid-19

Cybersécurité

Parlement européen