Derniers articles publiés

Revue de presse : Bruxelles revoit à la baisse la croissance dans la zone euro

Revue de presse 24.02.2012

Bruxelles a publié hier ses prévisions sur la croissance de la zone euro en 2012, qu'elle a revu à la baisse. Alors que l'exécutif européen tablait encore à l'automne dernier sur une croissance minime de 0,5 % pour la zone euro en 2012 et de 0,6 % pour l'Union européenne, il estime désormais que la première n'échappera pas à une récession qu'il qualifie de "légère" tandis que l'Union verra son PIB stagner au même niveau qu'en 2011, nous explique Les Echos.

La contraction de l'activité économique atteindra 0,3 % dans la zone euro. Concernant les deux moteurs de la zone monétaire commune, la Commission européenne table sur une croissance modérée de 0,4 % et 0,6 % respectivement en France et en Allemagne. C'est en Lettonie (2,1 %), en Lituanie (2,3 %) et en Pologne (2,5 %) que les taux de croissance seront les plus élevés.

A contrario, la situation demeure préoccupante pour pas moins de huit pays de la zone euro, notamment pour le Portugal qui pourrait voir son PIB reculer de 3,3 %, tandis que la Grèce va connaître sa cinquième année de récession (- 4,4 %), rapporte Les Echos. Les exportations européennes souffrent de "l'affaiblissement" de la demande mondiale. Et la confiance des milieux d'affaires et des ménages reste faible "en dépit de légers progrès dus aux signes de stabilisation" dans le secteur financier.

Malgré ces prévisions revues à la baisse, Olli Rehn, le commissaire européen aux Affaires économiques, s'est montré optimiste sur la sortie de crise. Pour ce dernier, "Des décisions fondamentales ont été prises et les incertitudes liées au deuxième plan d'aide [de la Grèce] ont été levées", d'après Euractiv, avant d'ajouter que "même si la croissance est à l'arrêt, nous voyons des signes de stabilisation dans l'économie (...) Avec une action déterminée, nous pouvons prendre le bon virage et passer de la stabilisation au soutien de la croissance et de l'emploi".

Le commissaire appelle à "renforcer les pare-feu financiers de la zone euro pour être en mesure de surmonter la crise (de la dette) et renouer avec la croissance", en réponse à quoi le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert, a rétorqué que "La position du gouvernement allemand n'a pas changé : il ne voit pas de nécessité d'augmenter le volume du Mécanisme européen de stabilité (MES) pour le moment" [AFP].

Les autres titres de la presse en ligne

Elargissement

Berlin assure Belgrade de son soutien à sa candidature à l'UE [AFP]

 

Energie, environnement

L'Union européenne reste divisée sur les sables bitumineux [AFP]

 

Etats membres

En Belgique aussi, l'austérité tue l'emploi [La Tribune]

 

Euro, économie

Finance Watch, des banquiers contre la finance [Presseurop]

 

Fiscalité

La Chine milite contre la taxe carbone [AFP]

 

Institutions

La “souris grise” a fait son trou [Presseurop]

 

Libertés, sécurité, justice

Internet : Bruxelles recule sur le traité anticontrefaçon [La Tribune]

 

Marché unique, entreprises

Marchés publics : la réforme divise les Etats [EurActiv.fr]

 

Régions

La Cour des comptes européenne sceptique sur la suspension des fonds régionaux [EurActiv.fr]

 

Relations extérieures

Syrie: urgence humanitaire, la diplomatie se réunit à Tunis [RTBF]

 

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

Serbia, Kosovo and Europe: A Balkan cliffhanger [The Economist]

Presse germanophone

 Deutschland erfüllt endlich wieder Stabilitätspakt [Focus]

Presse espagnole

 Cientos de "profesionales" de la algarada agitan Madrid contra Rajoy [ABC]


Presse italienne

 Il punto: I dati della Commissione Ue fanno paura, tutte le Borse in rosso [La Stampa]