Derniers articles publiés

Revue de presse : Attaques chimiques contre les rebelles syriens, tournée européenne de Li Keqiang, manifestations anti-austérité au Portugal

Revue de presse 27.05.2013

Armes chimiques en SyrieDe retour du front syrien où ils étaient en reportage pour Le Monde, deux reporters rapportent les premières images d'une guerre chimique. En immersion aux côtés des combattants de l'Armée syrienne libre (ASL) dans le quartier de Jobar à Damas, les journalistes nous plongent dans l'angoisse des rebelles face à l'offensive chimique des forces gouvernementales de Bachar el-Assad : "A Jobar, les combattants n'ont pas déserté leurs positions […], pupilles rétractées, la respiration sifflante", témoigne Jean-Philippe Rémy, l'un des deux reporters.


Les hommes sont "terrorisés et essaient de se calmer par des prières", confie au journaliste Abou Atal, combattant de l'ASL. Si le président américain Barack Obama avait affirmé en août dernier que l'utilisation d'armes chimiques constituait une ligne rouge infranchissable sous peine d'une intervention étrangère en Syrie contre le régime de Bachar el-Assad, le reportage du Monde apportera-t-il au président américain les preuves suffisantes au déclenchement d'une telle opération ?

Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne se réunissent ce lundi 27 mai à Bruxelles. A l'ordre du jour, la levée de l'embargo sur les armes en Syrie, une mesure proposée par le couple franco-britannique qui met en garde contre l'avancée des troupes gouvernementales sur les rebelles syriens. L'Autriche, la Suède et de nombreux autres partenaires européens continuent de s'opposer à cette option [Euractiv].

De son côté, le régime syrien a annoncé dimanche son intention de prendre part à la conférence internationale de paix baptisée "Genève 2". "Nous pensons que cette conférence internationale sera une bonne occasion de trouver une solution politique à la crise en Syrie", a expliqué le ministre des Affaires étrangères syrien Walid Mouallem. Deux jours auparavant, la Coalition nationale de l'opposition syrienne avait conditionné l'éventualité de cette participation à des "gestes forts" de la part du régime syrien [Libération].
Réunis ce soir à Paris, le ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius, et ses homologues américain John Kerry et russe Serguei Lavrov, devraient s'entretenir sur la préparation de la conférence internationale souhaitée par Washington et Moscou. Laurent Fabius a d'ailleurs exprimé ses réserves quant à la participation de l'Iran [Libération].


Taxe sur les panneaux solaires : la Chine contre-attaque

L'information est reprise par plusieurs médias ce matin, dont L'Expansion : la Chine serait prête à lancer une nouvelle "procédure pour dumping" contre certaines entreprises européennes de chimie. Le groupe Solvay, qui fabrique notamment du perchloroéthylène et du tetrachloroéthylène, serait particulièrement visé. Le Figaro rappelle que cette décision tombe seulement quinze jours après le lancement d'une autre opération antidumping, portant sur "les fabricants européens de tubes en acier sans soudure". Ces opérations de dumping constituent "une réponse immédiate à l'offensive de Bruxelles contre les pratiques commerciales de la Chine". La proposition de la Commission européenne d'une taxation à 47% des panneaux solaires chinois importés, au nom de la concurrence déloyale, avait notamment fait grand bruit.

En visite à Berlin pour rencontrer la chancelière allemande Angela Merkel, le Premier ministre chinois Li Keqiang a tenu à mettre les points sur les "i". Les deux chefs de gouvernement ont affirmé leur position commune contre toute mesure "protectionniste". Mme Merkel a également assuré qu'elle "fera tout pour trouver une solution et ne pas tomber dans la confrontation" [Le Point/AFP]. La Tribune évoque ce matin la rencontre entre le vice-Premier ministre chinois Zhong Shan et le commissaire européen au Commerce extérieur, Karel de Gucht, aujourd'hui à Bruxelles.


Portugal : une nouvelle révolution des œillets ?

Les journalistes peuvent-ils se permettre d'injurier un chef d'Etat ? Au Portugal, la question se pose après l'ouverture vendredi par la justice lisboète d'une enquête "pour déterminer si l'insulte de clown méritait des poursuites pour injure au chef de l'Etat". Le journaliste Miguel Sousa Tavares est dans la tourmente depuis son interview avec le quotidien économique Jornal de Negocios, dans lequel il affirme : "Nous avons déjà un clown. Il s'appelle [Anibal] Cavaco Silva". Si "l'offense à l'honneur" est avérée, Tavares pourrait encourir jusqu'à trois ans d'emprisonnement [Le Monde].

Cette affaire intervient dans un climat de tensions au Portugal. Samedi, plusieurs milliers de manifestants sont encore descendus dans la rue pour protester contre les mesures d'austérité et réclamer la démission du gouvernement de Pedro Passos Coelho. Le mouvement apolitique "Que se lixe a troika" (Que la troïka aille se faire voir) accroît sa popularité depuis le début de l'année [Libération]. François Musseau, pour Libération, estime que "la révolution des œillets et son hymne resurgissent à Lisbonne". Le chant Grandôla, Vila Morena, symbole de la révolte contre le régime de Salazar, fut ainsi entonné en chœur dans la Chambre des députés, en mars. Les manifestants anti-austérité le reprennent de plus en plus dans les cortèges. Il constitue pour eux "une arme non violente, qui revendique les valeurs d'une démocratie dont les dirigeants eux-mêmes se réclament ; les intéressés ne peuvent que s'incliner, se taire ou sourire".

A lire sur

L'Europe de la semaine du 27 mai au 2 juin

Les autres titres de la presse en ligne

Agriculture, pêche

Pêche : échange de quotas entre l'Espagne et la France [Le Figaro]

Commerce extérieur

La Commission européenne veut signer un accord d’investissement avec la Chine [Euractiv]

Consommation

Huile d'olive : les dessous d'une bataille réveillée par Bruxelles [La Tribune]

Construction européenne

UE: Moscovici plaide pour l'Union politique [Le Figaro/AFP]

Culture

Et si l'Union européenne disparaissait en 2018... [Le Nouvel Observateur/AFP]

Emploi, affaires sociales

Van Rompuy appelle à la mobilisation contre le chômage des jeunes [Les Echos]

Energie, environnement

Abeilles : confirmation de l'interdiction des pesticides par l'UE [Libération/AFP]

Etats membres

Pédophilie : les écologistes allemands face aux erreurs du passé [Euronews]

Euro, économie

Où va la Grande-Bretagne de Monsieur Cameron ? [La Tribune]

Finance

Zone euro : des signes encourageants pour l’environnement financier selon Mario Draghi [Euronews]

Fiscalité

Bruxelles s'attaque désormais à l'évasion fiscale des multinationales [Le Monde]

Institutions

Faites entrer les opposants [Presseurop]

Libertés, sécurité, justice

Soldat tué à Londres : le MI5 sur la sellette [Euronews]

Marché unique, entreprises

Contrefaçon : le luxe souffre des lacunes de la législation européenne [Le Monde]

Municipales italiennes

Premier test électoral pour les "grillini" après leur triomphe législatif en Italie [Le Monde Abonnés]

Relations extérieures

Syrie : les ministres de l’UE divisés cherchent un compromis sur l’embargo sur les armes [Euractiv.en]

Santé publique

L'Europe trop laxiste face aux dangers de centaines de perturbateurs hormonaux [Le Monde]

Société de l'information

Portugal: le président n’aime pas être traité de clown [Euronews]

Transports

Les voyages avec son animal de compagnie facilités en Europe [Le Monde]

Ailleurs en Europe

Presse anglophone

 'Thousands risk radicalisation in UK' [BBC News]


Presse germanophone

EU-Kommission bescheinigt Deutschland Reformstau [Der Spiegel]


Presse espagnole

 Alemania estudia prestar dinero a las pymes de España y Portugal [El Pais]


Presse italienne

La purezza della birra tedesca blocca lo shale gas in Germania [Il Sole 24 Ore]


Presse francophone

La lutte contre les paradis fiscaux est-elle perdue d'avance? [RTS]