Derniers articles publiés

Résolution citoyenne adoptée le 30 octobre au CESE

Actualité 14.11.2018 Quelle est votre Europe

Les organisateurs de Consultations citoyennes sur l’Europe, réunis en Assemblée le mardi 30 octobre 2018 au Conseil Economique Social et Environnemental ont adopté la résolution citoyenne suivante sur leur vision de l’avenir de l’Union européenne et surtout  sur leur expérience de la démocratie participative :

Résolution citoyenne adoptée le 30 octobre au CESE

Compte-rendu en dessin de la consultation citoyenne du 30 octobre.

Sur le thème de la défense

1.    Volonté politique et organisation de la défense : proposer une doctrine spécifiquement européenne en la matière (livre blanc de la défense européenne, armée commune), discuter de l’enjeu d’un siège au conseil de sécurité de l’ONU, envisager des alliances alternatives à l’OTAN, promouvoir une coopération des armées nationales et européennes.
2.    Technologie, innovation et industrie : développer et soutenir le marché européen de l’industrie de la défense, acheter en priorité auprès des industries de l’UE (et non des USA), définir des normes européennes dans le matériel, promouvoir une coopération européenne dans le domaine de la construction, protéger notre intelligence économique et renforcer l’innovation.
3.    Valeurs et identité : former les jeunes, mettre en place un service civil européen (aide en cas de catastrophes naturelles) et un Erasmus de la défense.

Sur le thème des migrations

4.    Demandes d’asile : abolir le système Dublin III, mettre en place une politique et une gestion commune uniformisée de demande d’asile et des parcours de migration.
5.    Accueil des migrants : renforcer les mécanismes d’accueil des personnes en situation de migrations par et grâce aux citoyens européens.
6.    Communication : mettre en place des actions de communication pour améliorer l’image des personnes en situation de migration.

Sur le thème de l’environnement

7.    Budget et recherche : allouer une part plus importante du budget Horizon Europe à la transition industrielle, investir largement dans la transition énergétique pour construire des champions européens, mettre en place un dispositif de crédit impôt-recherche à l’échelle européenne pour récompenser les entreprises vertueuses (dispositif qui serait financé par une taxe plastique européenne).
8.    Mobilité propre : taxer les transports polluants et plus précisément le kérosène du transport aérien pour financer la mobilité propre, définir des corridors ferroviaires propres pour le report modal, maintenir l’objectif de diminution de l’usage des énergies fossiles.
9.    Contre-pouvoirs : prendre en compte la parole citoyenne sur l’environnement avec la mise en place d’un répertoire citoyen.

Sur le thème démocratie et citoyenneté

10.    Listes transnationales.
11.    Initiative citoyenne européenne : rendre plus accessible et promouvoir l’initiative citoyenne européenne, la rendre plus contraignante également.
12.    Education civique européenne : mettre en place une stratégie de communication et d’éducation civique européenne du niveau européen au niveau local, favoriser la participation des jeunes à la vie démocratique européenne.

Sur le thème éducation et formation

13.    Education civique : éduquer aux valeurs et aux enjeux européens dès le plus jeune âge, intégrer les connaissances sur l’Europe dans la formation des élèves, des étudiants et des enseignants, garantir un socle commun des connaissances.
14.    Langues européennes : améliorer la connaissance mutuelle des européens entre eux en développant l’apprentissage des langues européennes.
15.    Mobilité : favoriser la mobilité pour tous dans l’Union européenne au travers d’une extension du service volontaire européen au-delà de 30 ans, d’un programme de jeunes ambassadeurs de l’Union européenne représentant la société civile et du financement de dispositifs favorisant l’apprentissage des langues étrangères.

Ils donnent mandat au SGCCE de remettre cette délibération à Mme la Ministre chargée des Affaires européennes et de la faire figurer dans le rapport final pour la France qui sera remis au Président de la République en vue du débat au Conseil européen de décembre 2018.

Voir la planche témoignage des organisateurs [PDF]