Derniers articles publiés

Renault reçoit le soutien de la BEI pour développer ses véhicules électriques

Actualité 12.01.2012

La Banque européenne d'investissement vient d'accorder au Groupe Renault un prêt de 180 millions d’euros afin de contribuer à la recherche et au développement d’une nouvelle génération de batteries et moteurs pour véhicules électriques. Un financement que se concrétisera en France par la mise au point de futures générations de moteurs pour véhicules électriques, avec  pour objectif principal d’améliorer la compétitivité des véhicules électriques et in fine d’accélérer le développement d’un marché de masse. 

"Nous soutenons les technologies de pointe car elles sont un fer de lance pour l’avenir en terme de développement durable et de compétitivité. En nous associant ainsi, nous préparons ensemble l'avenir de l’industrie automobile européenne. Et les premiers bénéficiaires seront les citoyens dans leur vie quotidienne", a expliqué Philippe de Fontaine Vive, Vice-Président de la BEI, lors de cette signature.

La Banque européenne d’investissement (BEI), dont les actionnaires sont les États membres de l’Union européenne (UE), est l’institution de financement à long terme de l’UE. La BEI met à disposition des financements à long terme destinés à appuyer des investissements de qualité afin de contribuer à la réalisation des grands objectifs de l’UE.

En savoir plus sur la BEI

Le financement accordé aujourd'hui par la BEI témoigne de l’engagement de la Banque en faveur de l’innovation dans le domaine des transports et de l’industrie. La BEI a en effet décidé en décembre 2011 d’impulser une nouvelle politique de soutien en faveur du transport en Europe. En pleine adéquation avec le livre blanc sur les transports de la Commission européenne, qui a été adopté le 28 mars 2011, l’objectif de cette nouvelle politique est de renforcer le développement d’un transport efficace et durable en Europe, contribuant ainsi à réduire la dépendance vis-à-vis du pétrole et à améliorer la compétitivité de l’industrie européenne.

La BEI ainsi accordé au Royaume-Uni un prêt de 220 millions d'euros pour aider Nissan à installer sa première usine en Europe de batteries lithium-ion pour véhicules électriques. En Allemagne, elle a apporté son concours (780 millions d’euros) au développement par BMW d’une voiture citadine électrique dont l’une des versions utilise l’électricité comme unique source d’énergie. En 2011, la BEI a accordé un prêt de 130 millions d’euros au groupe français Bolloré pour l’aider à mettre au point une nouvelle génération de batteries Lithium-Métal-Polymères (LMP).

Concrètement, le partenariat financier conclu ce jour avec le Groupe Renault permettra à ce dernier de développer un savoir-faire en matière de produits et de processus pour les batteries au lithium-ion et les technologies de moteurs pour groupes motopropulseurs électriques. Il s’inscrit dans la continuité du partenariat instauré entre la BEI et le Groupe. En 2009, ce dernier a bénéficié d’un prêt de 400 millions d'euros de la Banque pour ses activités de recherche, développement et innovation (RDI) visant à optimiser et à accroître l'efficacité des groupes motopropulseurs classiques et à mettre au point des véhicules entièrement électriques. 

 

 

En savoir plus

Site Internet de la Banque européenne d'investissement