Derniers articles publiés

Relance institutionnelle : Sarkozy et Prodi "unis par une commune volonté"

Actualité 29.05.2007

Nicolas Sarkozy, Président de la République a reçu Romano Prodi, Président du Conseil des ministres italien, lundi 28 mai, à l'Elysée. Les deux hommes ont réaffirmé leur "volonté de renforcer" les institutions européennes.

 

A l'issue de cet entretien, MM. Prodi et Sarkozy ont tenu une conférence de presse à laquelle le Président di Conseil italien a déclaré être "unis par une commune volonté de renforcer les institutions européennes". Les deux dirigeants européens ont fait part de leur position commune sur la question de la réforme institutionnelle, malgré la divergence de leurs idées concernant un nouveau traité.

"Nous avons défini ensemble ce que signifie le mot traité simplifié", a déclaré Romano Prodi. "Cela signifie que les bases de l'Europe, nous les partageons et que, lors du prochain Sommet" c'est-à-dire le prochain Conseil européen des 21 et 22 juin, "nous allons pousser dans la direction que le Président Sarkozy et moi avons soulignée" notamment "une présidence stable, un ministre des Affaires étrangères, l'unification des règles des trois piliers, la suppression de l'unanimité, donc la réduction du droit de veto et la reconnaissance de la personne juridique de l'Union".

Concernant l'idée d'une "Union méditerranéenne" évoquée par le président français, Romano Prodi a indiqué "que la France et l'Italie vont, ensemble, proposer aux sept pays de la Méditerranée une réunion pour enfin donner une signification opérationnelle à la politique de la Méditerranée, qui est prioritaire dans notre action commune".

Le dirigeant français a insisté : "Je tiens à ce projet. Il faut faire, en Méditerranée, ce que l'on a fait, il y a soixante ans, en Europe et l'idée d'une réunion des sept pays euro-méditerranéens est très forte".

Les deux hommes politiques ont aussi abordé des sujets de politiques internationales, notamment le Liban, et des questions économiques.
Le président français a déclaré partager avec Romano Prodi la nécessité d'un renforcement de la gouvernance économique de l'Union européenne. "En grand Européen, le Président Prodi considère qu'il faut renforcer la gouvernance économique de la zone euro. Je partage, en tous points, son ambition et son point de vue".

En outre, ils ont "préparé ensemble le G8, en discutant de tous les dossiers qui y sont ou n'y sont pas forcément, pour essayer d'avoir des positions communes".

Réagissant à la création d'une Union de la Méditerranée, le Ministère turc des Affaires étrangères a fait savoir "qu'il étudiait la proposition, mais a souligné que celle-ci ne pouvait constituer une alternative à l'adhésion à l'Union européenne".

Sources

Point de presse commun de M. Nicolas SARKOZY, Président de la République, et de M. Romano PRODI, Président du Conseil des ministres italien, à la suite de leur entretien - Communiqué de presse - 28/05/07 - Présidence de la République française