Derniers articles publiés

Quel dialogue entre l'UE et l'Islam?

Actualité 26.06.2007

Le think tank bruxellois European Policy Centre analyse la notion de dialogue interculturel autour de l'enjeu de la relation entre l'Europe et l'Islam.

L'expression "dialogue interculturel" s'est répandue dans les années 1990 avec la théorie de choc des civilisations de Samuel Huntington. Si cette approche s'est développée dans les organisations internationales, où le terme "civilisation" est généralement employé, l'Union européenne a préféré s'en affranchir et privilégier le terme "culture".

L'Union européenne n'a aucune compétence dans les affaires religieuses. Pourtant, approfondir ses relations avec l'Islam est devenu une nécessité aux yeux de l'auteur, d'une part, parce que son action a des effets sur les communautés musulmanes, d'autre part parce qu'elle a un impact sur ses relations avec des pays où l'Islam joue un grand rôle dans la politique (ou en est même le socle), et enfin pour des enjeux de sécurité liés aux attaques terroristes sur le sol européen.

Les instances européennes ont déjà pris des initiatives en faveur d'un dialogue interculturel structuré, notamment sous la présidence allemande de l'Union, et a développé sa propre approche du concept. Cependant, l'EPC met en garde l'Union européenne contre les possibles effets négatifs qui pourraient découler d'une mauvaise mise en œuvre de ce dialogue. Par exemple, se concentrer uniquement sur l'Islam pourrait être doublement mal perçu : d'abord par les minorités musulmanes qui se sentiraient stigmatisées, mais aussi par les autres, qui se sentiraient exclues. Par ailleurs, toute velléité d'organiser des initiatives autour de la promotion d'un Islam "modéré" devrait être évitée, car elle risquerait d'attiser les divisions entre les différentes conceptions de l'Islam.

Lire l'analyse

Sara Silvestri, "Islam and the EU : the merits and risks of Inter-Cultural Dialogue", EPC, juin 2007