Derniers articles publiés

Qu'est-ce que le Prix Lux du Parlement européen ?

Question-Réponse 14.11.2017

Le 14 novembre, Samiblod (Sang sami) a remporté le Prix Lux 2017 du Parlement européen. Coproduction suédoise, norvégienne et danoise, le film dépeint la communauté sami en Laponie et les discriminations dont elle a pu faire l'objet. L'objectif de ce prix européen ? Soutenir la distribution et la diffusion des films européens dans l'ensemble des 28 États membres de l'Union, en permettant notamment le sous-titrage des œuvres.

Logo du prix Lux

Que récompense le Prix Lux ?

Le Prix Lux du Parlement européen récompense une fois par an un film européen illustrant l'universalité des valeurs européennes et la diversité culturelle. "Les films sélectionnés pour le Prix Lux contribuent à diffuser différentes opinions sur quelques-uns des principaux enjeux sociaux et politiques du moment et, donc, à créer une identité européenne plus forte", peut-on ainsi lire sur le site internet dédié au prix.

Plus concrètement, le Prix Lux apporte un soutien particulier à la distribution des œuvres au sein de l'Union européenne, considérée par l'organisation comme "le talon d'Achille du cinéma européen". De fait, contrairement aux Etats-Unis, qui représentent un marché uniforme sur le plan linguistique, la diversité des langues pratiquées en Europe constitue un frein important à la circulation des films. Par conséquent, le film récipiendaire du Prix Lux se voit alloué des fonds pour le sous-titrage dans l'ensemble des 24 langues officielles de l'UE, ainsi que pour l'adaptation pour le public sourd et malentendant. En outre, les trois films finalistes font l'objet de projections dans les 28 Etats membres à l'approche du vote, organisé chaque année en novembre.

Comment sont organisées la sélection des films et la remise du prix ?

Chaque année, la sélection et la remise du Prix Lux suivent la même organisation et le même calendrier. Lors du premier semestre de l'année civile, le comité de sélection, composé de 21 personnalités issues du milieu du cinéma (producteurs, distributeurs, diffuseurs, directeurs de festivals, critiques, représentants de la Commission et du fonds Eurimages) est formé, sous la direction de la coordinatrice du Prix Lux, et ancienne eurodéputée allemande Doris Pack. A l'occasion du festival de Karlovy Vary, organisé en juillet, les membres du comité publient une première liste de 10 films sélectionnés. Cette dernière sera ensuite réduite à 3 œuvres lors du festival de Venise, se tenant chaque année en septembre. Jusqu'à la fin novembre, les trois films finalistes sont projetés dans l'ensemble des 28 Etats membres. Avant que le vainqueur ne soit annoncé à l'occasion de la session plénière de novembre du Parlement européen.

Pour pouvoir figurer parmi les sélectionnés, les films doivent respecter quatre critères :

  • La durée doit être supérieure ou égale à 60 minutes,
  • La production ou coproduction doit provenir d'un ou plusieurs pays éligible(s) au programme MEDIA de l'Union européenne (28 Etats membres de l'Union européenne, Islande, Albanie, Norvège, Bosnie-Herzégovine et Monténégro),
  • Les films doivent illustrer l'universalité des valeurs européennes, la diversité des cultures ou des thèmes suscitant le débat public concernant le processus de construction européenne,
  • La première sortie en salle ou première mondiale soit avoir lieu entre le 31 mai de l'année précédente et le 30 mai de l'année de remise du prix.

Notons en outre que les films sélectionnés sont généralement des œuvres de fiction, mais que les films d'animation et documentaires peuvent également l'être. Enfin, les films ayant reçu une récompense lors des trois plus grands festivals cinématographiques européens (Berlin, Cannes et Venise) sont traditionnellement exclus des listes de sélection du prix Lux afin de soutenir des œuvres à la notoriété moindre.

Quels sont les films ayant remporté le Prix Lux ?

  • 2007 : De l'autre côté, de Fatih Akin (Allemagne, Turquie)
  • 2008 : Le Silence de Lorna, de Jean-Pierre et Luc Dardenne – (Belgique, Allemagne, France, Italie)
  • 2009 : Welcome, de Philippe Lioret (France)
  • 2010 : L'Etrangère, de Feo Aladag (Allemagne)
  • 2011 : Les Neiges du Kilimandjaro, de Robert Guédiguian (France)
  • 2012 : La Petite Venise, d'Andrea Segré (Italie, France)
  • 2013 : Alabama Monroe, de Felix Van Groeningen (Belgique, Pays-Bas)
  • 2014 : Ida, de Pawel Pawlikowski (Pologne)
  • 2015 : Mustang, de Deniz Gamze Ergüven (France, Allemagne, Turquie, Qatar)
  • 2016 : Toni Erdmann, de Maren Ade (Allemagne, Autriche, Roumanie)
  • 2017 : Sang ami, d'Amanda Kernell (Suède, Norvège, Danemark)

Quels types de films sont habituellement sélectionnés pour le Prix Lux?

Les films sélectionnés pour le Prix Lux appartiennent, à considérer que cette catégorie existe réellement, aux films d'auteur européens. Presque exclusivement des productions aux moyens limités, les longs-métrages en compétition accomplissent généralement un long parcours lors des festivals cinématographiques à travers l'Europe et le monde en vue d'obtenir un succès critique pour, par la suite, favoriser leurs sorties en salles.

Abordant souvent des sujets graves ou "sociaux", les films sélectionnés et récipiendaires du prix Lux revêtent régulièrement une dimension politique et s'inscrivent dans l'actualité du moment. C'est par exemple le cas de Welcome (prix Lux 2009), réalise par Philippe Lioret et abordant le parcours d'un jeune Kurde irakien sans-papier prêt à traverser la Manche à la nage pour rejoindre l'Angleterre. Ou encore de Mustang (prix Lux 2015), réalisé par Deniz Gamze Ergüven, qui traite de la question des (jeunes) femmes dans la société traditionnelle et patriarcale turque.

Si d'autres films vainqueurs du Prix Lux ont toutefois pu s'éloigner de ce genre cinématographique, comme Ida (Prix Lux 2014) qui suit l'itinéraire d'une jeune religieuse polonaise durant la Guerre froide et qui se voit incitée à retracer le parcours de ses parents décédés pendant la Seconde Guerre mondiale avant de rentrer dans les ordres, tous ont jusqu'à présent eu une forte dimension dramatique.

Notons par ailleurs que nombre des films sélectionnés et récipiendaires du Prix Lux ont par la suite obtenu un important succès public et critique. Ce fut le cas notamment de Welcome, vu par plus d'1,2 million de spectateurs en France, ou encore de Mustang, qui a récolté près de 3,5 millions d'euros au box-office mondial, soit environ trois fois le coût de sa production. A cela s'ajoute que le prix Lux du Parlement européen tend également à devenir un "tremplin" pour ensuite concourir voire remporter l'Oscar du meilleur film dans une langue étrangère. C'est le cas des quatre derniers films vainqueurs du prix Lux, Ida ayant remporté cette récompense en 2015.