Derniers articles publiés

Qu'est-ce que le G8 ?

Question-Réponse 17.09.2013

Le G8 est une rencontre annuelle qui réunit les pays les plus industrialisés du monde. Le G8 n'est ni une institution, ni une organisation internationale et n'a pas de base légale. Le G8 ne prend pas de décisions contraignantes et n'a pas de règles formelles de procédure ou de secrétariat permanent. Il s'agit plutôt une sorte de "club" informel.

G8

Qui sont les membres du G8 ?

Les pays membres du G8 sont le Canada, la France, l'Allemagne, l'Italie, le Japon, la Russie, le Royaume Uni et les Etats-Unis. Le Président de la Commission européenne est également un membre à part entière du G8. L'Union européenne est représentée au Sommet par le président de la Commission et par le président du Conseil européen.

De quand date le G8 ?

Le premier Sommet du G8 s'est déroulé en 1975, à Rambouillet, en France. Les dirigeants italiens, allemands, britanniques, japonais et américains étaient invités par le Président de la République française pour discuter des problèmes économiques et financiers.

  • Le Canada est devenu membre en 1976.
  • Le Président de la Commission européenne a été invité à assister au Sommet de Londres en 1977.
  • Au Sommet d'Ottawa, en 1981, le Président de la Commission européenne a participé pleinement à toutes les discussions pour la première fois.
  • La Russie a rejoint le G8 en 1998 au Sommet de Birmingham en Grande Bretagne.

Comment ça marche ?

La présidence du G8 alterne entre les pays membres sur une base annuelle. Le pays exerçant la présidence est chargé d'organiser le sommet annuel
et doit s'occuper de l'agenda. Les sommets sont préparés par un groupe de représentants de chaque dirigeant, connus sous le nom de "sherpas".

Si l'UE participe au G8, pourquoi ne parle-t-on pas de G9 ?

L'Union européenne n'est pas un Etat souverain, c'est pourquoi on parle de G8 : "Groupe de Huit Nations". Pour la même raison, la Commission européenne n'assume pas la présidence alternée du G8. Si elle n'est pas membre du G8, la Commission européenne en a tous les privilèges et les obligations, sauf celle de recevoir et de présider le Sommet.