Derniers articles publiés

Protection civile : 5 exemples d'intervention de l'UE dans le monde

Synthèse 14.03.2018 Alexandra Lesur

Inondations, incendies forestiers, séismes, épidémies… Depuis plusieurs années les catastrophes naturelles et humanitaires se multiplient. Pour y faire face l'UE dispose d'un outil : le mécanisme européen de protection civile. Ce dernier permet d'aider les populations touchées par des catastrophes dont l'ampleur de l'urgence dépasse les capacités de réponse nationales.

Centre de coordination de la réaction d'urgence à Bruxelles (ERCC)

Tous les pays du monde, l’ONU ainsi que toutes les organisations internationales peuvent solliciter le Centre de coordination des interventions d'urgence qui dirige le mécanisme européen de protection civile. Basé auprès de la Commission européenne à Bruxelles et opérationnel 24h/24h, le dispositif a assuré depuis sa création en 2001 le suivi de plus de 400 catastrophes et reçu plus de 250 demandes d’aide. En novembre 2017, la Commission européenne a annoncé de nouvelles propositions pour renforcer l'action de l’UE dans ce domaine. En outre, l'UE prévoit la création de ‘rescEU’, une réserve de nouveaux moyens de protection civile, qui servira à soutenir la réponse collective apportée aux catastrophes (avions de lutte contre les incendies de forêt, pompes à eau spéciales, hôpitaux de campagne, équipes médicales d’urgence…).

Des incendies de forêts à l'épidémie d'Ebola, exemples en images.

Incendies de forêt (Juillet et août 2017)

Crédits : Commission européenne - 2017

Pendant l'été 2017, le mécanisme européen de protection civile a été activé 17 fois pour répondre à des feux de forêts en Europe. Une aide a été déployée au Portugal, en Italie, au Monténégro, en Albanie et en France. Les autorités nationales françaises ont ainsi sollicité l'UE pour lutter contre les incendies situés dans le Var, en Haute-Corse, dans les Alpes-Maritimes ou encore dans le Vaucluse. Lors de cette opération, la Commission européenne a par exemple mobilisé un appareil italien pour aider les pompiers français. Chaque année, des incendies forestiers dévastateurs ont lieu en Europe et dans le monde, détruisant des milliers d’hectares de forêts et affectant de nombreuses populations. Pour y répondre, le mécanisme européen de protection civile a été activé à près de 90 reprises depuis 2007 pour répondre à des incendies forestiers, en Europe et ailleurs, y compris pour des missions de conseil. Le service de gestion des crises (EMS) Copernicus apporte son aide en produisant régulièrement des cartes satellites, sur demande, pour aider les autorités nationales des pays affectées à faire face aux urgences liées à des incendies forestiers.

Ouragans Irma et Maria, Caraïbes - (septembre 2017)

Crédits : Commission européenne - 2017

D'une intensité sans précédent, les ouragans Irma et Maria ont ravagé en septembre 2017 une partie des Caraïbes dont les îles antillaises de Saint-Barthélemy et Saint-Martin. Grâce au mécanisme européen de protection civile, les États membres ont fourni rapidement un soutien logistique aux secours humanitaires et mis à disposition des experts en protection civile ainsi que de l’aide matérielle pour les pays et territoires affectés. 2,9 millions d'euros ont été investis dans des secours humanitaires (organisation d’abris temporaires, accès à l’eau potable, aide alimentaire...) sur les îles les plus touchées. 3,3 millions d'euros supplémentaires ont ensuite été débloqués en faveur d’initiatives visant à aider les pays de la région à éviter de futures catastrophes.

La crise migratoire européenne en Grèce (depuis 2015)

Crédits : Union européenne

Depuis 2015, l'Union européenne apporte une aide matérielle à la Grèce grâce au mécanisme européen de protection civile. Tentes, lits, sacs de couchage, couvertures, kits d’hygiène, groupes électrogènes, pompes hydrauliques, équipements anti-incendie et d’autres équipements spécialisés... Ce sont au total 200 000 articles d’aide qui ont été proposés par 20 Etats participant au mécanisme pour répondre aux besoins immédiats engendrés par la crise.

Séisme au Népal (2015)

Crédits : EU/ECHO/Pierre Prakash

Le 25 avril 2015, un séisme suivi de plusieurs fortes répliques a dévasté le Népal, causant la mort de plus de 8 500 personnes. Le 12 mai, un  second violent tremblement de terre, suivi lui aussi de plusieurs répliques, a frappé une nouvelle fois le pays. Le mécanisme européen de protection civile a été enclenché. Plusieurs États participants ont fourni une aide sous la forme de matériel technique (systèmes de purification d'eau et support  informatique). La Commission a cofinancé les frais de  transport de l'aide européenne vers le Népal à hauteur de 4,2 millions d'euros.

La crise Ebola (2013-2016)

Crédits : EC/ECHO/Cyprien Fabre

Lors de la crise Ebola, l’UE a assuré un rôle majeur de coordinateur entre les différents pays membres qui ont mis en place des mesures de contrôle sanitaire sur leur territoire et les différentes organisations internationale. Des traitements immédiats ont été prodigués dans les régions confrontées à l’épidémie. Par la suite, en réaction au manque de personnel médical au cours de l’épidémie d’Ebola, la Commission a créé en 2016 le Corps médical européen en tant que nouvelle composante de la réserve volontaire. Cette unité mobilise des équipes et des experts en matière de médecine et de santé publique pour mener des actions de prévention ou des opérations de réaction dans l’UE ou dans des pays tiers. Elle fait désormais partie de la capacité européenne de réaction d’urgence (ERCC), réserve de volontaires qui permet de préparer de manière plus prévisible, plus rapide et plus fiable les interventions de l'UE lors de catastrophes.

Sources :